Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2006 - GP d'Italie

Les essais qualificatifs :

Les conditions météo étaient au beau fixe pour le début de la séance de qualification du Grand Prix d’Italie où la température ambiante atteignait 27° dans l’air – 35° en piste.

  • 1ère phase – 15 minutes :

Au feu vert, les monoplaces ne se bousculaient pas à la sortie des stands. Les Super Aguri de Yamamoto, Sato, les Toro Rosso de Speed et Liuzzi seront les premiers à s’élancer – suivis des Toyota de Ralf et Trulli.

Ce sont les Red Bull de Coulthard – 1’23.453 – et Klien qui bouclait la première série en tête de la hiérarchie, devant Liuzzi, Speed et Trulli.

Les drapeaux rouges étaient soudain agités - suite à l’éclatement d’un pneu de la SA06 de Yamamoto dans la ligne droite des stands. Les commissaires pouvaient rapidement intervenir pour dégager le gros morceau de caoutchouc. Sakon pouvait ainsi regagner les stands – à très faible allure pour ne pas endommager plus la monoplace japonaise.

Il restait un peu plus de 9 minutes une fois la séance relancée. L’ensemble du plateau se précipitait alors en piste – le trafic était intense tout au long des 5.793 km du circuit italien.Felipe Massa était le premier à quitter les stands. Le Brésilien installait d’emblée sa Ferrari à la première place – 1’22.028

Michael Schumacher répliquait en 1’21.711 – 53 millièmes devant Nick Heidfeld ! Raikkonen, Massa, Button complétaient le Top 5. Les deux Renault s’élançaient à l’assaut pour assurer leur passage à la phase suivante. Alonso venait même chatouiller Schumacher de 36 millièmes.

A quelques secondes du drapeau à damiers, Christian Klien perdait le contrôle de sa RB2 sur les vibreurs de la chicane della Roggia. Les Super Aguri, les Midland, la Williams de Webber et la Toro Rosso de Liuzzi figuraient sur la liste des éliminés.

  • 2ème partie - 15 minutes :

Les températures continuaient de grimper au début du deuxième quart d’heure - 28° dans l’air – 41° en piste.

Kubica s’élançait d’abord. Le pilote polonais était vite rejoint par Heidfeld, Coulthard, Speed, Trulli et les deux Renault.

Fernando Alonso bouclait son premier passage sur la ligne de chronométrage en 1’21.526 – une longueur devant les deux BMW Sauber. Fisichella et Trulli complétaient le tir.

Raikkonen succédait à l’Espagnol en tête de la hiérarchie – 1’21.349 – suivi de Michael Schumacher à 4 millièmes.

Felipe Massa venait ensuite s’illustrer – 1’21.225 – performance qui résistera in-extremis (45 millièmes) au dernier assaut de Kubica. Raikkonen, Michael Schumacher et Heidfeld complétaient le Top 5. Alonso, les Honda de Button et Barrichello. Fisichella et de la Rosa fermaient le banc.

Déception pour Jarno Trulli, passé à la trappe pour quelques millièmes. Son équipier Ralf Schumacher, les deux Red Bull de Coulthard et Klien, la Toro Rosso de Speed et la Williams de Nico Rosberg en restaient là également.

  • 3ème partie - 15 minutes :

Les dix dernières monoplaces encore en lice pour la dernière phase de la qualification s’élançaient sans attendre dès le feu vert allumé afin de ‘brûler’ un maximum de carburant avant de se ruer réellement à la chasse à la pole position.

Button, Massa, Heidfeld, de la Rosa et Raikkonen roulaient le plus vite – alors qu’Alonso se faisait surprendre au freinage de la première chicane où l’Espagnol tirait droit, la faute à une crevaison d’un pneu arrière de la R26.

A l’approche des 5 dernières minutes, une première tentative rapide permettait à Kimi Raikkonen – 1’21.621 - de prendre l’avantage sur les Ferrari et les BMW Sauber. Fisichella – 9ème – était devancé par de la Rosa, Button et Alonso. Les pilotes prenaient ensuite la direction des stands monter un train de pneus neufs et attaquer un dernier sprint. Massa échouait dans sa tentative mais pas Michael Schumacher. Les deux titulaires de la Scuderia Ferrari n’allaient toutefois pas se réjouir trop vite – Kimi Raikkonen arrachant sa 11ème pole position pour deux millièmes de mieux que son rival allemand.

Nick Heidfeld parvenait à glisser sa BMW Sauber à une flatteuse troisième place, sur la deuxième ligne qu’il partagera avec Felipe Massa. Retardé par une crevaison, Alonso devait se contenter de la 5ème place – beaucoup mieux que Fisichella, relégué au 10ème rang.

Le leader du championnat du monde partagera donc la troisième ligne avec Jenson Button. Kubica et de la Rosa occupe la 4ème devant Barrichello et Fisichella.

PS : F. Alonso fut déclassé, annulation de ses 3 meilleurs temps pour avoir géné F. Massa dans un tour rapide. Il passe ainsi de la 5ème à la 10ème place.

  • La grille de départ :
K. Raikkonen pour_grille_de_depart.GIF  
1'21"484 M. Schumacher
  1'21"486
N. Heidfeld pour_grille_de_depart.GIF  
1'21"653 F. Massa
  1'21"704
J. Button pour_grille_de_depart.GIF  
1'22"011 R. Kubica
  1'22"258
P. de la Rosa pour_grille_de_depart.GIF  
1'22"280 R. Barrichello
  1'22"787
G. Fisichella pour_grille_de_depart.GIF  
1'23"175 F. Alonso
  1'25"688 (déclassé)
J. Trulli pour_grille_de_depart.GIF  
1'21"924 N. Rosberg
  1'22"203
R. Schumacher pour_grille_de_depart.GIF  
1'22"280 D. Coulthard
  1'22"589
S. Speed pour_grille_de_depart.GIF  
1'23"165 C. Klien
  pas de temps
V. Liuzzi pour_grille_de_depart.GIF  
1'23"043 C. Albers
  1'23"116
M. Webber pour_grille_de_depart.GIF  
1'23"341 T. Monteiro
  1'23"920
T. Sato pour_grille_de_depart.GIF  
1'24"289 S. Yamamoto
  1'26"001

 

La course :

Le départ est lancé et Kimi Raïkkonen passe le premier virage en tête. Heidfeld double Michael Schumacher mais le septuple champion du monde reprend l’avantage sur le pilote BMW Sauber. Robert Kubica se retrouve en quatrième place derrière son coéquipier et devant Felipe Massa.

Fernando, qui est parti de la dixième position réalise un très bon départ et après le premier tour, le pilote espagnol est en septième position.

Après 2 tours, Nick Heidfeld perd plusieurs places et se retrouve en septième place derrière la Renault de Fernando Alonso.

Le leader du grand prix creuse l’écart sur Michael Schumacher. Felipe Massa suit de très près la BMW Sauber de Kubica.

Au 10e tour, Nico Rosberg rentre aux stands et abandonne la course à cause d’un problème technique.

C’est au 15e tour du Grand Prix que le leader Kimi Räikkönen effectue son premier ravitaillement. La McLaren reste immobilisée pendant 8,9 secondes.

Deux tours après, c’est Michael Schumacher qui s’arrête aux stands. L’arrêt dure 9,5 secondes. Le pilote Ferrari sort des stands devant la McLaren de Räikkönen.

Fernando Alonso s’arrête à son tour aux stands et sort en dixième place.

Les deux BMW Sauber de Robert Kubica et Nick Heidfeld sont en tête devant la Honda de Jenson Button.

Button rentre au stand et sort avec 1,6 seconde de retard sur la Renault de Fernando Alonso. Heidfeld s’arrête à son tour et c’est ensuite au tour de Robert Kubica.

Au 23e tour, le classement est : M. Schumacher (1 arrêt) / K. Räikkönen (1 arrêt) / G. Fisichella / R. Kubica (1 arrêt) / R. Barrichello / F. Massa (1 arrêt)/ J. Trulli / N. Heidfeld (1 arrêt) / F. Alonso (1 arrêt) / J. Button (1 arrêt) / M. Webber / D. Coulthard / S. Speed.

Au 31e tour, Michael Schumacher double Scott Speed et fait une erreur. Cela permet à Kimi Räikkönen de gagner 1,3 seconde sur le pilote allemand. Dans ce même tour, Fisichella prend l’avantage sur Nick Heidfeld pour la septième place.

Au 39e tour, Kimi Räikkönen fait son deuxième arrêt aux stands. Il garde sa deuxième place devant Robert Kubica. Le tour suivant, c’est au tour de Schumacher de faire son arrêt. Le septuple champion du monde de Formule 1 sort devant la McLaren du pilote finlandais.

Au 41e tour, Nick Heidfeld qui était en sixième position fait son second arrêt. Dans ce même tour, Alonso qui est très proche de Kubica rentre aux stands. Le pilote BMW Sauber fait la même opération. Le deux pilotes sortent au coude à coude des stands avant que le pilote Renault prenne l’avantage sur Kubica. Fernando Alonso se retrouve en troisième place du grand prix.

A dix tours de l’arrivée, Fernando Alonso casse son moteur Renault et abandonne la course. Grosse déception du pilote Renault qui sait que cela aura un fort impact dans le championnat du monde des pilotes.

Le Grand Prix arrive à sa fin et c’est Michel Schumacher qui remporte la course devant Kimi Räikkönen et Robert Kubica. Fisichella sauve les membre pour l’écurie Renault en terminant le Grand Prix à la quatrième place.

  • Meilleur tour : K. Raikkonen : 1'22"524
  • Le classement du GP :
1er
M. Schumacher
2ème
K. Raikkonen
3ème
R. Kubica
4ème
G. Fisichella
5ème
J. Button
6ème
R. Barrichello
7ème
J. Trulli
8ème
N. Heidfeld
9ème
F. Massa
10ème
M. Webber
11ème
C. Klien
12ème
D. Coulthard
13ème
S. Speed
14ème
V. Liuzzi
15ème
R. Schumacher
16ème
T. Sato
17ème
C. Albers



Texte de F1-Live

 


Date de création : 06/07/2013 - 11:53
Dernière modification : 06/07/2013 - 12:05
Catégorie : Saison 2006
Page lue 1649 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Connexion...
 Liste des membres Membres : 642

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 13
^ Haut ^