Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2009 - GP du Brésil

 

Les essais qualificatifs :

  •  1ere partie :

Les conditions météorologiques ne se sont pas améliorées depuis la dernière séance d’essais libres, qui avait déjà été écourtée. Même si une forte averse s’abat sur Interlagos, la première partie des qualifications a lieu comme prévu. La température de l’air est de 17°C, tout comme celle de la piste. L’humidité est à 97%, avec une force du vent à 5,2 m/s.

A l’ouverture de la piste, plusieurs pilotes s’empressent de sortir des stands. La piste est détrempée, avec plusieurs flaques d’eau et rivières qui se sont formées sur l’ensemble du tracé. Le risque d’aquaplaning est donc élevé.

Sebastian Vettel réalise le premier temps de référence en 1’39’’694, alors que Romain Grosjean et Giancarlo Fisichella partent à la faute. Le drapeau rouge est déployé à la quatrième minute, le pilote Ferrari étant coincé en piste dans le S de Senna. La FIA décide cependant de prolonger l’interruption jusqu’à ce que les conditions s’améliorent.

La séance est réouverte à 14h18 heure locale. En une minute, tous les pilotes sont en piste. Lewis Hamilton, toujours à l’aise sur la pluie, claque un impressionnant 1’27’’473, sous les yeux de son patron Martin Whitmarsh.

Nico Rosberg augmente cependant la cadence pour trois secondes de mieux, alors que Rubens Barrichello, Fernando Alonso, Kimi Räikkönen et Jenson Button se hissent dans le Top 5.

Alors que McLaren Mercedes annonce à Lewis Hamilton, à sept minutes de la fin, que la pluie devrait s’intensifier, Nico Rosberg continue sur sa lancée en 1’22’’828. La mauvaise opération est à mettre à l’actif de Sebastian Vettel pour le moment, pourtant habitué à briller sous la pluie. A trois minutes du terme, il est éliminé au 16ème rang.

Plusieurs pilotes se font piéger en piste, dont Lewis Hamilton qui part dans l’herbe et Romain Grosjean en tête-à-queue. A une minute de la fin, Sebastian Vettel entame son dernier tour rapide. Gêné par une Toyota, l’Allemand rentre aux stands et est éliminé, au même titre que Heikki Kovalainen, Lewis Hamilton, Nick Heidfeld et Giancarlo Fisichella.

  • 2ème partie :
Les conditions n’étant guère meilleures, la deuxième partie des qualifications est reportée jusqu’à ce qu’il y ait une amélioration. La séance reprend à 14h57 et les pilotes s’empressent de prendre la piste.

Deux minutes à peine après l’ouverture de la séance, Vitantonio Liuzzi part en aquaplaning à l’entrée des S de Senna et détruit sa monoplace en tapant les murs de pneus. L’Italien s’en sort heureusement indemne. Le drapeau rouge est déployé.

La voiture de sécurité multiplie les sorties en piste pour juger de l’état du tracé. Elle ressort à nouveau à 15h30, puis cinq minutes plus tard et encore à 15h45. Les conditions ne s’améliorent pas. La voiture de sécurité effectue une nouvelle inspection de la piste à 16h. Les conditions se sont cette fois-ci améliorées. La pluie s’est arrêtée, la visibilité s’est accrue et le soleil perce même les nuages.

La séance reprend à 16h10. Tous les pilotes s’empressent de sortir en piste. Nico Rosberg réalise le premier temps de référence en 1’21’’815, mais est rapidement délogé par Kimi Räikkönen en 1’21’’378.

Même si les conditions de piste s’améliorent, elles n’en restent pas moins très piégeuses. Kamui Kobayashi se laisse ainsi surprendre et sort dans un dégagement. Pendant ce temps, Jenson Button peine à améliorer son chrono, il est actuellement 11ème.

A six minutes de la fin, tous les regards sont tournés sur Nico Rosberg qui a chaussé les pneus intermédiaires. L’Allemand est imité par Kimi Räikkönen, qui s’est fait relégué au deuxième rang par Mark Webber : 1’20’’906 pour l’Australien !

Pour l’instant, les pneus intermédiaires font jeu égal avec les extrêmes. Nico Rosberg en tire avantage en abaissant la marque de cinq dixièmes, en 1’20’’368. Les éliminés sont Kamui Kobayashi, Jaime Alguersuari, Romain Grosjean, Jenson Button et Vitantonio Liuzzi.

  • 3ème partie :
C’est reparti pour dix minutes d’essais qualificatifs. Les pilotes repartent en pneus intermédiaires. Sébastien Buemi réalise le meilleur temps en 1’21’’721, devant Mark Webber et Kimi Räikkönen.

Transcendé à l’idée de décrocher la pole position sur ses terres, Rubens Barrichello augmente la cadence en 1’21’’167. C’est cependant sans compter sur la fougue de Robert Kubica qui abaisse la marque pour six dixièmes de mieux.

La piste s’améliorant de tour en tour, la pole position provisoire change sans cesse de pilote. Jarno Trulli, puis Nico Rosberg se hissent ainsi en tête à trois minutes de la fin. Jarno Trulli reprend ensuite la pole, avant d’être aussitôt relégué au deuxième rang par Rubens Barrichello !

A moins de deux minutes de la fin, Mark Webber redonne le sourire à Red Bull Racing en s’emparant de la pole position provisoire, en 1’20’’109. L’Australien améliore encore de quatre dixièmes, mais cela ne suffit pas. Rubens Barrichello décroche la pole position sur ses terres, sous les acclamations des Brésiliens venus en nombre à Interlagos pour le soutenir.

Rubens Barrichello a un superbe coup à jouer demain, avec la 14ème place du leader du championnat Jenson Button et la 16ème de Sebastian Vettel. Mark Webber termine deuxième devant Adrian Sutil. Jarno Trulli, Kimi Räikkönen, Sébastien Buemi, Nico Rosberg, Robert Kubica, Kazuki Nakajima et Fernando Alonso complètent le Top 10.

  • Résultat des qualifications :
Pos Pilotes Ecuries Phase 1 Phase 2 Phase 3 Tours
01 R. Barrichello Brawn 1:24.100 1:21.659 1:19.576 30
02 M. Webber RBR 1:24.722 1:20.803 1:19.668 28
03 A. Sutil Force India 1:24.447 1:20.753 1:19.912 28
04 J. Trulli Toyota 1:24.621 1:20.635 1:20.097 29
05 K. Räikkönen Ferrari 1:23.047 1:21.378 1:20.168 30
06 S. Buemi Toro Rosso 1:24.591 1:20.701 1:20.250 35
07 N. Rosberg Williams 1:22.828 1:20.368 1:20.326 31
08 R. Kubica BMW Sauber 1:23.072 1:21.147 1:20.631 30
09 K. Nakajima Williams 1:23.161 1:20.427 1:20.674 32
10 F. Alonso Renault 1:24.842 1:21.657 1:21.422 27
11 K. Kobayashi Toyota 1:24.335 1:21.960   22
12 J. Alguersuari Toro Rosso 1:24.773 1:22.231   25
13 R. Grosjean Renault 1:24.394 1:22.477   23
14 J. Button Brawn 1:24.297 1:22.504   23
15 V. Liuzzi Force India 1:24.645     12
16 S. Vettel RBR 1:25.009     13
17 H. Kovalainen McLaren 1:25.052     12
18 L. Hamilton McLaren 1:25.192     11
19 N. Heidfeld BMW Sauber 1:25.515     11
20 G. Fisichella Ferrari 1:40.703     3
  •  Grille de départ :   
R. Barrichello  pour_grille_de_depart.GIF  
1'19"576 M. Webber
  1'19"668
A. Sutil pour_grille_de_depart.GIF  
1'19"919 J. Trulli
  1'20"097
K. Räikkönen pour_grille_de_depart.GIF  
1'20"168 S. Buemi
  1'21"250
N. Rosberg pour_grille_de_depart.GIF  
1'20"326 R. Kubica
  1'20"631
K. Nakajima pour_grille_de_depart.GIF  
1'20"674 F. Alonso
  1'21"422
K. Kobayashi pour_grille_de_depart.GIF  
1'21"960 J. Alguersuari
  1'22"231
R. Grosjean pour_grille_de_depart.GIF  
1'22"477 J. Button
  1'22"504
S. Vettel pour_grille_de_depart.GIF  
1'25"009 H. Kovalainen
  1'25"052
L. Hamilton pour_grille_de_depart.GIF  
1'25"192 N. Heidfeld
  1'25"515
G. Fisichella pour_grille_de_depart.GIF  
1'40"703 V. Liuzzi
  1'24"645


La course :

Contrairement à la veille, la piste est sèche à l’entame du Grand Prix du Brésil. Cependant, la pluie pourrait bien perturber cette 17ème et avant-dernière manche du championnat 2009.

Il fait bon sur le tracé d’Interlagos, pas moins de 34°C sur la piste, 27°C dans l’air et 61% d’humidité. Rappelons que Liuzzi a été rétrogradé en fond de grille pour avoir changé de boîte de vitesse.

La procédure de départ est lancée, c’est parti. Bon départ de Barrichello, et magnifique envole de Räikkönen ! Mark Webber ne se laisse pas faire et le pousse légèrement dans l’herbe.

Accrochage entre la Ferrari de Fisichella et la McLaren Mercedes de Kovalainen. Räikkönen a cassé son aileron avant dans sa mésaventure avec Webber. Terrible accrochage entre Trulli et Sutil, Alonso est lui aussi victime de cet accident. C’est l’abandon pour les trois hommes.

Quel début de Grand Prix, Kovalainen arrache son tuyau d’essence, qui s’enflamme lors qu’une Ferrari passe juste derrière. Quel départ de Grand Prix. Sutil et Trulli s’expliquent au bord de la piste. Le Safety Car entre en piste. Beaucoup d’action donc, un petit point sur le classement s’impose. Barrichello a réussi à conserver la tête de la course. Il est suivi par Webber, Rosberg, Kubica, Buemi, Nakajima, Kobayashi et Grosjean.

C’est reparti, et Kubica passe Rosberg d’emblée. Button entre dans les points en passant facilement Grosjean. Le leader du championnat est déchainé ! Le voilà septième après un superbe dépassement sur Nakajima. Grosjean sombre, Heidfeld, Hamilton puis Kovalainen se débarrassent du Français.

Que de dépassements ! Vettel perd une place au profit de Nakajima, alors que Kobayashi résiste à Button et crée un bouchon. L’incident de Kovalainen dans les stands, et celui de Sutil et Trulli, seront examinés par les commissaires de course.

Barrichello et Webber s’affrontent à coup de chronos. Heidfeld s’arrête au 20ème tour pour son premier arrêt ravitaillement. Barrichello fait de même au tour suivant, laissant Webber en tête, sous la pression de Kubica. Il ressort juste devant Vettel, qui fait le forcing à l’extérieur et passe le Brésilien.

Abandon pour Heidfeld, qui gare sa monoplace. C’est chaud entre Button et Kobayashi, mais ça ne passe pas. Idem pour Hamilton, qui profite du KERS pour tenter de dépasser Barrichello, qui résiste mais qui perd beaucoup de temps. Kubica se retrouve devant lui à sa sortie des stands. Button grappille une position en dépassant Kobayashi.

Tentative de dépassement du jeune novice face à son compatriote Nakajima. C’est musclé mais ça passe. Webber aux stands, il sort en tête, juste devant.... Button, qui ne s’est pas encore arrêté. Le voilà qui rentre aux stands, il se retrouve à nouveau hors des points.

Grosse sortie de piste de Nakajima, qui percute un mur de pneus. Les deux Williams sont au tapis après le retrait de Rosberg, au ralenti quelques instants plus tôt. Nakajima avait en fait heurté Kobayashi, qui venait de sortir des stands. Quoi qu’il en soit, ce Grand Prix du Brésil tient toutes ses promesses.

Vettel pour son premier arrêt. Il occupait la deuxième position avant de s’arrêter. Il se retrouve maintenant juste derrière Jenson Button. Hamilton ouvre la deuxième salve des ravitaillements au 42ème tour. Barrichello effectue son deuxième et dernier arrêt, imité par Webber au tour suivant. L’Australien reste en tête à l’issue de son ravitaillement.

On se prépare à accueillir Button à 16 tours du but. Pas de problème, l’arrêt du Britannique se passe bien. Vettel en fait de même au tour suivant, et prend l’avantage sur le leader du championnat, coincé derrière Kovalainen.

Barrichello ne montera pas sur le podium à domicile, la faute à Hamilton, qui se débarrasse du Brésilien, qui crève suite à une touchette avec le champion en titre. Barrichello aux stands pour changer ses pneumatiques. Il se retrouve huitième et dernier pilote dans les points.

Kobayashi continue d’étonner. Au bout de la longue ligne droite, le Nippon se décale et se défait de Fisichella, qui ne résiste pas. Nous entrons dans les trois derniers tours. Trois tours interminables pour Button, qui devrait être sacré champion du monde dès ce soir !

Dernier tour pour Mark Webber, qui aura dominé ce Grand Prix du Brésil. Deuxième victoire du pilote Red Bull, qui passe la ligne sous un drapeau à damier agité par Felipe Massa. Tout le monde attend maintenant Button.

C’est fait, Jenson Button est champion du monde ! Une cinquième place suffisante pour le Britannique, qui s’offre son premier sacre dans la catégorie reine du sport automobile. Brawn Grand Prix remporte quant à elle le championnat constructeur.

Webber vainqueur donc, devant Kubica et Hamilton. Vettel échoue à la quatrième position, devant le nouveau champion. Räikkönen, Buemi et Barrichello complètent le Top8 de cet avant-dernier rendez-vous de la saison 2009.

Rendez vous dans deux semaines pour le Grand Prix d’Abu Dhabi, premier du nom, qui aura la particularité de débuter le jour et de finir de nuit.

  • Meilleur tour : M. Webber - 1'13"733
  • Le classement du GP :
1er
M. Webber
2ème
 R. Kubica
3ème
 L. Hamilton
4ème
S. Vettel 
5ème
 J. Button
6ème
K. Räikkönen 
7ème
S. Buemi 
8ème
 R. Barrichello
9ème
 K. Kobayashi
10ème
 G. Fisichella
11ème
 V. Liuzzi
12ème
H. Kovalainen*
13ème
 R. Grosjean
14ème
 J. Alguersuari
H. Kovalainen fut pénalisé de 25 secondes suite à son accident dans les stands.

 


Date de création : 11/05/2013 - 10:02
Dernière modification : 02/02/2014 - 16:39
Catégorie : Saison 2009
Page lue 1299 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Connexion...
 Liste des membres Membres : 641

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 7
^ Haut ^