Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2006 - GP de Turquie

Les essais qualificatifs :

Le soleil – masqué par quelques nuages – était de la partie pour la séance de qualification du Grand Prix de Turquie, 14ème manche du championnat du monde de F1. Les températures étaient de 33° dans l’air – un peu moins de 50° sur la piste.

Ralf Schumacher et Christijan Albers – pour avoir changé de moteur – étaient sous le coup d’une pénalité de 10 places sur la grille de départ.

  • 1ère partie - 15 minutes :

Aucun pilote ne se précipitait en piste au feu vert. Rapidement, Monteiro, Yamamoto et Alonso quittaient les stands. Ils seront vite rejoints par les Trulli, Albers, Sato, puis bientôt l’ensemble du plateau.

Fernando bouclait un premier tour en 1’29.087 – mais Jarno lui volait la vedette en 1’28.926 Michael Schumacher s’emparait ensuite des commandes - 1’27.385 – un peu moins d’une seconde devant Heidfeld et Raikkonen.

Felipe Massa sortait à son tour effectuer sa série de tours rapides et s’emparait de la meilleure performance – 79 millièmes devant Michael. Le deuxième assaut d’Alonso lui permettait de remonter en troisième position, juste devant Fisichella.

Quelques secondes avant le terme du premier quart d’heure, Ralf Schumacher se hissait à la 3ème place, deux dixièmes devant Alonso. Le dernier tour ‘couperet’ voyait Webber et Albers sauver leur tête – mais pas Coulthard. Parmi les éliminés – on retrouvait les deux Toro Rosso, la Midland de Monteiro et les deux Super Aguri (Yamamoto devant Sato !)

  • 2ème partie - 15 minutes :

Kubica s’élançait le premier – une minute après le feu vert. Le Polonais était vite rejoint en piste par Heidfeld, Trulli, Rosberg, Klien et la plupart des concurrents encore en lice.

Ralf Schumacher installait sans attendre sa Toyota en tête de la hiérarchie – 1’27.062 – Fernando Alonso lui succédait aux commandes – 1’26.917 – une performance qui ne résistait pas à la détermination affichée pare Michael Schumacher. Ce dernier abaissait le temps de référence sous les 1’26 au tour – 1’25.850 exactement !

L’effort de Massa lui permettait de grimper à la 3ème place. Reparti à l’attaque peu avant la fin du deuxième quart d’heure, Giancarlo Fisichella échouait à la 7ème place.

Le sprint final voyait Robert Kubica et Mark Webber de se qualifier in-extremis.

Vainqueur à Budapest, Jenson Button terminait la séance à une brillante deuxième place – une seconde pleine derrière la Ferrari de Michael Schumacher. Fernando Alonso, Felipe Massa et Ralf Schumacher complètent le Top 5. 

Sur la liste des exclus, on retrouvait du ‘beau monde’ : la Red Bull de Christian Klien, la McLaren de Pedro de la Rosa, la Toyota de Jarno Trulli, la Honda de Rubens Barrichello, la Williams de Nico Rosberg ainsi que la Midland de Christijan Albers. 

  • 3ème partie - 15 minutes :

Les dix derniers pilotes qualifiés s’élançaient sans attendre au feu vert afin d’alléger Les réservoirs en vue de l’assaut final sur le toboggan turc.

A mi-séance, les Renault de Fisichella et Alonso regagnaient déjà le stand pour monter un premier train de gommes neuves - Raikkonen procédait de manière identique - pendant que leurs camarades de jeu bouclaient un ou deux tours supplémentaires.

Fisichella prenait les commandes de la séance – 1’27.878 – suivi d’Alonso et Raikkonen. Parti à l’extérieur dans le virage n°1, Michael Schumacher devait cravacher pour garder le contact. Auteur d’un sans-faute, Felipe Massa hissait sa Ferrari au premier rang – 1’27.307 – devant Fisichella, Alonso, Button, Heidfeld et Raikkonen.

Revenus au stand monter un dernier train de pneus neufs, les pilotes se lançaient dans une ultime tentative qui voyait Michael Schumacher revenir aux affaires – 1’27.284 – une performance suffisante pour lui offrir une place en première ligne, aux côtés de son équipier brésilien Felipe Massa, passé sous le drapeau à damiers en 1’26.907 !

Derrière une première ligne toute rouge, les deux Renault de Fernando Alonso et Giancarlo Fisichella sont en embuscades devant la BMW Sauber de Nick Heidfeld et la Honda de Jenson Button qui se partagent le troisième rang. Raikkonen s’élancera de la 4ème, en compagnie de Robert Kubica.

Mark Webber et Christian Klien complètent le Top 10. Auteur de la 5ème performance de la phase finale, Ralf Schumacher s’élancera en 15ème position.

  • La grille de départ :
F. Massa  pour_grille_de_depart.GIF  
1'26"907 M. Schumacher
  1'27"284
F. Alonso pour_grille_de_depart.GIF  
1'27"231 G. Fisichella
  1'27"564
N. Heidfled pour_grille_de_depart.GIF  
1'27"785 J. Button
  1'27"790
K. Raikkonen pour_grille_de_depart.GIF  
1'27"866 R. Kubica
  1'28"167
M. Webber pour_grille_de_depart.GIF  
1'29"436 C. Klien
  1'27"852
P. de la Rosa pour_grille_de_depart.GIF  
1'27"897 J. Trulli
  1'27"973
R. Barrichello pour_grille_de_depart.GIF  
1'28"257 N. Rosberg
  1'28"386
R. Schumacher pour_grille_de_depart.GIF  
1'27"569 (-10 places) D. Coulthard
  1'29"136
S. Speed pour_grille_de_depart.GIF  
1'29"158 V. Liuzzi
  1'29"250
T. Monteiro pour_grille_de_depart.GIF  
1'29"901 S. Yamamoto
  1'30"607
T. Sato pour_grille_de_depart.GIF  
1'29"901 C. Albers
  1'28"639 (-10 places)

 

La course :

Il fait très chaud à Istanbul, au moment de donner le départ de la deuxième édition du Grand Prix de Turquie: température ambiante de 36° et une piste à 53°.

On s'attendait à un duel entre Fernando Alonso et Michael Schumacher et nous n'avons pas été déçus. Mais ce duel s'est déroulé derrière Felipe Massa qui est allé cueillir aujourd'hui la première victoire de sa carrière en F1.

A l'extinction des feux, c'est Felipe Massa qui prend le meilleur départ. Alonso veut prendre l'avantage sur Michael Schumacher au freinage du premier virage, mais l'Allemand se rabat soudainement sur l'Espagnol et force ce dernier a faire un écart qui surprend Fisichella.

Giancarlo part en glissade dans le premier virage et provoque un début de panique dans le peloton... et de multiples accrochages derrière lui.

Les victimes de cet énorme accrochage sont nombreuses: Ralf Schumacher, Fisichella, Heidfeld, Speed, Raikkonen, Sato et Monteiro. Malgré de très nombreux débris en piste, la direction de course décide néanmoins de ne pas neutraliser la course.

Le top 12 au 1er passage est le suivant: Massa, Michael Schumacher, Alonso, Webber, Button, Rosberg, Liuzzi, Kubica, Klien, De la Rosa, Coulthard et Trulli.

Kimi Raikkonen qui s'était arrêté à son stand pour changer sa roue arrière gauche crevée, ne finira pas le tour suivant: il sort, touche le mur de pneus et abandonne.

Le classement au 8e tour: Felipe Massa, Michael Schumacher (+3"4), Fernando Alonso (+9"4), Jenson Button (+13"1), Mark Webber (+22"4), Robert Kubica (+23"), Nico Rosberg (+25"8), Christian Klien (+28"5), Pedro de la Rosa (+30"8), Jarno Trulli (+32"3), David Coulthard (+34"9), Rubens Barrichello (+36"6), Vitantonio Liuzzi (+36"9), Christijan Albers (+37"8), Sakon Yamamoto (+42"2), Ralf Schumacher (+55"), Giancarlo Fisichella (+64"1), Scott Speed (+84"6) et Nick Heidfeld (+ 1 tour).

En tête de la course, Massa tourne moins vite que son équipier Michael Schumacher et au 12e tour, il n'y a plus que 2"2 entre les équipiers. Quant à Alonso, il est déjà à 10 secondes!Mais contre toute attente c'est Vitantonio Liuzzi qui va donner un coup de main à Fernando Alonso: il part à la faute dans le 13e tour, mais sa voiture reste immobilisée sur le bord de la piste et la direction de course décide de faire intervenir la voiture de sécurité pour que les commissaires puissent enlever la Toro Rosso.

De nombreux pilotes profitent de cette neutralisation: Massa, Michael Schumacher, Alonso, Button, Webber, Kubica, Albers et Yamamoto.

Michael Schumacher est obligé d'attendre que les mécaniciens finissent le ravitaillement de son équipier Massa et cela permet à Fernando Alonso de reprendre l'avantage sur lui.

Le classement derrière la voiture de sécurité: Massa, Alonso, Michael Schumacher, Button, Rosberg, Klien, De la Rosa, Trulli, Barrichello, Coulthard, Webber, Kubica, Ralf Schumacher, Fisichella, Albers, Yamamoto, Speed et Heidfeld.

La voiture de sécurité s'efface à l'entame du 16e tour et Massa reprend sa marche en avant. Mais derrière lui, ce n'est plus son équipier, mais Fernando Alonso. Ca change tout...

Au 20e tour, Massa compte 2"8 secondes d'avance sur Alonso, 5"4 sur Michael Schumacher, 7"5 sur Button, 9"4 sur Rosberg, 12"4 sur Klien, 13"1 sur De la Rosa et 16"2 sur Trulli qui vient de prendre l'avantage sur Barrichello. Un peu plus loin, Giancarlo Fisichella prend la 11e place de Kubica après une bataille à la limite de la correction, surtout de la part de Fisichella qui a changé plusieurs fois de trajectoire en ligne droite.

Après avoir pris l'avantage sur Barrichello, Trulli s'attaque à Klien tandis que Fisichella va s'en prendre à Coulthard. Les Red Bull sont sous une double menace...

Au 25e tour, l'équipe Williams donne l'ordre à Rosberg de rentrer dans son stand: son moteur risque l'explosion à cause d'une perte de pression dans le circuit d'eau. Nico était cinquième avant de rentrer et il doit avoir d'énormes regrets...

Klien effectue son premier ravitaillement au 26e tour. Barrichello et Speed ravitaillent au 27e tour (pendant ce temps Michael Schumacher sort trop large dans le 8 et perd quatre secondes sur Alonso) et enfin De la Rosa et Fisichella au 30e tour.
Au 31e tour, Massa compte 7"6 d'avance sur Alonso, 16"2 sur Michael Schumacher, 19"9 sur Button, 38"1 sur Ralf Schumacher, 43"7 sur Kubica, 48"5 sur De la Rosa, 49"1 sur Webber, 49"5 sur Barrichello, 53"5 sur Fisichella, 54"7 sur Albers, 55"9 sur Trulli, 58"2 sur Klien, 60"3 sur Coulthard, 67"8 sur Speed et 1 tour sur Heidfeld.

Ralf Schumacher effectue son second ravitaillement au 32e tour. Kubica effectue le sien au 35e tour, Albers au 38e, Massa, Alonso, Button et Webber au 39e, Michael Schumacher, Klien et Speed au 43e, Barrichello et Trulli au 44e et Coulthard au 45e.

Après cette dernière vague de ravitaillements, Massa est toujours en tête devant Fernando Alonso et Michael Schumacher. Mais ces deux-là sont roue dans roue...

Au 45e tour, Massa compte 10"8 d'avance sur Alonso, 11"3 sur Michael Schumacher, 23"6 sur Button, 51"5 sur De la Rosa, 53"8 sur Fisichella, 62"8 sur Ralf Schumacher, 66"3 sur Coulthard, 69"2 sur Barrichello et 81" sur Trulli.

Dans les derniers tours de cette course, le duo Alonso/Schumacher retient l'attention de tous. La Ferrari de l'Allemand ne quitte pas le sillage de la Renault, mais sans jamais parvenir à placer une attaque décisive.

Pendant ce temps, en tête de la course, Felipe Massa se laisse glisser jusqu'à la victoire, la première de sa carrière en F1. Alonso termine second et Michael Schumacher troisième.

Suivent dans l'ordre: Button, De la Rosa, Fisichella, Ralf Schumacher, Barrichello, Trulli, Webber, Coulthard, Klien, Kubica, Speed, Heidfeld et Albers.

Après ce très beau Grand Prix de Turquie, il nous faudra attendre jusqu'au 10 septembre pour vivre le Grand Prix d'Italie, 15e manche de ce passionnant championnat.

  • Meilleur tour :  M. Schumacher : 1'28"005
  • Le classement du GP :
1er
F. Massa
2ème
F. Alonso
3ème
M. Schumacher
4ème
J. Button
5ème
P. de la Rosa
6ème
G. Fisichella
7ème
R. Schumacher
8ème
R. Barrichello
9ème
J. Trulli
10ème
M. Webber
11ème
C. Klien
12ème
R. Kubica
13ème
S. Speed
14ème
   N. Heidfeld
15ème
   D. Coulthard


Texte de F1-Live


Date de création : 23/05/2013 - 22:15
Dernière modification : 17/06/2013 - 20:09
Catégorie : Saison 2006
Page lue 1670 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Connexion...
 Liste des membres Membres : 642

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 7
^ Haut ^