Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2007 - GP de Turquie

turquie

Les essais qualificatifs :

Deux pilotes se sont partagés les deux pole position lors des deux premières éditions du Grand Prix de Turquie. Kimi Raikkonen, le premier, à bord d’une McLaren en 2005 – Felipe Massa et sa Ferrari en 2006.

Jusqu’ici cette saison, lors des 11 premières séances de qualification, la pole position n’a pas échappé à l’un des quatre prétendants à la couronne : Lewis Hamilton (4), Fernando Alonso (1), Felipe Massa (4) et Kimi Raikkonen (2.)

  • 1ère partie :

Le premier quart d’heure de qualification s’est ouvert sous des températures de 35° dans l’air – 50° sur la piste. D’emblée, plusieurs pilotes s’élançaient pour leur première tentative. Liuzzi signait le premier temps de référence – 1’29.451 – qu’améliorait immédiatement Alex Wurz en 1’28.550 puis Nico Rosberg – 1’28.275

Hamilton était le premier des favoris à s’élancer. Lewis bouclait la distance en 1’27.513 – mais était chassé de la première place par Kimi Raikkonen en 1’27.294 – Alonso, puis Massa s’intercalaient ensuite entre le Finlandais et le Britannique. Robert Kubica, 5ème, devançait la BMW de son équipier Nick Heidfeld, la Renault de Heikki Kovalainen et la Williams de Nico Rosberg.

Avant le dernier assaut, la Toyota de Ralf Schumacher, les deux Super Aguri, la Toro Rosso de Vettel et les deux Spyker figuraient sur la liste des exclus.
 

Anthony Davidson allait réussir à bondir jusqu’à la 9ème place – devant Fisichella. Liuzzi – 17ème - était battu de 6 millièmes par la Honda de Barrichello. Ralf Schumacher ne pouvait faire mieux que la 18ème performance, une énorme déception pour le pilote allemand ! Sato, Vettel, Sutil et Yamamoto en restaient là également.

  • 2ème partie :

Des températures stables et un vent toujours aussi soutenu étaient de la partie pour le début de la deuxième phase de qualification.

Alex Wurz était le premier à s’élancer – mais un écart de trajectoire l’obligeait à s’y reprendre à deux fois pour signer un bon chrono avant que ses adversaires le rejoignent en piste.

Webber, puis Kovalainen occupaient de manière éphémère la première place avant le passage de Raikkonen sur la ligne de chronométrage en 1’26.902 – 34 millièmes devant Hamilton. Massa restait pour sa part juste au-dessus de la barre des 1’27 au tour. Alonso s’élançait à son tour, et délogeait Raikkonen de la première place pour 61 millièmes !

Avant l’ultime tentative, Button, Trulli, Barrichello, Wurz, Davidson et Rosberg n’étaient pas en position de participer à la phase finale.

Malgré un bel effort, Anthony Davidson échouait pour 22 millièmes. Jarno et sa Toyota, Nico et sa Williams parvenaient quant à eux à s’inviter dans le Top 10 – au grand désespoir des deux pilotes Red Bull, Webber 12ème et Coulthard 13ème.

  • 3ème partie :

Les dix derniers qualifiés s’élançaient sans attendre une fois le feu vert allumé. Chacun avait à cœur d’alléger au maximum leur monoplace en carburant avant une première tentative rapide.

Heikki Kovalainen, puis Jarno Trulli, étaient les premiers à regagner les stands monter un train de pneus frais – bientôt imités par Raikkonen, Massa, Hamilton et Alonso… Un léger écart de Kimi dans le premier virage permettait à Massa de lui griller la politesse. Alonso et Hamilton étaient un peu plus en retrait.

La deuxième salve allait permettre à Felipe Massa de confirmer sa première place – et ainsi de signer sa 5ème pole position de la saison, la 8ème de sa carrière.

Le sprint final voyait Raikkonen perdre sa place en première ligne au profit de Lewis Hamilton. Le Finlandais s’élancera de la 3ème place, devant Fernando Alonso.

Les deux BMW Sauber se partagent la troisième ligne de la grille de départ – Kubica devant Heidfeld. Kovalainen et Rosberg partiront en 4ème ligne, suivi de Trulli et Fisichella !

  • La grille de départ :
F. Massa  pour_grille_de_depart.GIF  
1'27"329 L. Hamilton
  1'27"373
K. Raikkonen pour_grille_de_depart.GIF  
1'27"546 F. Alonso
  1'27"574
R. Kubica pour_grille_de_depart.GIF  
1'27"722 N. Heidfeld
  1'28"037
H. Kovalainen pour_grille_de_depart.GIF  
1'28"491 N. Rosberg
  1'28"501
J. Trulli pour_grille_de_depart.GIF  
1'28"740 G. Fisichella
  1'29"322
A. Davidson pour_grille_de_depart.GIF  
1'28"002 M. Webber
  1'28"013
D. Coulthard pour_grille_de_depart.GIF  
1'28"100 A. Wurz
  1'28"390
V. Liuzzi pour_grille_de_depart.GIF  
1'28"798 R. Schumacher
  1'28"809
T. Sato pour_grille_de_depart.GIF  
1'28"953 S. Vettel
  1'29"408
A. Sutil pour_grille_de_depart.GIF  
1'29"861 S. Yamamoto
  1'31"479
J. Button pour_grille_de_depart.GIF  
(-10 places) R. Barrichello
   (-10 places)



La course :

Il fait beau et chaud à Istanbul, à quelques minutes du départ du Grand Prix de Turquie. Felipe Massa et Kimi Raikkonen sont sur le côté propre de la piste alors que Lewis Hamilton et Fernando Alonso sont sur le côté sale.

Et c'est au départ que cette course s'est jouée, à la faveur des Ferrari qui en étant du bon côté de la piste ont réussi à en tirer un plein avantage...

Après avoir bouclé leur tour de formation, les 22 pilotes viennent s'aligner sous les ordres du starter. Les Ferrari sont en pneus tendres et les McLaren en gommes dures. La température ambiante est de 35° et cela n'est pas sans importance, notamment sur les pneus...

A l'extinction des feux, les Ferrari prennent un excellent départ et s'engouffrent en tête dans le premier virage. Massa devance Raikkonen. Hamilton est troisième alors que Fernando Alonso a été obligé de s'incliner face aux deux BMW de Robert Kubica et Nick Heidfeld.

Le classement au premier passage: Massa, Raikkonen, Hamilton, Kubica, Heidfeld, Alonso, Kovalainen, Rosberg, Coulthard, Webber, Wurz, Liuzzi, Fisichella, Davidson, Ralf Schumacher, Barrichello, Vettel, Sutil, Yamamoto, Button, Trulli et Sato.

Felipe Massa creuse immédiatement un petit écart. A l'entame du troisième tour, il compte déjà une seconde d'avance sur Raikkonen, 2"4 sur Hamilton, 3"4 sur Kubica, 4"5 sur Heidfeld et déjà 5"5 sur Alonso. Suivent Kovalainen à 7", Rosberg à 7"8, Coulthard à 8"9, Webber à 9"9, Wurz à 10"6 et Fisichella à 13"4.

Les pilotes affirment que les dépassements sont possibles sur ce circuit, mais Alonso découvre à ses dépens que ce n'est pas une partie de plaisir. Il reste en effet bloqué par la BMW de Nick Heidfeld qui est visiblement moins rapide que sa McLaren. A l'entame du 8e tour, le champion du monde compte 9"4 de retard sur le leader de la course et seulement 0"8 sur Heidfeld.

Quant à Lewis Hamilton, il ne semble pas en mesure de rester au contact des Ferrari. Le jeune pilote britannique compte 3"4 de retard sur Felipe Massa. Raikkonen est toujours deuxième et à seulement 7 dixièmes de seconde de son équipier. Pendant ce temps, Mark Webber est le premier à abandonner et confirme bien malgré lui la fiabilité aléatoire des Red Bull.

Kubica est le premier à ravitailler au 12e tour. Heidfeld, Rosberg et Coulthard ravitaillent au 17e tour, Raikkonen, Alonso et Wurz au 18e, Massa au 19e, Hamilton au 20e, Kovalainen au 21e, Fisichella, Button et Yamamoto au 22e, Liuzzi au 24e, Davidson au 26e, Vettel au 28e, Ralf Schumacher et Sato au 32e.

La bonne affaire de cette première vague de ravitaillements, c'est Alonso qui l'a faite en prenant l'avantage sur les deux BMW. En revanche, les Ferrari ont fait une mauvaise affaire en remontant en piste derrière la Renault de Kovalainen (brièvement en tête de la course), ce qui a permis à Lewis Hamilton de leur reprendre un peu de temps. Quant à Kovalainen, il a dépassé Kubica.

Lors de ce premier ravitaillement, les Ferrari ont encore chaussé des gommes tendres alors que les pilotes McLaren ont reçu des pneus durs. Les stratégies sont donc totalement différentes pour ces deux équipes, du moins pour ce qui concerne les pneumatiques.

Le top 10, au 26e tour, après ces premiers ravitaillements: Massa, Raikkonen à 2"5, Hamilton à 4"9, Alonso à 19"6, Heidfeld à 24"7, Kovalainen à 27"8, Kubica à 29"5, Rosberg à 33"1, Fisichella à 39"8, Davidson à 41"5.

A ce moment là de la course, Alonso n'a plus personne devant lui pour le ralentir et tourne dans les mêmes chronos que les deux Ferrari ou la McLaren de son équipier Hamilton. Mais il compte 20 secondes de retard sur Massa au 32e tour et 14" sur Hamilton. Sauf miracle, il n'aura donc plus son mot à dire pour la victoire.

A l'approche du deuxième ravitaillement, Kimi Raikkonen passe à l'offensive et se rapproche très fortement de Felipe Massa. Le Brésilien est sous très forte pression et commence à bloquer ses roues lors des freinages. Il y a moins d'une seconde entre les deux au 38e tour.

Button est le premier à ravitailler pour la seconde fois au 35e tour. Kubica, Liuzzi, Yamamoto et Barrichello ravitaillent au 37e tour, Rosberg au 39e, Raikkonen et Heidfeld au 41e, Massa, Kovalainen, Coulthard et Davidson au 42e, Alonso, Hamilton, Vettel et Fisichella au 43e, Wurz et Trulli au 45e.

Mais c'est lors de cette seconde vague de ravitaillements, au 43e tour, que Lewis Hamilton perd ses derniers espoirs de victoire en éclatant son pneu avant droit. Il réussit cependant à rejoindre son stand à vitesse réduite, mais il remonte en piste en 5e position derrière Massa, Raikkonen, Alonso et Heidfeld.

Des deux pilotes Ferrari, c'est Raikkonen qui a ravitaillé le premier et cela lui laissait peu de chance de prendre l'avantage sur son équipier Felipe Massa. C'est donc ce dernier qui entame ce dernier tiers de la course en première position.

Le top 10 au 48e tour: Massa, Raikkonen à 3"4, Alonso à 22"4, Heidfeld à 39"2, Hamilton à 43"9, Kovalainen à 47"7, Rosberg à 54"6, Kubica à 55"4, Fisichella à 60"6 et Coulthard à 69"7.

Felipe Massa signe donc une victoire méritée devant son équipier Kimi Raikkonen. La Scuderia Ferrari boucle donc un week-end parfait et cela relance les deux championnats.

Fernando Alonso décroche une troisième place inespérée, surtout après le premier virage qu'il a négocié en sixième position. Suivent pour les points: Heidfeld, Hamilton, Kovalainen, Rosberg et Kubica.

Le grand battu de ce week-end est bien sûr Lewis Hamilton qui perd quelques points sur les trois autres prétendants au titre. Il reste cinq courses à disputer à commencer par la suivante à Monza, le 9 septembre prochain.

  • Meilleur tour : K. Raikkonen : 1'27"295
  • Le classement du GP :
1er
F. Massa
2ème
K. Raikkonen
3ème
F. Alonso
4ème
N. Heidfeld
5ème
L. Hamilton
6ème
H. Kovalainen
7ème
N. Rosberg
8ème
R. Kubica
9ème
G. Fisichella
10ème
D. Coulthard
11ème
A. Wurz
12ème
R. Schumacher
13ème
J. Button
14ème
A. Davidson
15ème
V. Liuzzi
16ème
J. Trulli
17ème
R. Barrichello
18ème
T. Sato
19ème
S. Vettel
20ème
S. Yamamoto
21ème
A. Sutil



Texte de F1-Live


Date de création : 23/05/2013 - 21:56
Dernière modification : 13/06/2013 - 22:55
Catégorie : Saison 2007
Page lue 1471 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Connexion...
 Liste des membres Membres : 642

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 5
^ Haut ^