Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2016 - GP d'Espagne

 

 

Les essais qualificatifs :

Il fait encore beau malgré les risques d’averses qui planent sur ce week-end du Grand Prix d’Espagne. Après deux occasions manquées suite à des problèmes mécaniques, Lewis Hamilton va vouloir retrouver la pole position tandis que Nico Rosberg cherchera à signer le meilleur temps pour se placer au mieux en vue d’une possible cinquième victoire en cinq courses cette saison. L’autre gros enjeu de cette séance sera de voir si l’adaptation de Max Verstappen est complète chez Red Bull, puisqu’il a devancé de peu son nouvel équipier, Daniel Ricciardo, ce matin en essais libres.

  •  1ere partie :

La Manor de Rio Haryanto est la première voiture à s’élancer dans un tour chronométré, cette MRT05 qui embarque des évolutions ce week-end et qui impressionne toujours par sa vitesse de pointe puisque l’Indonésien et son coéquipier, Pascal Wehrlein, sont toujours parmi les plus rapides au bout de la ligne droite depuis vendredi. Ce dernier est le second à signer un temps et se place à un dixième de Haryanto qui a signé un bon temps de base.

Les petites équipes profitent de la tranquillité en piste pour essayer de se placer et c’est Marcus Ericsson qui est désormais en piste. Sauber est en grandes difficultés et le Suédois est dans les mêmes temps que les pilotes Manor, tout juste devant, d’autant que sa monoplace n’a aucune évolution ici en Espagne. Nasr fait un peu mieux mais ces quatre monoplaces devraient se partager le fond de grille demain.

Voilà les gros bras en piste, Hamilton signe évidemment un chronomètre qui n’a rien à voir avec ceux déjà établis en 1’23"214, soit près de trois secondes de mieux que les Sauber et signe un premier temps de référence. Rosberg en termine également avec un temps de 1’23"002, la bataille est lancée !

On arrive au milieu de cette Q1 et seulement six pilotes ont signé un temps, et c’est Perez qui sera le suivant, mais la Force India n’arrive pas à suivre le rythme infernal des Mercedes, malgré ses nombreuses évolutions. Le Mexicain se place à près de deux secondes des flèches d’argent, Palmer prend la quatrième place à 2.4 secondes de Rosberg et Hulkenberg signe également un temps en se plaçant devant l’Anglais. Kevin Magnussen, sur la deuxième Renault, s’intercale entre les Force India !

Devant, Verstappen prend la troisième place en 1’23"578, suivi de Kimi Raïkkönen à deux dixièmes du nouveau pilote Red Bull. Les Toro Rosso se placent cinquièmes et septièmes, devançant les Force India et les Renault, et sont séparées par la McLaren de Fernando Alonso. Vettel, auteur d’un tour moyen, se place cinquième à bonne distance de Raïkkönen.

Les Williams signent également une performance, pour le coup très différente puisque Bottas prend la sixième place mais Massa est provisoirement treizième a deux secondes de Rosberg !

Daniel Ricciardo prend la quatrième place, deux dixièmes derrière Verstappen ! Le Néerlandais est déjà au niveau, prouvant une capacité d’adaptation exceptionnelle. Les Red Bull paraissent en revanche plus à l’aise que les Ferrari en cette Q1. Tous les pilotes sont au stands, excepté Nico Hulkenberg qui est déjà reparti en piste, mais beaucoup d’entre eux devraient ressortir pour éviter l’élimination en Q1 !

Grosjean, Button, Palmer, Massa et Hulkenberg font partie des victimes potentielles de cette Q1 !

Hulkenberg et Grosjean sont dans un tour rapide, l’Allemand améliore et prend la huitième place tandis que le pilote Haas signe seulement la treizième place sous le drapeau à damiers. Palmer améliore également et élimine Massa qui est ressorti trop tard et n’a pas pu signer un deuxième chrono ! Quelle erreur pour l’expérimentée équipe anglaise !

Button améliore également et sort Palmer des seize premiers ! Grosjean termine seizième à trois sixièmes seulement du huitième, il ne fallait pas grand chose pour rater la Q2 aujourd’hui.

Les Mercedes devancent les Red Bull et les Ferrari mais surtout, les pilotes éliminés sont Palmer, Massa, Ericsson, Nasr, Wehrlein et Haryanto qui s’élanceront donc des six dernières places de la grille.

  •  2ème partie : 

Feu vert pour la Q2 avec seulement seize pilotes en piste ! Dix d’entre deux passeront en Q3 et tous devront s’élancer demain avec les pneus utilisés lors de cette Q2.

Lewis Hamilton ne veut rien laisser au hasard et sort directement de son stand, suivi de près par Rosberg ! Les températures montent et les Mercedes n’aiment pas trop les grosses chaleurs, surtout en pneus tendres, donc l’équipe préfère assurer un bon temps au cas où les performances chuteraient.

Grosse performance de Lewis Hamilton en 1’22"159 ! Rosberg est en 1’22"759, très nettement derrière son équipier. Les temps effectués par les deux pilotes devraient leur garantir un passage facile en Q3, il restera juste à savoir si Rosberg a pris soin de ses pneus ou si Hamilton a vraiment fait une performance exceptionnelle.

Les deux pilotes reviennent aux stands mais sont toujours seuls sur la feuille des temps, rejoints désormais par Hulkenberg à trois secondes de leur meilleur temps, et également par Perez, deux dixièmes devant Hulkenberg, puis Sainz qui se place à deux secondes de Lewis Hamilton.

Alonso prend la quatrième place, à deux secondes du meilleur temps, alors que Button est à plus de trois secondes après un tour raté. Daniel Ricciardo prend la troisième place, mais tout de même à une une seconde et demi . Grosse performance de Max Verstappen, sur l’autre Red Bull, qui améliore le temps de Ricciardo de cinq dixièmes !

Raïkkönen commence son tour rapide par une erreur et lève le pied plutôt que de pousser sa tentative, maintenant ratée, au bout. Bottas a pris la cinquième place, les écarts avec les Mercedes sont énormes mais le Finlandais peut être content de sa performance.

Vettel signe un temps de 1’23"688, quelques millièmes devant Ricciardo. Les Ferrari et les Red Bull sont au même niveau mais semblent totalement distancées par les Mercedes.

Kimi Raïkkönen se lance dans son seul tour chronométré mais il est gêné dans la première chicane et perd directement quatre dixièmes. C’est finalement le quatrième temps, deux dixièmes devant Vettel, après un très beau troisième secteur.

Tous les pilotes, hormis les Mercedes, Verstappen et Vettel, sont en piste pour améliorer leur temps. Button et Kvyat visent la dixième place mais sont légèrement en retard au deuxième secteur. L’Anglais en termine finalement avec un temps de 1’24"348, ce qui lui donne provisoirement la dixième place, et Daniil Kvyat se place juste derrière lui. Hulkenberg sort Button du top 10 ! Alonso améliore légèrement son tour mais garde la neuvième place.

Perez signe le septième temps, Grosjean et Magnussen sont quatorzième et quinzième finalement.

Les pilotes éliminés, qui partiront entre les onzième et seizième places demain, sont Hulkenberg, Button, Kvyat, Grosjean, Magnussen et Gutierrez. Alonso est en Q3, l’Espagnol signe le premier top 10 de la MP4-31 à domicile.

  •  3ème partie :

Les pilotes vont se disputer la pole position, ou du moins huit pilotes vont se disputer la troisième place tant les Mercedes semblent au dessus du lot ici. Verstappen est favori pour cette troisième place mais Daniel Ricciardo n’a sûrement pas dit son dernier mot ! Le public pourra savourer cette Q3 avec deux pilotes locaux présents, Sainz et Alonso.

Comme en Q2, les Mercedes sont les plus promptes à reprendre la piste pour aller se disputer la pole position. Le meilleur tour absolu a été signé par Lewis Hamilton en Q2 et il sera intéressant de voir la marge dont disposait Nico Rosberg !

Hamilton fait un très bon premier secteur mais se loupe dans le deuxième ! Il allume ses gommes au freinage après la ligne droite du retour et signe un très décevant 1’23"277 ! Rosberg améliore facilement avec un bon 1’22"475, qui le placerait toutefois derrière le très bon temps de son équipier en Q2. Hamilton va devoir repartir à l’assaut de la pole position car avec ce temps-là, il pourrait même être seulement en deuxième ligne.

Raïkkönen et Verstappen sont les deux suivants à sortir, Raïkkönen est de nouveau à quatre dixièmes du meilleur temps dans le premier secteur, puis accuse une seconde pleine à la fin du deuxième intermédiaire. Dans le même temps, Verstappen n’est qu’à quatre dixièmes de Rosberg. Le Finlandais en termine à deux secondes des Mercedes, alors que Verstappen est à sept dixièmes de Rosberg et donc devant Hamilton. Vettel se loupe dans le deuxième secteur et ne devance Raïkkönen que de quatre dixièmes. Les pilotes Ferrari n’en finissent plus de faire des erreurs en Q3 cette saison.

Les cinq autres pilotes décident de ne faire qu’une tentative en cette Q3, un choix osé pour Ricciardo à qui on a mis un redoutable Verstappen dans les pattes. Il reste un peu plus de trois minutes et tous les pilotes se préparent à revenir en piste.

Hamilton se relance ! Rosberg le suit de près, le duel est à son paroxysme à Barcelone !

Hamilton est en avance au premier secteur, avec deux dixièmes d’avances sur Rosberg, et trois sur Verstappen. Si Hamilton ne fait pas d’erreur, il sera dur à battre, puisqu’il bat le record du deuxième secteur et possède cinq dixièmes d’avances ! Ricciardo fait un très bon tour et prend la deuxième place mais Hamilton fait un 1’22"000 !

Verstappen améliore peu et se fait battre par Ricciardo ! Hamilton signe la pole position devant Rosberg, Ricciardo, Verstappen, et les Ferrari de Raïkkönen et Vettel suivent en troisième ligne, une performance très décevante pour la Scuderia qui vient de concéder de la performance à Red Bull. Bottas et Sainz seront en quatrième ligne devant Perez et Alonso qui complètent le top 10.

Ricciardo exulte après avoir finalement battu Verstappen et se retrouve premier des autres, derrière des Mercedes qui risquent d’être intouchables en course.

  • Résultat des qualifications : 
Pos.
Pilote Equipe Temps Q1 Temps Q2 Temps Q3
1 Lewis Hamilton Mercedes AMG 1:23.214 1:22.159 1:22.000
2 Nico Rosberg Mercedes AMG 1:23.002 1:22.759 1:22.280
3 Daniel Ricciardo Red Bull Tag Heuer 1:23.749 1:23.585 1:22.680
4 Max Verstappen Red Bull Tag Heuer 1:23.578 1:23.178 1:23.087
5 Kimi Raikkonen Ferrari 1:23.796 1:23.504 1:23.113
6 Sebastian Vettel Ferrari 1:24.124 1:23.688 1:23.334
7 Valtteri Bottas Williams Mercedes 1:24.251 1:24.023 1:23.522
8 Carlos Sainz Toro Rosso Ferrari 1:24.496 1:24.077 1:23.643
9 Sergio Perez Force India Mercedes 1:24.698 1:24.003 1:23.782
10 Fernando Alonso McLaren Honda 1:24.578 1:24.192 1:23.981
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
11 Nico Hulkenberg Force India Mercedes 1:24.463 1:24.203  
12 Jenson Button McLaren Honda 1:24.583 1:24.348  
13 Daniil Kvyat Toro Rosso Ferrari 1:24.696 1:24.445  
14 Romain Grosjean Haas Ferrari 1:24.716 1:24.480  
15 Kevin Magnussen Renault F1 1:24.669 1:24.625  
16 Esteban Gutierrez Haas Ferrari 1:24.406 1:24.778  
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
17 Jolyon Palmer Renault F1 1:24.903    
18 Felipe Massa Williams Mercedes 1:24.941    
19 Marcus Ericsson Sauber Ferrari 1:25.202    
20 Felipe Nasr Sauber Ferrari 1:25.579    
21 Pascal Wehrlein Manor Mercedes 1:25.745    
22 Rio Haryanto Manor Mercedes 1:25.939    
  • Grille de départ : 
L. Hamilton  pour_grille_de_depart.GIF  
1'22"000 N. Rosberg
  1'22"280
D. Ricciardo pour_grille_de_depart.GIF  
1'22"680 M. Verstappen
  1'23"087
K. Raikkonen pour_grille_de_depart.GIF  
1'23"113 S. Vettel
  1'23"334
V. Bottas pour_grille_de_depart.GIF  
1'23"522 C. Sainz
  1'23"643
S. Perez pour_grille_de_depart.GIF  
1'23"782 F. Alonso
  1'23"981
N. Hulkenberg pour_grille_de_depart.GIF  
1'24"203 J. Button
  1'24"348
D. Kvyat pour_grille_de_depart.GIF  
1'24"445 R. Grosjean
  1'24"480
K. Magnussen pour_grille_de_depart.GIF  
1'24"625 E. Gutierrez
  1'24"778
J. Palmer pour_grille_de_depart.GIF  
1'24"903 F. Massa
  1'24"941
M. Ericsson pour_grille_de_depart.GIF  
1'25"202 F. Nasr
  1'25"579
P. Wehrlein pour_grille_de_depart.GIF  
1'25"745 R. Haryanto
  1'25"939

La course :

Le Grand Prix d’Espagne sera passé au travers des averses puisqu’il fait encore beau lorsque les pilotes s’installent sur la grille. Les Mercedes semblent intouchables sur ce circuit mais la bataille entre Red Bull et Ferrari devrait être intense.

Au feu vert, Nico Rosberg prend le meilleur sur Lewis Hamilton ! Les deux hommes sont roue dans roue dans la chicane et après le virage 3, Rosberg tasse Lewis Hamilton qui ne ralentit pas, l’Anglais met deux roues dans l’herbe et sort de la piste, il part en tête à queue et emmène son équipier avec lui, les deux Mercedes sont hors course et la voiture de sécurité est déployée !

Les deux Red Bull sont donc en tête de course devant Carlos Sainz qui a pris un excellent départ, Vettel et Raïkkönen. La course est relancée au quatrième tour après que les Mercedes ont été évacuées du bac à graviers.

Les Red Bull s’échappent directement devant Sainz qui retient les Ferrari, l’écart est crée devant Bottas, Perez, Button, Alonso et Grosjean qui s’empare de la dixième place.

L’incident entre les Mercedes sera revu par les commissaires après la course. Ricciardo mène Verstappen d’une seconde, lui-même très nettement devant Sainz. Hamilton revient à son stand, il est probable que le débriefing sera très tendu chez Mercedes.

Vettel finit par prendre la troisième place à Carlos Sainz à l’entame du huitième tour, l’Espagnol aura bien résisté mais la Ferrari était plus rapide avec le DRS et le moteur dernière génération. Un tour plus tard, Kimi Raïkkönen tente de dépasser Sainz à son tour mais coupe la chicane et garde la cinquième place.

Jolyon Palmer tente de dépasser Gutierrez qui est sorti large mais reste derrière la Haas.

Malgré la situation qui reste à analyser, Niki Lauda prend le parti de Nico Rosberg concernant l’accident des deux pilotes Mercedes : "Lewis était trop agressif, c’est inacceptable d’avoir les deux voitures éliminées après deux virages".

Les arrêts aux stands commencent après dix tours, montrant que les pneus sont soumis à de grosses contraintes sur la piste catalane. Les pilotes Red Bull s’arrêtent et ne perdent que deux places au profit de Vettel, toujours en piste, et de Romain Grosjean qui tentera d’aller au plus loin avec ses gommes.

Daniel Ricciardo est à seize secondes de Sebastian Vettel et devrait, selon toute logique, reprendre la tête lorsque le pilote Ferrari s’arrêtera. Les Red Bull, avec des pneus frais, dépassent sans problème la Haas de Romain Grosjean qui se place sur une stratégie décalée. A voir si cette décision paiera pour le pilote Haas qui a déjà gagné de nombreuses positions en début de saison grâce à cette stratégie.

Sebastian Vettel s’arrête au seizième tour, un arrêt en 2.4 secondes mais il ressort très nettement derrière les deux Red Bull ! Ricciardo et Verstappen contrôlent la course tandis que Romain Grosjean s’arrête finalement, ne décalant que peu sa stratégie.

Pendant ce temps, c’est un défilé à l’entrée du motorhome Mercedes où vont se regrouper tous les dirigeants de l’équipe, dont le grand patron qui avait fait le déplacement, et les pilotes, pour s’expliquer sur le fiasco qui a eu lieu au départ.4

Verstappen reprend un peu de temps à Ricciardo et n’est plus qu’a 1.6 seconde de son équipier, les Red Bull peuvent aller chercher le doublé, bien que Vettel revient sur Verstappen.

Au 21e tour, Vettel est revenu à moins d’une seconde de Verstappen mais ce dernier essaie de lutter et laisse Vettel hors de la zone DRS, alors que la Force India de Nico Hulkenberg rend l’âme avec un panache de flammes sortant de l’arrière de la VJM09.

Le trio de tête roule dans le même rythme lorsqu’on atteint le tiers de la course, Ricciardo possède toujours un peu plus d’une seconde d’avance sur Max Verstappen, lui-même suivi à moins d’une seconde par Sebastian Vettel.

Le débriefing à chaud semble être terminé chez Mercedes car Toto Wolff sort de l’hospitalité Mercedes. Verstappen se rapproche de Ricciardo et pointe maintenant à huit dixièmes de la Red Bull de tête, le drapeau jaune est toujours d’actualité dans le troisième secteur à cause de la Force India toujours immobilisé dans une échappatoire.

De manière étonnante, les meilleurs temps ont été signés par les Ferrari, et Raïkkönen remonte légèrement sur le trio de tête. Daniel Ricciardo est le premier des hommes de tête à s’arrêter et Red Bull négocie très bien son arrêt en moins de trois secondes. Il ressort tout juste devant Bottas, cinquième, qui était relégué à plus de vingt secondes de l’Australien avant son arrêt. Comme prévu, les Red Bull et les Ferrari sont dans un mouchoir de poche, très nettement devant les autres équipes.

Vettel s’arrête un tour après Ricciardo, ce dernier améliore son propre temps en ayant chaussé les pneus tendres. Vettel sort à son tour devant Bottas, Verstappen mène la course devant Raïkkönen mais les deux hommes devraient rentrer rapidement tant les pneus tendres sont plus rapides. Vettel signe le meilleur tour en course, huit dixièmes plus rapide que le meilleur tour de Daniel Ricciardo ! La Ferrari n’a pas dit son dernier mot malgré le rythme affiché par l’Australien.

La mi-course est atteinte par Max Verstappen, dont les temps au tour commencent vraiment à chuter, et Kimi Raïkkönen qui concède lui aussi près de deux secondes au tour à Ricciardo et Vettel, tous deux en pneus tendres. Bottas est cinquième, Sainz sixième, Perez septième devant les deux McLaren de Button et Alonso et Massa, qualifié dix-septième, complète pour le moment le top 10.

Derrière les dix premiers, Jolyon Palmer se fait doubler par les deux Haas et rentre aux stands changer ses pneus car il a fait un plat sur son pneu avant. Les deux Haas ont failli s’accrocher !

Verstappen s’arrête enfin au début du trente-cinquième tour et ressort à onze secondes de Vettel et Raïkkönen imite le Néerlandais et change de gommes.

La bataille se dessine entre Ricciardo et Vettel car ce dernier a quasiment effacé l’écart avec l’Australien et continue de tourner une demie seconde plus vite au tour.

Verstappen et Raïkkönen ont remis un jeu de pneus médiums mais les deux pilotes sont déjà plus rapides que les leaders dont les pneus tendres s’usent rapidement. Les deux Red Bull ont une stratégie différente et sont copiées par les deux Ferrari qui se sont calées sur Ricciardo et Verstappen. Romain Grosjean, en chasse de son équipier, sort large et perd une poignée de secondes.

Vettel ne veut pas perdre du temps à cause de la dégradation de ses pneus et rentre remettre des médiums au 38e tour, alors que Ricciardo reste en piste ! La Ferrari adopte un gros rythme dès sa sortie puisque Vettel signe le meilleur temps en reprenant plus de deux secondes à l’Australien ! Ricciardo continue en piste malgré une perte conséquente de temps, probablement le signe d’un manque de pneumatiques médiums chez Red Bull.

Vettel attaque énormément et pourrait s’arrêter une quatrième fois, Ricciardo ménage ses gommes, et ce sont pour le moment Verstappen et Raïkkönen qui mènent la danse en remontant à six secondes de Ricciardo, tout en tournant bien plus vite que lui.

Il reste vingt-deux tours et Daniel Ricciardo rentre aux stands ! Il chausse des gommes médiums pour aller au bout, et ses gommes sont neuves, ce qui lui permettra de rouler à un bon rythme.

A vingt tours de l’arrivée, Verstappen mène d’une seconde devant Raïkkönen. Ce dernier a une marge de six secondes sur Vettel, lui-même six secondes devant Ricciardo qui tourne plus d’une seconde au tour plus vite que la Ferrari. La McLaren Honda de Fernando Alonso subit une panne mécanique et l’Espagnol ne verra pas l’arrivée de son Grand Prix national, alors qu’il pouvait viser les points.

Les situations sont très différentes parmi les quatre pilotes de tête car Raïkkönen remonte sur Verstappen, en tête, alors que derrière c’est la Red Bull de Ricciardo qui fond sur la Ferrari de Vettel ! La course est très ouverte !

Raïkkönen met la pression sur Verstappen qui bloque ses roues au freinage, le Finalandais n’est plus qu’à une demie seconde mais n’arrive pas à dépasser la Red Bull. Il grignote dixième après dixième mais le pilote Red Bull garde la main tandis que derrière, Daniel Ricciardo continue de se rapprocher de Vettel et devrait pouvoir utiliser son DRS dans les prochaines boucles.

Les commissaires annoncent que les pilotes Mercedes sont convoqués ensemble à 16h30 pour s’expliquer auprès des officiels, et ils ne s’exprimeront qu’après cet entretien.

Verstappen semble maîtriser le dernier secteur car Kimi Raïkkönen est incapable d’entamer la longue ligne droite des stands en étant collé à la Red Bull, et cela permet à son pilote de garder la tête de la course depuis plusieurs boucles.

Il reste douze tours sur cette course et Daniil Kvyat s’empare du meilleur tour en descendant sous la barre des 1’27" ! La Toro Rosso est rapide mais le Russe n’est pas encore dans les points.

Gutierrez est pour l’instant huitième et pourrait marquer ses premiers points pour le compte de l’écurie Haas, dont les 20 points ont tous été marqués par Romain Grosjean.

Daniel Ricciardo est revenu à cinq dixièmes de Vettel ! Il se décale pour se montrer dans les rétroviseurs de la Ferrari mais, compte tenu des six tours que ses pneus ont en moins, il ne veut pas tenter l’impossible et sait qu’il aura de nombreuses occasions de prendre le meilleur sur Vettel.

Les deux hommes continuent de reprendre presque une seconde au tour aux hommes de tête, on se dirige vers des derniers tours avec les quatre voitures roues dans roues, puisque les Red Bull et les Ferrari devraient aller au bout sans s’arrêter.

En proie à des problèmes mécaniques, Romain Grosjean rentre abandonner.

Attaque de Ricciardo ! L’Australien passe mais sort légèrement de la piste, les deux hommes manquent de s’accrocher par deux fois mais Vettel reprend la main et la lutte reprend de plus belle ! Quelle passe d’armes ! Ricciardo a freiné légèrement trop tard et Vettel s’en plaint, disant que ce n’est pas de la course, et on ne peut que lui donner raison tant l’attaque de l’Australien venait de loin.

Ce duel fait les affaires de Verstappen et Raïkkönen qui ont repris une seconde de marge. Et si Verstappen allait chercher sa première victoire ?

Ricciardo manque légèrement son freinage et bloque ses roues derrière Vettel, manquant de peu de harponner la Ferrari ! On entre dans les cinq derniers tours et Verstappen parvient encore à garder Raïkkönen à distance honorable, toujours après ce troisième secteur qui plombe les tours de la Ferrari.

Ricciardo se place à deux dixièmes de Vettel mais ce dernier profite de la Haas de Gutierrez à qui il prend un tour pour utiliser son DRS, laissant Ricciardo derrière lui, d’autant que Gutierrez fait perdre du temps à l’Australien.

Vettel freine très tard à chaque bout de ligne droite et Ricciardo est incapable de le dépasser ! Coup de théâtre, crevaison pour l’Australien ! Quel désastre pour Ricciardo qui va tout perdre !

Vettel va pouvoir assurer sa troisième place, et c’est Max Verstappen qui entame le dernier tour en tête ! Le jeune pilote va aller chercher sa victoire pour sa première course chez Red Bull, exceptionnel ! Il devient le plus jeune pilote à remporter un Grand Prix, deux jours après avoir découvert la RB12 ! Il confirme être un pilote d’exception après avoir géré sa course comme un pilote expérimenté.

Raïkkönen et Vettel complètent le podium et Ricciardo termine quand même quatrième malgré une fin de course calamiteuse. Bottas finit cinquième, Sainz sixième, Perez septième devant Massa, Button et Kvyat qui marque le point de la dixième place ! Quelle journée en Espagne.

  • Meilleur tour : D. Ricciardo : ...
  • Le classement du GP :
1er
M. Verstappen
2ème
K. Raikkonen
3ème
S. Vettel
4ème
D. Ricciardo
5ème
V. Bottas
6ème
C. Sainz
7ème
S. Perez
8ème
F. Massa
9ème
J. Button
10ème
D. Kvyat
11ème
E. Gutierrez
12ème
M. Ericsson
13ème
J. Palmer
14ème
K. Magnussen
15ème
F. Nasr
16ème
P. Wehrlein

* ....

Source : motorsport.nextgen-auto.com


Date de création : 28/03/2016 - 11:23
Dernière modification : 14/06/2016 - 19:39
Catégorie : Saison 2016
Page lue 529 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Connexion...
 Liste des membres Membres : 642

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 9
^ Haut ^