Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2021 - GP d'Azerbaïdjan

 

 

Les essais qualificatifs :

Le week-end de Bakou a réservé jusqu’ici des surprises, et surtout une énorme incertitude quant à la pole position. Les Red Bull semblent les plus rapides jusqu’ici, mais Max Verstappen a eu un accident ce matin.
 
Les Ferrari sont également bien placées, mais Charles Leclerc a également commis une erreur hier, et Pierre Gasly a étonné ce matin en signant un meilleur temps plutôt impressionnant avec son AlphaTauri.
 
Les pilotes Mercedes F1 ont été en retrait tout au long du week-end, Lewis Hamilton entrant ce matin dans le top 3 au bénéfice d’une aspiration, tandis que Valtteri Bottas s’effondre hors du top 10.
 
Dès lors, la scène était prête pour des qualifications passionnantes au Grand Prix d’Azerbaïdjan, et le circuit de Bakou était baigné de soleil en ce samedi après-midi, avec une température de piste dépassant allègrement les 50 degrés.
 
A noter que Mattia Binotto ne sera plus sur le muret des stands dès cet après-midi. Ravin Jain, un nouveau responsable de la stratégie, arrive chez Ferrari et prendra une place sur le muret. Compte tenu du nombre limité de sièges, Binotto fera comme Toto Wolff chez Mercedes F1 et rejoindra le garage.
 
George Russell a changé de moteur à la suite d’un problème de fuite de pompe à eau ce matin, mais le Britannique n’est pas encore hors du quota de son nombre de pièces et ne sera pas pénalisé. Il pourrait cependant manquer de temps en qualifications.
  •  1ere partie :
Beaucoup de pilotes sont sortis en même temps des stands pour signer un temps rapidement, au cas où un incident viendrait perturber la séance. Charles Leclerc a été le premier à signer un chrono en 1’42"532.
 
Il n’a pas fallu attendre longtemps pour avoir un drapeau rouge puisque Lance Stroll a tapé le mur au virage 15, comme Verstappen ce matin et Leclerc hier. Avec un demi-train avant cassé, le pilote Aston Martin F1 était indemne mais a dû immobiliser sa voiture en piste et a ruiné les tentatives de la plupart des pilotes.
 
La satisfaction était évidemment plus présente du côté de Williams, qui travaillait toujours sur la FW43B de Russell, qui n’était pas encore prête au moment où le feu est passé au vert.
 
Et en effet, à 14h10 (16h10 heure locale), Williams a annoncé que la monoplace était prête à prendre le départ de la séance qualificative ! Avec 14 minutes restantes et un seul chrono effectué par Leclerc, Russell gardait donc toutes ses chances.
 
C’est à 14h15 heure française (16h15 heure locale) que la séance a été relancée, et tous les pilotes se sont précipités à la sortie des stands. A noter que les pilotes Mercedes étaient sortis en gommes médiums pour leur première tentative, mais ont chaussé les tendres cette fois.
 
Le spectre d’une deuxième neutralisation de la séance pèse désormais sur les pilotes qui rateront leur tentative, et s’élancer avec des pneus moins performants peut coûter trop cher.
 
Carlos Sainz a ensuite pris le meilleur temps en 1’42"121, mais il a été battu par les deux pilotes Red Bull, Verstappen en 1’41"7 et Pérez en 1’41"9. Et c’est Antonio Giovinazzi qui a ensuite tapé le mur ! Le drapeau rouge a de nouveau été brandi pour évacuer l’Alfa Romeo au virage 15, dont le pilote allait bien.
 
Lors de cette deuxième neutralisation, Verstappen et Pérez pointaient donc en tête devant Sainz, Leclerc, Ocon, Vettel, Alonso, Russell, Schumacher et Mazepin. Ces dix pilotes étaient les seuls à avoir signé un chrono.
 
A 14h30 heure française (16h30 à Bakou), la séance a été relancée. Norris était placé sous enquête pour non respect de la procédure de drapeau rouge. Mais le problème sera étudié après la séance.
 
Hamilton s’est assuré un chrono en quatrième place entre les Ferrari, deux positions devant Gasly, puis Ricciardo et Ocon se sont intercalés. Bottas est également remonté dans le top 10.
 
Gasly a progressé au sixième rang, mais c’est surtout Hamilton qui a pris le meilleur temps du week-end en 1’41"545 ! Le pilote Mercedes enchaînait les tours en piste et passait devant les Red Bull, qui n’ont pas repris la piste, tout comme les Ferrari.
 
Norris s’est assuré un passage en Q2 avec une belle cinquième place, confirmant que la piste avait bien progressé. Russell a assuré sa 12e place, et Alonso n’a pas amélioré, mais il est quand même passé en Q2.
 
Les éliminés sont Latifi, Schumacher, Mazepin, Giovinazzi et Stroll.
  •  2ème partie : 
L’enquête sur Norris est lancée après que le Britannique a refait un tour rapide alors qu’il aurait pu rentrer aux stands, puisque le drapeau rouge a été brandi avant qu’il arrive vers l’entrée de la voie des stands. Mais une hésitation l’en a empêché et il n’a pas voulu couper la ligne.
 
Vettel a signé le premier meilleur temps en 1’42"2, battu d’une demi-seconde par Sainz. Pérez a ensuite pris la tête en 1’41"630, et Verstappen s’est placé juste derrière Sainz. Norris et Alonso se sont intercalés devant Vettel.
 
Les deux pilotes Mercedes ont fait un deuxième tour de chauffe de leurs pneus, aet Ocon a touché le mur. Leclerc a pris la deuxième place, et Hamilton lui a repris la deuxième position. Bottas n’était que septième.
 
A la moitié de cette Q2, les trois premiers se tenaient en 9 millièmes de seconde, et le top 6 était regroupé en 183 millièmes. Dans ces deux dixièmes, on trouvait quatre équipes différentes.
 
Verstappen a ensuite pris la première place pour 5 millièmes, et Tsunoda s’est intercalé au quatrième rang. Gasly, Bottas et Alonso étaient les pilotes qui complétaient le top 10 mais étaient menacés pour la Q3.
 
Mais la fin de Q2 était finalement précipitée par l’accident de Ricciardo, qui mettait sa McLaren dans le rail au virage 3 ! Le drapeau rouge était sorti à 1mn20 de la fin de séance, mettant un terme à la Q2.
 
Les éliminés sont Vettel, Ocon, Ricciardo, Räikkönen et Russell.
  •  3ème partie :
Les Ferrari et les Mercedes sont sorties les premières des stands pour essayer de ne pas être prises dans une potentielle neutralisation, tandis que Verstappen s’est élancé avant-dernier entre Pérez et Alonso.
 
Les pilotes AlphaTauri n’ont pas pris la piste en ce début de Q3, certainement parce que les deux hommes n’avaient plus qu’un train de gommes neuves, préférant donc sortir quand ils ne seraient que deux en piste.
 
Les pilotes Mercedes ont finalement avorté leur premier tour, préférant utiliser un deuxième tour de chauffe de leurs gommes. Cela confirme le problème de fenêtre des températures de gommes pour l’équipe championne du monde en titre.
 
Leclerc a signé le meilleur temps en 1’41"218 ! Très belle performance du Monégasque, trois dixièmes devant Sainz, et Verstappen s’est intercalé entre les deux, quelques millièmes devant Sainz.
 
Norris s’est positionné quatrième à cinq dixièmes, tout juste devant Pérez. Et Hamilton prend la deuxième place, tandis que Bottas rate son tour et prend le huitième chrono à 1"2 de son équipier !
 
Les pilotes AlphaTauri sont ensuite sortis en piste, Tsunoda devant Gasly. Et grâce à l’aspiration, le Français a signé le quatrième temps provisoire, après avoir signé le meilleur temps absolu du premier secteur. Tsunoda s’est placé huitième devant Alonso et Bottas.
 
Les dix pilotes repartaient pour une tentative, y compris les pilotes AlphaTauri, mais celle-ci était avortée pour tout le monde car Tsunoda tapait le mur au virage 3, tandis que Sainz arrivait derrière et partait en tête-à-queue pour aller taper le mur dans l’échappatoire !
 
Une séance qualificative qui était très rude jusqu’au bout, et Charles Leclerc signe donc sa deuxième pole position consécutive, et cette fois sans avoir manqué sa fin de qualification !
 
Il sera accompagné sur la première ligne par un Hamilton tout aussi inattendu après un week-end très difficile. Verstappen sera juste derrière et aura à ses côtés Gasly, excellent quatrième sur la grille.
 
Sainz et Norris partageront la troisième ligne, Pérez et Tsunoda seront sur la quatrième, tandis qu’Alonso aura un Bottas extrêmement décevant à ses côtés sur la cinquième ligne de la grille. Tous ces pilotes partiront en gommes tendres.
  • Résultat des qualifications : 
Pos. Pilote Voiture Temps Q1 Temps Q2 Temps Q3
1 Charles Leclerc Ferrari SF21 1:42.241 1:41.659 1:41.218
2 Lewis Hamilton Mercedes W12 1:41.545 1:41.634 1:41.450
3 Max Verstappen Red Bull Honda RB16B 1:41.760 1:41.625 1:41.563
4 Pierre Gasly AlphaTauri Honda AT02 1:42.288 1:41.932 1:41.565
5 Carlos Sainz Ferrari SF21 1:42.121 1:41.740 1:41.576
6 Lando Norris McLaren Mercedes MCL35M 1:42.167 1:41.813 1:41.747
7 Sergio Pérez Red Bull Honda RB16B 1:41.968 1:41.630 1:41.917
8 Yuki Tsunoda AlphaTauri Honda AT02 1:42.521 1:41.654 1:42.211
9 Fernando Alonso Alpine Renault A521 1:42.934 1:42.195 1:42.327
10 Valtteri Bottas Mercedes W12 1:42.701 1:42.106 1:42.659
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
11 Sebastian Vettel Aston Martin Mercedes AMR21 1:42.460 1:42.224  
12 Esteban Ocon Alpine Renault A521 1:42.426 1:42.273  
13 Daniel Ricciardo McLaren Mercedes MCL35M 1:42.304 1:42.558  
14 Kimi Räikkönen Alfa Romeo Ferrari C41 1:42.923 1:42.587  
15 George Russell Williams Mercedes FW43B 1:42.728 1:42.758  
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
16 Nicholas Latifi Williams Mercedes FW43B 1:43.128    
17 Mick Schumacher Haas Ferrari VF-21 1:44.158    
18 Nikita Mazepin Haas Ferrari VF-21 1:44.238    
19 Lance Stroll Aston Martin Mercedes AMR21 - :—.---    
20 Antonio Giovinazzi Alfa Romeo Ferrari C41 - :—.---    
  • Grille de départ : PAS A JOUR
C. Leclerc  pour_grille_de_depart.GIF  
1'41"218 L. Hamilton
  1'41"450
M. Verstappen pour_grille_de_depart.GIF  
1'41"563 P. Gasly
  1'41"565
C. Sainz pour_grille_de_depart.GIF  
1'41"576 S. Perez
  1'41"917
Y. Tsunoda pour_grille_de_depart.GIF  
1'42"211 F. Alonso
  1'42"327
L. Norris* pour_grille_de_depart.GIF  
1'41"747 V. Bottas
  1'42"659
S. Vettel pour_grille_de_depart.GIF  
1'42"224 E. Ocon
  1'42"273
D. Ricciardo pour_grille_de_depart.GIF  
1'42"558 K. Raikkonen
  1'42"587
G. Russell pour_grille_de_depart.GIF  
1'42"758 N. Latifi
  1'43"128
M. Schumacher pour_grille_de_depart.GIF  
1'44"158 N. Mazepin
  1'44"238
L. Stroll pour_grille_de_depart.GIF  
pas de temps A. Giovinazzi
  pas de temps
* L. Norris est pénalisé de 3 places pour non respect du drapeau rouge.

La course :

La qualification du Grand Prix d’Azerbaïdjan a été très animé et a réservé un résultat inattendu à Bakou. Charles Leclerc a signé une pole position inattendue, devant un Lewis Hamilton tout aussi surprenant après un week-end difficile.
 
Les deux hommes ont relégué Max Verstappen en deuxième ligne, et quatre équipes différentes sont positionnées aux quatre premières places puisque c’est l’AlphaTauri de Pierre Gasly qui l’accompagne en deuxième ligne.
 
Carlos Sainz est cinquième devant Sergio Pérez. Lando Norris était qualifié sixième mais a pris trois places de pénalité pour un non-respect de procédure des drapeaux rouges, et s’élancera donc en neuvième position.
 
Il sera derrière Yuki Tsunoda et Fernando Alonso, qui seront en quatrième ligne, et devant Valtteri Bottas, très décevant au volant de sa Mercedes W12 depuis le début du week-end.
 
Les 10 pilotes partiront en pneus tendres après une qualification très disputée, tandis que ceux qui les suivent auront un libre choix de gommes, à commencer par Sebastian Vettel et Esteban Ocon, qui se partagent la sixième ligne.
 
A noter que Verstappen s’élancera avec un autre train de pneus tendres que celui utilisé en Q2, mais Red Bull a présenté un train de gommes aussi usé, ce qui a permis à la FIA d’accepter ce changement.
 
13h58 : Kimi Räikkönen, George Russell et Nicholas Latifi seront les trois seuls pilotes à s’élancer en pneus médiums, tandis que Lance Stroll partira en gommes dures. Les 16 autres pilotes seront en pneus tendres.
 
Départ : Leclerc garde l’avantage de sa pole devant Hamilton et Verstappen, tandis que Pérez en profite pour passer Sainz puis Gasly et prendre la quatrième place !
 
Tour 1 : Norris a manqué son départ, contrairement à Vettel qui est remonté au neuvième rang, Bottas reste dixième. Leclerc, Hamilton et Verstappen restent collés en moins d’une seconde et demie.
 
Tour 2 : Russell est passé aux stands pour un arrêt inattendu, et le Britannique est ressorti en gommes dures. Devant, Hamilton menace Leclerc et finit par dépasser la Ferrari dans la fin du tour pour prendre la tête. Gasly signe le meilleur tour en course !
 
Tour 3 : Leclerc reste dans le sillage de Hamilton et remonte dans la ligne droite, tandis que Verstappen s’est montré très proche du Monégasque dans la ligne droite en signant le meilleur tour en course. Derrière, Pérez reste proche aussi devant Gasly, Sainz, Alonso, Tsunoda, Vettel et Bottas. Les dix premiers se tiennent en 11 secondes. Ocon rentre aux stands avec une perte de puissance et ça semble être l’abandon pour le Français.
 
Tour 4 : L’écart reste très serré, Verstappen semble proche de Leclerc mais le pilote Ferrari est lui aussi très rapide et reste proche de Hamilton. Leclerc puis Verstappen ont fait le meilleur tour en course, et les trois hommes se tiennent toujours en 1"5. Pérez observe à 1"2 de son équipier.
 
Tour 6 : Verstappen finit par trouver l’ouverture sur Leclerc et prend la deuxième place en toute fin de tour.
 
Tour 8 : Hamilton a signé le meilleur tour en course mais il se fait battre immédiatement par Pérez qui profite de l’aspiration de Leclerc et prend la troisième place. Alonso et Norris s’arrêtent pour changer de gommes. Ricciardo rentre ainsi dans les points derrière Bottas et Vettel.
 
Tour 9 : Hamilton a 1"1 d’avance sur Verstappen et 3 secondes sur Pérez. Leclerc est à 4"6 et s’interroge sur la stratégie, tandis que Gasly est cinquième à 6 secondes du leader. Sainz est sixième et possède 4"5 d’avance sur Tsunoda, lui-même légèrement devant Vettel et Bottas.
 
Tour 10 : Leclerc et Tsunoda s’arrêtent aux stands, le Monégasque ressort dixième et le pilote AlphaTauri 12e, non sans avoir hurlé sur son ingénieur juste avant, alors que celui-ci lui demandait d’attaquer. Ils ressortent en pneus durs. Pérez est meilleur tour en course et Sainz s’arrête à la fin du tour.
 
Tour 11 : Sainz part à la faute dans ce tour et repart 15e. Gasly remonte lui aussi sur Pérez maintenant que Sainz s’est arrêté et qu’il a la piste libre. Hamilton s’arrête à la fin du tour, tout comme Gasly. Hamilton passe 4"6 aux stands et ressort quatrième derrière Vettel, tandis que Gasly est sixième. Bottas aussi s’arrête et ressort 11e. Tous les pilotes s’arrêtant ressortent en pneus durs.
 
Tour 12 : Verstappen signe les deux meilleurs premiers secteurs absolus et rentre à la fin du tour ! Il ressort avec plus de trois secondes d’avance sur Hamilton après un arrêt en 1"9 chez Red Bull.
 
Tour 13 : Pérez s’arrête lui aussi après avoir signé les deux mmeilleurs premiers secteurs absolus. Le Mexicain ressort tout juste devant Hamilton.
 
Tour 14 : Le pilote Mercedes attaque Pérez mais doit s’incliner au bout de la deuxième zone de DRS du circuit et le Mexicain reste devant. Les deux Red Bull sont virtuellement en tête, derrière Vettel.
 
Tour 15 : Vettel mène avec ses gommes tendres usées, Verstappen signe le meilleur tour en course tandis que Hamilton est proche de Pérez mais ne parvient pas à le dépasser. Stroll est cinquième en pneus durs mais ne s’est pas encore arrêté puisqu’il est parti en pneus durs. Gasly est sixième et a réussi à passer Leclerc à la faveur des arrêts aux stands, Tsunoda est huitième devant Norris et Bottas.
 
Tour 17 : Ricciardo prend la 11e place à Alonso et pointe à 5 secondes de Bottas. Hamilton reprend le meilleur tour mais ne revient pas assez près de Pérez et se laisse distancer dans le premier secteur.
 
Tour 19 : Vettel est rentré au stand et laisse Verstappen, Pérez et Hamilton en tête. Stroll est quatrième tandis que Vettel fait une belle opération et ressort septième, juste derrière Leclerc.
 
Tour 21 : Pérez s’inquiète de la vitesse de Hamilton en ligne droite, mais la Red Bull est très rapide dans le secteur 2 et Hamilton se plaint de prendre trop de retard avant la longue ligne droite. Verstappen a 3"3 d’avance sur Pérez et Hamilton, et Stroll est toujours quatrième mais doit encore s’arrêter. Le Canadien espère désormais une voiture de sécurité pour faire un arrêt moins coûteux.
 
Tour 23 : Sainz prend la 13e place à Giovinazzi et entame une remontée lointaine, après son erreur.
 
Tour 24 : Meilleur tour en course de Verstappen, battu immédiatement par Pérez de 6 centièmes. Les deux hommes sont séparés de 3"4 et Pérez devance désormais Hamilton de trois secondes. Stroll est à 9 secondes de Hamilton et possède 3"5 d’avance sur Gasly. Leclerc est à 2"5, Vettel à 2"1 de Leclerc et Tsunoda à 2"6 de Vettel. Norris et Bottas sont eux aussi séparés par 2"5.
 
Tour 25 : Verstappen signe le meilleur tour en course et Pérez continue à accélérer aussi. Derrière, Mazepin a fait un tout droit et après avoir pointé à plus de 20 secondes de Schumacher, repart à 40 secondes de son équipier. Bottas fait aussi une embardée sans gravité mais pointe à près de 3 secondes de Norris.
 
Tour 27 : Verstappen enchaîne les meilleurs tours en course et pointe désormais avec 5"6 d’avance sur Pérez. Ce dernier a fait une petite erreur mais reprend du temps à Hamilton de nouveau et possède 2"3 d’avance sur le Britannique.
 
Tour 29 : Mercedes explique à Bottas qu’il doit dépasser d’autres pilotes, sans quoi il terminera dixième ou neuvième. Un message difficile à entendre pour un pilote Mercedes. Devant, Verstappen mène avec 6"5 sur Pérez, mais on le prévient que le virage 15 possède désormais un vent de dos, ce qui pourrait le rendre aussi piégeux qu’en qualifications.
 
Tour 31 : Accident pour Stroll dans la ligne droite ! Le pilote canadien semble aller bien mais sa voiture est détruite et des débris jonchent la ligne droite. La voiture de sécurité est déployée. Le pilote Aston Martin F1 était en train de prolonger son relais en pneus durs pour bénéficier d’une safety car, mais c’est lui qui la déclenche, et les stands sont fermés puisque la voiture est immobilisée juste avant l’entrée. C’est une crevaison qui a causé la sortie de piste à haute vitesse du Canadien.
 
Tour 34 : La voie des stands est toujours fermée, les commissaires retirent l’Aston Martin meurtrie de la piste. Verstappen et Pérez mènent devant Hamilton, Gasly, Leclerc, Vettel, Tsunoda, Norris, Bottas et Ricciardo.
 
Tour 35 : Alonso, Giovinazzi, Russell et Schumacher s’arrêtent. La Haas semble avoir eu un problème de fixation de roue. Alonso est en tendres, Giovinazzi et Russell sont en durs. Et la course va être relancée, donc les leaders ne s’arrêtent pas aux stands !
 
Tour 36 : C’est reparti ! Verstappen prend directement de l’avance, tandis que Vettel passe Leclerc ! Il attaque Gasly mais ne parvient pas à passer le Français. Bottas perd deux places au restart au profit de Sainz et Ricciardo et pointe 11e. Alonso et Räikkönen en profitent aussi et le Finlandais est 13e.
 
Tour 37 : Vettel passe Gasly et prend la quatrième place ! L’Allemand semble enfin prendre confiance en sa voiture et est désormais juste au pied du podium. Verstappen a 3 secondes d’avance sur Pérez, qui lui-même possède 1"3 d’avance sur Hamilton. Vettel est à 2 secondes du Britannique.
 
Tour 39 : Hamilton signe le meilleur tour en course et se rapproche de Pérez, mais le Mexicain résiste. Verstappen en profite pour prendre un peu plus de marge, tandis que Vettel reste à portée du trio de tête. Giovinazzi a passé Bottas qui est désormais 14e.
 
Tour 41 : Verstappen enchaîne les meilleurs tours en course, et tous les pilotes améliorent leur propre temps. La course entre dans ses 12 dernières boucles et chacun veut essayer d’aller décrocher le meilleur résultat.
 
Tour 43 : Norris subit de grosses vibrations et s’en inquiète, celles-ci proviennent de l’avant droit. Devant, Verstappen mène toujours mais Hamilton signe le meilleur tour en course.
 
Tour 45 : Verstappen réplique et reprend le meilleur tour en course. Son avance s’élève à 4"2 sur Pérez, et le Mexicain conserve entre 1" et 1"5 d’avance sur Hamilton. Vettel est légèrement décroché à 3"7 et va consolider sa quatrième place, puisqu’il a Z"9 d’avance sur Gasly. Leclerc, Tsunoda, Norris, Sainz et Ricciardo complètent le top 10.
 
Tour 47 : Coup de théâtre ! Enorme accident de Verstappen dans la ligne droite ! Le leader de la course et du championnat a un énorme accident certainement consécutif à une crevaison ou une rupture de suspension.
 
Tour 48 : C’est bien une crevaison à l’arrière gauche pour Verstappen, comme celle qui a éliminé Lance Stroll. Pérez est donc en tête devant Hamilton et Vettel. Gasly est quatrième devant Leclerc, Tsunoda, Norris, Sainz, Ricciardo et Alonso, qui complète le top 10.
 
La course est arrêtée ! Les voitures s’alignent dans la voie des stands, tout le monde peut remettre des pneus neufs, et la course devrait repartir pour deux tours.
 
15h44 : C’est Jonathan Wheatley, le directeur de Red Bull, qui a dit à la FIA d’arrêter la course, car la crevaison de Verstappen est arrivée sans prévenir, et il a conseillé à Michael Masi, le directeur de course, de donner la possibilité à tous les pilotes de chausser des gommes neuves.
 
15h47 : On revoit pourquoi Latifi est pénalisé : le Canadien est resté en piste alors que tout le monde passait dans la voie des stands après l’accident de Verstappen. Son équipe lui a dit "stay out", soit "reste en piste", alors que son ingénieur voulait lui dire de passer par la voie des stands sans qu’il ne s’arrête à son box. Une mésaventure qui lui a coûté cher.
 
15h57 : La course va être relancée à 16h10 heure française, soit 18h10 à Bakou !
 
16h03 : A noter que dans le groupe de tête, seul Vettel a des gommes tendres neuves.
 
16h04 : La direction de course confirme qu’elle va effectuer un départ arrêté !
 
16h08 : Hamilton indique à la radio à Peter Bonnington qu’il ne doit pas tout tenter pour gagner, ce à quoi Toto Wolff est intervenu pour répondre qu’il était "absolument d’accord".
 
16h10 : Les pneus de Stroll et Vettel ont à peine fait 30 tours avant de crever, alors que Pirelli recommandait 36 à 40 tours avec. Un débriefing va s’imposer entre la F1, la FIA, les équipes et le manufacturier pour comprendre la cause de ces problèmes.
 
Tour de formation : Russell rentre aux stands avec un problème.
 
Deuxième départ : Hamilton prend la tête de la course mais se rate et part tout droit au premier virage ! Pérez est en tête devant Vettel et Gasly !
 
Tour 50 : Hamilton est reparti 16e après son erreur, Alonso derrière dépasse Sainz et Tsunoda ! Devant, les écarts sont très serrés entre Gasly et Leclerc.
 
Tour 51 : Leclerc passe Gasly à l’entame du dernier tour mais le Français reprend sa troisième position, tandis que devant, Pérez et Vettel sont très bien placés. Leclerc attaque de nouveau dans la deuxième zone DRS mais Gasly reste devant !
 
Arrivée : Victoire de Pérez ! Le Mexicain remporte sa deuxième victoire en F1, sa première avec Red Bull !
 
Vettel est deuxième et signe son premier podium, comme Aston Martin F1 ! Gasly complète le podium et signe son troisième podium en Formule 1. Pérez doit arrêter la voiture juste après la ligne, mais la victoire devrait être conservée évidemment.
 
Leclerc est quatrième devant Norris, Alonso, Tsunoda, Sainz, Ricciardo et Räikkönen, qui inscrit un point. Mercedes F1 ne marque pas de point avec Bottas 12e et Hamilton 16e.
 
Le point du meilleur tour en course n’est pas attribué puisque c’est Verstappen qui l’a signé, et il a abandonné.
  • Meilleur tour : M. Verstappen : 1'44"481
  • Le classement du GP :
1er
S. Perez
2ème
S. Vettel
3ème
P. Gasly
4ème
C. Leclerc
5ème
L. Norris
6ème
F. Alonso
7ème
Y. Tsunoda
8ème
C. Sainz
9ème
D. Ricciardo
10ème
K. Raikkonen
11ème
A. Giovinazzi
12ème
V. Bottas
13ème
M. Schumacher
14ème
N. Mazepin
15ème
L. Hamilton
16ème
N. Latifi

Source : motorsport.nextgen-auto.com


Date de création : 19/02/2020 - 21:37
Dernière modification : 06/06/2021 - 22:06
Catégorie : Saison 2021
Page lue 114 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Connexion...
 Liste des membres Membres : 646

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 9
^ Haut ^