Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2005 - GP des Etats Unis

Les essais qualificatifs :

  • Résumé :
Les nuages obscurcissaient un ciel encore légèrement ensoleillé à Indianapolis au début de la séance de qualification du Grand Prix des Etats-Unis. Remplaçant de Ralf Schumacher, victime d’un violent accident vendredi, Ricardo Zonta et la Toyota était le premier à s’élancer cet après-midi.

Le Brésilien bouclait son tour de qualification en 1’11.754 – une performance à la portée d’un Juan Pablo Montoya encouragé par de nombreux fans Colombiens présents dans les tribunes du super-speedway. Le pilote de la McLaren ne prenait finalement qu’in mince avantage – 73 millièmes – sur Zonta.

Visiblement en grandes difficultés pour éviter de perdre le contrôle de son EJ15 - Narain Karthikeyan réussissait à terminer son tour de qualification – à 2 secondes du Colombien.

Giancarlo Fisichella améliorait d’emblée le premier partiel du circuit d’Indianapolis et continuait sur sa lancée dans le deuxième. Au final, l’Italien était crédité d’un tour en 1’11.290 – 90 millièmes de mieux que Fernando Alonso !

Patrick Friesacher achevait son calvaire à plus de 3 secondes de la R25 du leader avant que Takuma Sato n’entre en piste. Le Japonais se montrait assez compétitif dans les premiers secteurs du circuit américain et filait arracher la 3ème place à 2 dixièmes de Fisichella.

Nick Heidfeld ne fera pas aussi bien que ses prédécesseurs, le pilote de la Williams accusait même plus d’une seconde de retard sur les leaders.

Jenson Button paraissait mieux armé pour s’attaquer aux performances des Renault et le jeune anglais le confirmait sur les premières portions du tracé en prenant un avantage qu’il conservera jusqu’au passage sur la ligne de chronométrage – 1’11.227 !

Rassuré sur la fiabilité de sa monture, Jarno Trulli allait réussir à creuser un écart significatif sur ses poursuivants, l’Italien et sa Toyota se hissant à la première place des computers avec un tour en 1’10.625 – plus de 6 dixièmes devant Button.

Christijan Albers installait brillamment sa Minardi devant la Jordan de Karthikeyan, mais il ne parviendra pas à résister à l’assaut remarquablement mené par l’EJ15 de Tiago Monteiro.

Jacques Villeneuve ne venait pas menacer les premières places, le Canadien parvenant à garder l’avantage sur la Red Bull Cosworth de Christian Klien et la Williams BMW de Nick Heidfeld.

Pour David Coulthard, l’exercice était un peu plus brouillon. L’Ecossais faillit même ne pas le terminer : un gros écart de trajectoire l’amenant à la limite de la piste.

Sans surprise, Mark Webber tentait coûte que coûte de rivaliser avec les performances des meilleurs et l’Australien en sera récompensé par la 9ème place sur la grille de départ – 28 millièmes devant la Sauber Petronas de Felipe Massa.

Premier représentant de la Scuderia en piste cet après-midi, Rubens Barrichello allait échouer à 8 dixièmes de la Toyota de Jarno Trulli, toujours bien accroché à la première place.

L’Italien résistait encore à la F2005 No1 de Michael Schumacher, relégué en 5ème position sur la grille de départ où Kimi Raikkonen réussissait à rejoindre Trulli sur la première ligne au prix d’un bel effort de la part du Finlandais.

Jarno Trulli – en signant la 3ème pole position de sa carrière – offre la première performance de ce genre à Toyota depuis son arrivée en F1.
  • La grille de départ :
J. Trulli  
1'10"625 K. Raikkonen
  1'10"694
J. Button  
1'11"277 G. Fisichella
  1'11"290
M. Schumacher  
1'11"369 F. Alonso
  1'11"380
R. Barrichello  
1'11"431 T. Sato
  1'11"497
M. Webber  
1'11"527 F. Massar
  1'11"555
J.P. Montoya  
1'11"681 J. Villeneuve
  1'11"691
R. Zonta  
1'11"754 C. Klien
  1'12"132
N. Heidfeld  
1'12"430 D. Coulthard
  1'12"682
T. Monteiro  
1'13"462 C. Albers
  1'13"632
N. Karthikeyan  
1'13"776 P. Friesacher
  1'14"494


La course :
A quelques minutes du départ de cette "course", la menace des équipes partenaires de Michelin était claire: à la fin du tour de formation, toutes les voitures chaussées par le manufacturier français rentreront au stand pour abandonner.

Un dernier coup de bluff? Non! A la fin du tour de formation, toutes les voitures en pneus Michelin rejoignent effectivement leur stand et il ne reste que les deux monoplaces de la Scuderia, les deux Jordan et les deux Minardi à venir s'aligner sur la grille de départ.

Le départ de ce Grand Prix des Etats-Unis est alors donné sous les huées des 150.000 spectateurs présents dans les tribunes du circuit d'Indianapolis. Une vraie farce qui ne fait pas honneur au monde de la F1.
Que dire de cette course sinon que ce n'en est pas une. Michael Schumacher en tête dès le premier virage devance son équipier Rubens Barrichello, Tiago Monteiro, Christijan Albers, Narain Karthikeyan et Patrick Friesacher à la fin du premier tour.

Le public est tellement furieux que certains se mettent à jeter des objets sur la piste, notamment des bouteilles ou des canettes. On se croirait dans un stade de football... C'est tout à fait lamentable! Pire encore que ce que l'on peut voir sur la piste.

Justement, parlons-en de ce qu'il se passe sur la piste. Michael Schumacher en tête dès le départ, doit laisser la tête de la "course" à son équipier après le premier ravitaillement, mais reprend le leadership après son second et dernier arrêt au stand et s'en va remporter la victoire la plus étrange de sa carrière.

La phase la plus amusante de ce duel, comme quoi il y a quand même eu un bon moment dans cette course, c'est lorsque Michael Schumacher est remonté en piste après son second ravitaillement et que Rubens Barrichello déboulait dans la ligne droite. Les deux équipiers se sont engouffrés dans le premier virage en même temps et ont manqué s'accrocher.

Michael Schumacher étant à l'intérieur du premier virage, Rubens Barrichello s'en est allé faire un tour dans l'herbe pour éviter l'accrochage, avant de revenir en piste et très vite dans le sillage de son équipier pour terminer sagement à la seconde place.

Il faut dire que Ross Brawn a signalé par radio à Rubens Barrichello qu'il aimerait voir les deux voitures à l'arrivée. En clair, la "course" s'est arrêtée après le second ravitaillement des deux monoplaces rouges. D'ailleurs, pour bien montrer qu'il avait bien compris le message codé, Rubens Barrichello a immédiatement levé le pied.

Derrière ce duo, Tiago Monteiro arrache la 3e place devant son équipier Narein Karthikeyan et les deux Minardi de Christijan Albers et Patrick Friesacher.

Prochain rendez-vous: le Grand Prix de France qui se déroulera sur le circuit de Magny-Cours, du 1 au 3 juillet.
  • Meilleur tour : M. Schumacher : 1'11"497
  • Le classement du GP :
1er
M. Schumacher
2ème
R. Barrichello
3ème
T. Monteiro
4ème
N. Karthikeyan
5ème
C. Albers
6ème
P. Friesacher
 

Texte de F1-Live

Date de création : 23/05/2013 - 22:25
Dernière modification : 19/06/2013 - 07:30
Catégorie : Saison 2005
Page lue 1803 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Connexion...
 Liste des membres Membres : 642

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 6
^ Haut ^