Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2006 - GP de Monaco

Les essais qualificatifs :

Les conditions météo étaient estivales, et donc idéales, pour la tant attendue – et redoutée séance de qualification du Grand Prix de Monaco.

Un morceau de bravoure aux limites du danger dans les rues étriquées de la Principauté – mais auquel chaque pilote s’est préparé au mieux lors des trois séances d’essais libres de jeudi et samedi matin.

  • 1ère partie - 15 minutes :

22 pilotes sur les 3340 mètres du tracé monégasque, cela ne pouvait raisonnablement pas se dérouler sans incident. Les deux BMW Sauber, Liuzzi, Montagny puis les deux Renault et peu à peu l’ensemble du plateau s’élançait dès les premières minutes.

Liuzzi, Alonso, Speed, Button puis Trulli – 1'14.883 - se succédaient en tête des computers. Après moins de huit minutes, les deux Ferrari entraient dans la danse.

Pas encore lancé dans son tour rapide - Felipe Massa allait se faire piéger à la sortie du Casino et taper le rail. Le drapeau rouge était brandi pour évacuer la 248 F1 et nettoyer la piste des quelques débris. Une mésaventure qui ne faisait pas les affaire de Michael Schumacher, interrompu en plein effort.

D’emblée, c’est Fisichella qui repartait en chasse. L’Italien installait un instant sa Renault à la première place avant d’en être délogé par Alonso – 1’14.232 – et Raikkonen - 1’13.887 ! Fernando, la Williams de Webber, la Toyota de Ralf et la seconde MP4/21 de Montoya complétaient le Top 5.

Outre Massa, éliminé d’office suite à son accident, on retrouvait les deux Midland Toyota, les deux Super Aguri Honda ainsi que la Toro Rosso de Scott Speed.

  • 2ème partie - 15 minutes :

Les deux BMW Sauber et Liuzzi étaient une fois encore les premiers à s’élancer – toujours sous un beau soleil et une température avoisinant les 25° ! Ils seront imités peu après par l’ensemble des 16 pilotes encore en lice.

Raikkonen – 1’13.532 – s’emparait de la première place échangée un instant par Alonso et Fisichella. Michael Schumacher complétait le quatuor de tête suivi de Webber, Coulthard, Rosberg et Montoya.

Le temps pour les pilotes et les équipes de préparer une dernière tentative et le deuxième assaut voyait David Coulthard s’inviter à la 4ème place. Une performance qui permettait à l’Ecossais de se qualifier brillamment pour la phase finale – en compagnie de la Ferrari de Michael Schumacher et des deux Williams Cosworth de Nico Rosberg et Mark Webber.

La Toyota de Trulli, la deuxième MP4/21 de Montoya et la Honda de Barrichello... mais pas celle de Button, seulement 14ème devant la BMW Sauber de Jacques Villeneuve.

Pour Heidfeld, la journée s’est terminée suite à un ennui mécanique au virage du Portier. Klien et Liuzzi figuraient également sur la liste des éliminés.

  • 3ème partie - 20 minutes :

Les 10 invités pour le dernier round de la qualification ne tardaient pas à reprendre la piste afin de rôder leur train de pneus, alléger le réservoir de son carburant et peaufiner leur tactique de course.

Montoya prenait le taureau par les cornes – 1’15.516 – plus d’une seconde de mieux que Michael Schumacher à cet instant. Raikkonen, Alonso et Fisichella suivaient le mouvement – au-delà des 1’17 au tour.

A mi-parcours, les pilotes repassaient les uns après les autres aux stands pour y préparer un premier assaut. Barrichello donnait le ton en hissant sa Honda au deuxième rang, 6 dixièmes derrière Montoya. Kimi Raikkonen améliorait alors d’une seconde et trois dixièmes le temps de référence – 1’14.140 – une performance qui ne résistera pas longtemps à la chevauchée de Michael Schumacher – 1’13.898 !

Fernando Alonso échouait une première fois à quelques millièmes de la Ferrari, et voyait la FW28 de Mark Webber le talonner dangereusement. Une deuxième tentative sera possible pour certains – et c’est Raikkonen qui ouvrait cette fois le bal, mais le Finlandais était gêné par une Williams sur la fin de parcours.

Surprise dans le dernier passage – Michael Schumacher manquait de mordre le rail à La Rascasse mais préférait soudain tirer droit pour mieux freiner sa 248 F1 juste avant le mur, en travers de la route. Une manœuvre plus ou moins volontaire qui provoquait néanmoins un certain agacement dans le clan Renault, cet incident ayant ruiné l’effort de Fernando Alonso et Giancarlo Fisichella – alors en avance sur leurs performances respectives. Alonso partagera la première ligne avec le pilote de la voiture rouge... à moins que l’enquête ouverte par les commissaires de course aboutisse à une sanction.

C’est la troisième pole position de la saison pour le leader de la Scuderia – la 67ème de sa carrière, la 4ème à Monaco où il rejoint Juan Manuel Fangio, Jim Clark, Jackie Stewart et Alain Prost au palmarès à une longueur du mythique Ayrton Senna.

Kimi Raikkonen s’élancera de la deuxième ligne – en 4ème position – devancé par l’Australien Mark Webber, tout heureux d’avoir réussi à faufiler le museau de sa FW28 aussi haut sur la grille du prestigieux rendez-vous monégasque. Fisichella et Montoya sont relégués en troisième ligne devant Barrichello, Trulli et Nico Rosberg.

Après enquête, la FIA conclut : "Après avoir étudié toutes les données, les commissaires n'ont pu trouver aucune raison justifiant un freinage aussi inutile, excessif et inhabituel à cet endroit du circuit et ne peuvent donc faire autrement que de conclure que le pilote a délibérément arrêté sa voiture sur la piste (...) alors qu'il détenait le meilleur temps" Par conséquent, les commissaires ont annulé tous les temps obtenus par Michael Schumacher durant les qualifications "et le pilote prendra le départ depuis l'arrière de la grille."

  • La grille de départ :
F. Alonso  pour_grille_de_depart.GIF  
1'13"980 M. Webber
  1'14"082
K. Raikkonen pour_grille_de_depart.GIF  
1'14"140 J.P. Montoya
  1'14"664
J. Trulli pour_grille_de_depart.GIF  
1'15"857 R. Barrichello
  1'16"141
D. Coulthard pour_grille_de_depart.GIF  
1'16"426 N. Rosberg
  1'16"426
G. Fisichilla pour_grille_de_depart.GIF  
1'14"396 (pénalité)  R. Schumacher
  1'14"398
C. Klien pour_grille_de_depart.GIF  
1'14"747 V. Liuzzi
 
1'14"969
J. Button pour_grille_de_depart.GIF  
1'14"982 J. Villeneuve
  1'15"052
N. Heidfeld pour_grille_de_depart.GIF  
1'15"137 C. Albers
  1'15"598
T. Monteiro pour_grille_de_depart.GIF  
1'15"993 S. Speed
  1'16"236
T. Sato pour_grille_de_depart.GIF  
1'17"276 F. Montagny
  1'17"502
F. Massa pour_grille_de_depart.GIF  
pas de temps M. Schumacher
  pas de temps



La course :

Le champion du monde Fernando Alonso (Renault) a remporté dimanche le Grand Prix de Monaco de Formule 1, signant sa première victoire dans les rues de la Principauté, alors que Michael Schumacher (Ferrari) est remonté de la dernière position à la 5e place.

Alonso, dont c'est la 4e victoire en 7 courses cette saison (12e victoire de sa carrière), a devancé Juan Pablo Montoya (McLaren-Mercedes) et David Coulthard (Red Bull-Ferrari).

Ce dernier, dont le dernier podium remontait au GP du Japon 2003 (3e au volant d'une McLaren-Mercedes), a provoqué l'hilarité en arborant une grande cape rouge sur le podium, rappelant celle du héros de bande dessinée et de cinéma Superman dont son écurie a fait la promotion tout le week-end.

Alonso a ainsi encore accru son avance au Championnat du monde, comptant désormais 21 points d'avance sur Michael Schumacher, tandis que Renault a désormais 28 longueurs d'avance sur Ferrari chez les constructeurs avec la 6e place de Fisichella.

Seul Kimi Räikkönen (McLaren-Mercedes) avait semblé en mesure de battre Alonso, avant que son moteur ne rende l'âme alors que la voiture de sécurité neutralisait la course en raison de l'abandon de Mark Webber dont la Williams-Cosworth était arrêtée dans la montée de Beau Rivage.

Après son abandon, Räikkönen a longé le quai à pieds jusqu'à son bateau, où on a pu le voir quelques minutes plus tard torse nu, tentant d'évacuer la déception.

En fait, la stratégie de Räikkönen semblait devoir lui permettre de remporter la course, car après le premier ravitaillement, effectué avant Alonso mais plus long, il était plus rapide que l'Espagnol avec plus d'essence. Le second ravitaillement aurait donc été plus court pour le Finlandais, mais la neutralisation de la course a ruiné sa stratégie avant que son moteur ne ruine sa course.Débarrassé de la menace du Finlandais, Alonso filait vers sa seconde victoire consécutive avec plusieurs secondes d'avance sur Montoya.

Michael Schumacher, accusé de tricherie en qualifications et condamné à partir de la dernière position sur la grille alors qu'il avait signé officiellement le meilleur temps, est parvenu à remonter jusqu'à la 5e position.

Après avoir changé de moteur, il était parti des stands, évitant ainsi les aléas d'un départ particulièrement risqué dans les rues étroites de Monaco.

Et d'ailleurs, un accrochage a bien eu lieu, entre les deux Midland-Toyota, Christijan Albers se jetant sur la trajectoire de Tiago Monteiro au départ, le tassant contre le muret et lui arrachant le nez.

Néanmoins, dès la fin du 1er tour, Schumacher était 18e, puis 16e au troisième passage, avant de passer Jenson Button (Honda) au freinage de la chicane quelques tours plus tard.

En fin de course, les abandons de Christian Klien (Red Bull-Ferrari) et de Jarno Trulli (Toyota) ont permis à Schumacher de se retrouver 5e et d'attaquer Rubens Barrichello (Honda), en vain.

  • Meilleur tour :  M. Schumacher : 1'15"143
  • Le classement du GP :
1er
F. Alonso
2ème
J.P. Montoya
3ème
D. Coulthard
4ème
R. Barrichello
5ème
M. Schumacher
6ème
G. Fisichella
7ème
N. Heidfeld
8ème
R. Schumacher
9ème
F. Massa
10ème
V. Liuzzi
11ème
J. Button
12ème
C. Albers
13ème
S. Speed
14ème
J. Villeneuve
15ème
T. Monteiro
16ème
F. Montagny

 

Texte de F1-Live


Date de création : 23/05/2013 - 22:12
Dernière modification : 06/07/2013 - 12:07
Catégorie : Saison 2006
Page lue 1778 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Connexion...
 Liste des membres Membres : 642

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 13
^ Haut ^