Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2006 - GP d'Allemagne

Les essais qualificatifs :

La météo était au beau fixe – le thermomètre affichait 30° dans l’air, 48° sur la piste – au début de la séance de qualification du Grand Prix d’Allemagne.

Deux pilotes – dont les monoplaces sont équipées d’un V8 Toyota - allaient devoir reculer de 10 places sur la grille de départ : Christijan Albers, victime de l’explosion de son moteur vendredi matin, et Jarno Trulli – frappé par le même mal samedi, en matinée également !

  • 1ère partie - 15 minutes :

Dès le feu vert allumé, les Williams et Toyota étaient les plus prompts à quitter les stands. Victime d’un crash ce matin dans lequel la nouvelle SA06 a été sérieusement endommagée, Sakon Yamamoto s’élançait au volant de l’ancienne monoplace de l’équipe Super Aguri.

Le drapeau rouge était brandi après 10 minutes suite à l’accident de Scott Speed, dont la Toro Rosso heurtait violemment le mur après être sortie en perdition du premier virage. A cet instant, Ralf Schumacher, Mark Webber, Jarno Trulli et Nico Rosberg étaient les seuls à être crédité d’un temps.

Button et Barrichello ressortaient les premiers, bientôt imités par l’ensemble des pilotes.

Raikkonen faisait claquer d’entrée de jeu un tour en 1’15.214 – suivi des Red Bull de Klien et Coulthard à plus d’une demi-seconde. De la Rosa rejoignait ensuite Kimi en tête des computers.

L’assaut des Ferrari et des Renault débutait alors avec la prise de pouvoir de Felipe Massa – 1’14.412 – un peu moins de 5 dixièmes de mieux que Michael Schumacher. Raikkonen glissait finalement en 3ème position, devant la Toyota de Trulli et la Renault d’Alonso. De la Rosa, Webber, Barrichello, Ralf Schumacher et Klien complétaient le Top 10 – Fisichella n’apparaissait lui qu’en 13ème position.

Pas de surprise parmi les éliminés où l’on retrouvait les Super Aguri, les Midland, ainsi que les Toro Rosso.

  • 2ème partie - 15 minutes :

Webber suivi de Nico Rosberg étaient les premiers à s’élancer sous le soleil d’Hockenheim. Ils étaient vite rejoints par les BMW Sauber et les Red Bull.

Coulthard – 1’14.94 – s’installait en tête de la hiérarchie devant Ralf Schumacher, Webber, Klien et Rosberg avant qu’entre en piste les Renault et les McLaren. Fisichella – 1’14.747 – était rapidement débusqué par les Honda – Button en 1’14.378 – une demi-seconde devant Barrichello !

Raikkonen venait alors s’intercaler à la deuxième place à quelques centièmes de Button. Deux voitures rouges venaient alors remettre de l’ordre dans la hiérarchie : 1’13.778 pour Michael Schumacher, premier. 1’14.094 pour Felipe Massa, deuxième ! Aucun pilote ne réussira à s’approcher des deux Ferrari.

Button – 3ème – résistait à un dernier assaut de Kimi Raikkonen en fin de séance. Fisichella arrachait pour sa part la 5ème place à Barrichello sous le drapeau à damiers. Ralf Schumacher, Alonso, Coulthard et De la Rosa complétaient le Top 10.

La qualification s’arrêtait là pour les Williams Cosworth, les BMW Sauber ainsi que la Toyota de Trulli et la Red Bull de Klien.

  • 3ème partie - 15 minutes :

Michael Schumacher, Massa, suivis des deux Renault et la Honda de Button – prenaient la tête de la meute pour imprimer la cadence et brûler suffisamment de carburant avant le premier assaut face au chrono !

Pedro de la Rosa et Ralf Schumacher s’accrochait à l’épingle de Spitzkehre – et parvenaient à regagner les stands non sans dégâts sur leur monoplace respective.

Raikkonen – 1’14.070 – gagnait le premier round devant les Ferrari et la Honda de Button. Un deuxième passage au stand pour chausser des gommes neuves allait redonner un coup d’accélérateur à la chute des chronos.

Malheureusement pour le Finlandais, un passage hors-piste à l’entrée du Stadium allait l’empêcher de défendre ses chances. Heureusement, pour lui, les deux Ferrari ne parviendront pas à le priver de sa première pole position de la saison – la 9ème de sa carrière - la dernière remontait au Grand Prix de Turquie 2005 !

Raikkonen partagera la première ligne avec la Ferrari de Michael Schumacher. Sur la deuxième rangée, on retrouvera la seconde voiture rouge confiée à Felipe Massa, accompagné de la Honda revigorée de Jenson Button.

Ce n’est qu’en troisième ligne que partira la première Renault – Fisichella – en compagnie de la deuxième Honda de Barrichello. Déception pour Fernando Alonso, 25 ans aujourd’hui - - seulement 7ème – et condamné à un départ en 4ème ligne – aux côtés de la Toyota de Ralf Schumacher. De la Rosa et Coulthard complètent le Top 10.

  • La grille de départ :
K. Raikkon  pour_grille_de_depart.GIF  
1'14"070 M. Schumacher
  1'14"205
F. Massa pour_grille_de_depart.GIF  
1'14"569 J. Button
  1'14"862
G. Fisichella pour_grille_de_depart.GIF  
1'14"894 R. Barrichello
  1'15"272
F. Alonso pour_grille_de_depart.GIF  
1'15"282 R. Schumacher
  1'16"632
P. de la Rosa pour_grille_de_depart.GIF  
1'15"936 D. Coulthard
  1'16"326
M. Webber pour_grille_de_depart.GIF  
1'15"094 C. Klien
  1'15"141
J. Villeneuve pour_grille_de_depart.GIF  
1'15"329 N. Rosberg
  1'15"380
N. Heidfeld pour_grille_de_depart.GIF  
1'15"397 V. Liuzzi
  1'16"399
T. Sato pour_grille_de_depart.GIF  
1'17"185 T. Monteiro
  1'17"834
S. Speed pour_grille_de_depart.GIF  
pas de temps J. Trulli
  1'15"150 (-10 places)
C. Albers pour_grille_de_depart.GIF  
1'17"093 (-10 places) S. Yamamoto
  1'20"444 (-10 places)
 


La course :

Un départ sans accident. C’est Kimi Räikkönen qui prend le premier virage en tête, suivi des 2 Ferrari. Ralf Schumacher et David Coulthard se touchent mais continuent la course. En revanche, Nico Rosberg perd le contrôle de sa monoplace et sort de la piste. Il est le premier à abandonner.

Au troisième tour, le leader du Grand Prix signe le meilleur tour, pendant que son coéquipier abandonne suite à un problème à la roue arrière droite. Räikkönen a déjà une avance d’une seconde ½ sur le septuple champion du monde.

Au neuvième tour, Michael Schumacher signe le meilleur temps ; mais le pilote allemand a un retard de 3 secondes sur Kimi.

Au dixième tour, le leader du Grand Prix effectue son premier arrêt. Sa voiture est immobilisée pendant 15 secondes. A ce même tour, Nick Heidfeld rentre dans ses stands pour abandonner la course.

Au dix-neuvième tour, Rubens Barrichello abandonne suite à son arrêt au stand. A ce même tour, Felipe Massa s’arrête pendant 8 secondes et 3 dixièmes, Fisichella suit pour faire un arrêt de 9 secondes et 6 dixièmes. Le tour suivant, c’est Michael Schumacher qui s’arrête pendant 8 secondes et 8 dixièmes. Le leader du Grand Prix reprend la tête de la course. Alonso lui s’arrête pendant 8 secondes.

Le classement au 25e tour est Schumacher, Massa, Webber, Button, Räikkönen, Fisichella, Trulli, Alonso.

Au vingt-huitième tour, Kimi Räikkönen fait son second arrêt. Le pilote finlandais rest immobilisé pendant un peu plus de 7 secondes.

Au trente-deuxième tour de piste, Jacques Villeneuve abandonne. Il sort de la piste et explose sa monoplace dans le mur de pneumatiques.

Webber prend l’avantage sur la Renault de Giancarlo Fisichella. Le pilote australien prend la quatrième place du Grand Prix d’Allemagne.

Au quarantième tour, Fisichella fait son deuxième arrêt. Il reste 7 secondes et 9 dixièmes dans ses stands. Le tour suivant, c’est Jenson Button qui était en troisième place qui s’arrête au stand. Il ressort des stands en sixième position. Mark Webber se retrouve en troisième position derrière les deux Ferrari qui mènent le Grand Prix d’Allemagne.

A 23 tours de la fin, Felipe Massa s’arrête aux stands. Le tour suivant, c’est au tour de Michael Schumacher qui reprend la tête de la course.

A seize tours de la fin, Jarno Trulli s’arrête au stand alors qu’il était en cinquième position.

A douze tours de l’arrivée, Kimi Räikkönen fait son dernier ravitaillement et sort devant Mark Webber. Le pilote finlandais prend la quatrième place du Grand Prix derrière Schumacher, Massa et Jenson Button.

Kimi Räikkönen sa rapproche rapidement de Jenson Button. Mais le pilote est très déterminé à la doubler et c’est chose faite pour le finlandais qui prend la troisième place au pilote britannique.

A huit tours de la fin, Mark Webber rencontre un problème technique et doit abandonner la course alors qu’il était en cinquième position. Christian Klien passe en huitième position et rentre dans les points.

Le dernier tour arrive et c’est Michael Schumacher qui est le premier à passer sous le drapeau à damier. Le pilote allemand se rapproche encore d’Alonso au classement général. La deuxième place est aussi rouge, et c’est finalement un doublé pour la Scuderia Ferrari. C’est Kimi Räikkönen qui viens compléter le podium.

  • Meilleur tour :  M. Schumacher : 1'16"357
  • Le classement du GP :
1er
M. Schumacher
2ème
F. Massa
3ème
K. Raikkonen
4ème
J. Button
5ème
F. Alonso
6ème
G. Fisichella
7ème
J. Trulli
8ème
C. Klien
9ème
R. Schumacher
10ème
V. Liuzzi
11ème
D. Coulthard
12ème
S. Speed
13ème
C. Albers
14ème
T. Monteiro

 


Texte de F1-Live et toilef1.com


Date de création : 23/05/2013 - 22:14
Dernière modification : 06/07/2013 - 12:11
Catégorie : Saison 2006
Page lue 1434 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Connexion...
 Liste des membres Membres : 641

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 5
^ Haut ^