Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2021 - GP d'Italie

 

 

Les essais qualificatifs :

Pour la deuxième fois de la saison, le format du week-end est bouleversé, puisque nous sommes vendredi et que c’est déjà l’heure des qualifications ! Demain, c’est une nouvelle Qualif Sprint qui se tiendra à Monza, et l’on détermine dès le vendredi la grille de cette petite course.
 
Lewis Hamilton et Mercedes F1 ont semblé très à leur aise en EL1 dans la matinée, avec près d’une demi-seconde d’avance sur Max Verstappen. Le pilote Mercedes était chaussé de gommes mediums, contre des tendres pour son rival de Red Bull.
 
Derrière, Lando Norris et McLaren font office de favoris pour un bon résultat, tant la MCL35M est en forme sur les circuits rapides. A surveiller également la performance des Aston Martin et de Pierre Gasly, très rapides ce matin.
 
La température de l’air est de 25 degrés pour ces qualifications, tandis que celle de l’asphalte a grimpé à 33 degrés.
  •  1ere partie :
Charles Leclerc a été le premier à faire un temps en 1’22"801, battu par son équipier Carlos Sainz en 1’22"495. Yuki Tsunoda s’est intercalé entre les Ferrari à deux dixièmes de Sainz, et les Williams F1 en ont fait pareil.
 
Leclerc semblait inquiet : "Est-ce que tout va bien avec la voiture ? Spécialement au freinage, tout va bien ?"
 
Verstappen s’est positionné en première position en 1’22"108 en faisant toutefois une petite erreur, rapidement battu par Lando Norris en 1’21"681 ! La McLaren confirme ses bonnes dispositions, tout comme son pilote, tous les pilotes ayant chaussé les pneus tendres pour cette Q1.
 
Les pilotes Mercedes se sont tous deux placés en tête successivement, Valtteri Bottas en 1’20"804, battu par Hamilton en 1’20"543. Daniel Ricciardo a ensuite placé sa McLaren en troisième place.
 
Pierre Gasly et Antonio Giovinazzi se sont positionnés en quatrième et cinquième positions, l’Italien pointant déjà à une seconde de Hamilton, juste devant Norris et Sergio Pérez.
 
Verstappen est ensuite arrivé sur une file de voiture en pleine trajectoire à la Variante della Roggia, ruinant son tour rapide. Le pilote Red Bull était très énervé : "Putain, ils font quoi ?"
 
Nikita Mazepin est sorti juste devant Leclerc dans les stands, de manière dangereuse, et les commissaires ont ouvert une enquête pour ’unsafe release’ contre Haas F1 et le pilote russe.
 
A son tour, Gasly a été gêné par plusieurs voitures dans la chicane Ascari, et s’est lui aussi emporté à la radio. Ces images d’un trafic très dangereux sont devenues classiques à Monza, à cause de l’aspiration que cherchent tous les pilotes.
 
Norris a pris la troisième place, mais son chrono a été annulé, et Sainz a pris le troisième temps, battu par Verstappen quelques secondes après cela. Une autre enquête était ouverte concernant Mazepin pour un incident avec Robert Kubica, qu’il a gêné dans Lesmo.
 
Leclerc a enfin réussi un temps en prenant la cinquième place. George Russell a pris la 11e place devant Fernando Alonso et Nicholas Latifi, les trois hommes ayant amélioré simultanément.
 
Mazepin a également demandé à Haas de dire à Mick Schumacher de bouger devant lui, alors que l’Allemand était coincé dans le trafic.
 
Les pilotes Mercedes sont ressortis mais n’ont pas amélioré, contrairement à Ricciardo qui a pris la sixième place. Pérez est remonté septième, Vettel huitième, Stroll neuvième, Kubica a amélioré mais est resté 18e.
 
Ocon a pris la 11e place, Giovinazzi la cinquième, Tsunoda la 14e, et Alonso la 12e. Norris est remonté troisième, et Schumacher a dépassé Kubica.
 
Les éliminés sont Russell, Latifi, Schumacher, Kubica et Mazepin.
 
Mise à jour 18h21 : Le chrono de Tsunoda a été annulé, et Russell est promu en Q2 !
 
Les éliminés sont Latifi, Tsunoda, Schumacher, Kubica et Mazepin.
  •  2ème partie : 
La Ferrari SF21 de Leclerc a connu un problème entre Q1 et Q2, après que le pilote s’est plaint du comportement de sa monoplace lors de la première phase de la séance de qualifications. La Scuderia a réussi à le relancer en piste, sans que l’on sache quel mal touche la Ferrari.
 
Les pilotes Red Bull sont sortis les premiers en piste pour avoir un tour clair, Pérez devant Verstappen. La direction de course n’a pas ouvert d’enquête sur l’unsafe release de Mazepin en Q1.
 
Verstappen a signé un 1’20"710, et Pérez un 1’21"146. Bottas a fait un temps de 1’20"032, battu par Hamilton en 1’19"936 ! Les McLaren de Norris et Ricciardo se sont positionnées devant Verstappen, à 4 dixièmes de Hamilton, tout comme Gasly, quelques centièmes devant la Red Bull.
 
Giovinazzi a pris le septième temps derrière Verstappen et devant Stroll et Leclerc, qui se plaignait du comportement très imprévisible de sa monoplace.
 
Bottas est rapide mais partira du fond de grille en course dimanche, car Mercedes a annoncé lui avoir monté un quatrième moteur ! La pole position se jouera donc entre Lewis Hamilton, les McLaren et Max Verstappen. Mais elle se jouera demain, car c’est bien sur la grille de dimanche que Bottas sera rétrogradé.
 
La pénalité n’est pas applicable lors de la Qualification Sprint du samedi, puisqu’il s’agit d’une qualification et non d’une course.
 
De nouveau, à 2 minutes de la fin de Q2, le trafic est absolument fou en piste, et même dès la voie des stands, car tout le monde est sorti en même temps. Hamilton a failli s’accrocher avec Vettel dans les stands !
 
La direction de course réfléchit à ouvrir une enquête pour les incidents dans les stands.
 
Beaucoup de pilotes ont amélioré dans le dernier tour, dont Gasly, Giovinazzi, Sainz et Leclerc, ainsi que Pérez, qui se qualifie tout juste ! Norris passe troisième à un dixième de Hamilton.
 
Les éliminés sont Vettel, Stroll, Alonso, Ocon et Russell.
  •  3ème partie :
Bottas s’est élancé devant Hamilton pour lui donner l’aspiration, mais plus de six secondes séparaient les deux hommes en piste. Bottas a fait un 1’20"388, et Hamilton 1’19"949.
 
Gasly a pris la troisième place, et Verstappen a progressé en se plaçant à 17 millièmes de Hamilton. Ricciardo a pris la troisième place, battu immédiatement par Norris qui s’est placé à 65 millièmes de Hamilton !
 
Bottas a raté un virage, ce qui explique les trois dixièmes perdus par rapport à son temps de Q2.
 
Gasly s’est placé derrière Bottas, et devant les Ferrari, qui elles-mêmes devançaient Pérez, auteur d’un chrono très décevant.
 
Giovinazzi s’est élancé pour un seul tour avec le peloton lors de la deuxième tentative. Une tentative durant laquelle Pérez offrait l’aspiration à Verstappen.
 
Ce dernier n’a pas amélioré, contrairement à Ricciardo qui a pris la troisième place, et Bottas qui a pris le meilleur temps ! Norris a finalement battu Ricciardo, mais c’est bien Bottas qui se place en tête !
 
Le Finlandais s’élancera en tête des Qualifications Sprint demain, devant Hamilton et Verstappen. Il devancera les deux McLaren de Norris et Ricciardo, puis Gasly. Sainz et Leclerc seront en quatrième ligne devant Pérez et Giovinazzi.
  • Résultat des qualifications : 
Pos. Pilote Voiture Temps Q1 Temps Q2 Temps Q3
1 Valtteri Bottas Mercedes W12 1:20.685 1:20.032 1:19.555
2 Lewis Hamilton Mercedes W12 1:20.543 1:19.936 1:19.651
3 Max Verstappen Red Bull Honda RB16B 1:21.035 1:20.229 1:19.966
4 Lando Norris McLaren Mercedes MCL35M 1:20.916 1:20.059 1:19.989
5 Daniel Ricciardo McLaren Mercedes MCL35M 1:21.292 1:20.435 1:19.995
6 Pierre Gasly AlphaTauri Honda AT02 1:21.440 1:20.556 1:20.260
7 Carlos Sainz Ferrari SF21 1:21.118 1:20.750 1:20.462
8 Charles Leclerc Ferrari SF21 1:21.219 1:20.768 1:20.510
9 Sergio Pérez Red Bull Honda RB16B 1:21.308 1:20.882 1:20.611
10 Antonio Giovinazzi Alfa Romeo Ferrari C41 1:21.197 1:20.726 1:20.800
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
11 Sebastian Vettel Aston Martin Mercedes AMR21 1:21.394 1:20.913  
12 Lance Stroll Aston Martin Mercedes AMR21 1:21.415 1:21.020  
13 Fernando Alonso Alpine Renault A521 1:21.487 1:21.069  
14 Esteban Ocon Alpine Renault A521 1:21.500 1:21.103  
15 George Russell Williams Mercedes FW43B 1:21.890 1:21.392  
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
16 Nicholas Latifi Williams Mercedes FW43B 1:21.925    
17 Yuki Tsunoda AlphaTauri Honda AT02 1:21.973    
18 Mick Schumacher Haas Ferrari VF-21 1:22.248    
19 Robert Kubica Alfa Romeo Ferrari C41 1:22.530    
20 Nikita Mazepin Haas Ferrari VF-21 1:22.716    
  • La grille de départ :
V. Bottas  pour_grille_de_depart.GIF  
1'19"555 L. Hamilton
  1'19"651
M. Verstappen pour_grille_de_depart.GIF  
1'19"966 L. Norris
  1'19"989
D. Ricciardo pour_grille_de_depart.GIF  
1'19"995 P. Gasly
  1'20"260
C. Sainz pour_grille_de_depart.GIF  
1'20"462 C. Leclerc
  1'20"510
S. Perez pour_grille_de_depart.GIF  
1'20"611 A. Giovinazzi
  1'20"800
S. Vettel pour_grille_de_depart.GIF  
1'20"913 L. Stroll
  1'21"020
F. Alonso pour_grille_de_depart.GIF  
1'21"069 E. Ocon
  1'21"103
G. Russell pour_grille_de_depart.GIF  
1'21"392 N. Latifi
  1'21"925
Y. Tsunoda pour_grille_de_depart.GIF  
1'21"973 M. Schumacher
  1'22"248
R. Kubica pour_grille_de_depart.GIF  
1'22"530 N. Mazepin
  1'22"716

Les qualifications sprint :

Pour la deuxième fois de son Histoire, la F1 dispute une Qualification Sprint. Ce format, qui se matérialise sous forme d’une course de 100 kilomètres, permet de décider de la grille de départ de la course du Grand Prix d’Italie.
 
Ce sont les Mercedes qui ont dominé la qualification, Valtteri Bottas devant Lewis Hamilton, tandis que Max Verstappen s’est intercalé devant les McLaren, à la fête depuis le début du week-end lombard.
 
Pour Bottas, cependant, la joie sera de courte durée puisqu’il sera pénalisé sur la grille de départ demain, pour un changement de moteur. Son équipe avait déjà changé le moteur à combustion interne, le turbo, le MGU-H et le MGU-K, et a rajouté ce matin un nouveau boîter de contrôle électronique (ECU).
 
Bottas s’élancera donc du fond de grille puisqu’il écope de l’équivalent de 50 places de pénalité. Red Bull, qui devra aussi prendre des pénalités de ce genre avec Verstappen, a décidé d’attendre le résultat du Sprint, voire d’autres courses. Pérez avait pris, quant à lui, cette pénalité à Zandvoort.
 
16h28 : Les pilotes McLaren s’élancent en gommes tendres dans le top 10, et ils sont les seuls jusqu’à la dixième position, les huit autres s’élançant en pneus médiums. Dans la deuxième partie du peloton, les Aston Martin, les Alpine et Tsunoda s’élancent en tendres, et le reste des pilotes en médiums.
 
16h29 : La température a nettement augmenté puisqu’il fait 28 degrés dans l’air, mais surtout 43 degrés sur l’asphalte de Monza.
 
Départ : Très bon départ de Verstappen, mais pas de Hamilton qui se rate ! Le Britannique se fait passer par Max Verstappen et les deux McLaren !
 
Tour 1 : Derrière, Pierre Gasly casse son aileron dans la première chicane après un contact avec une McLaren et il sort juste après ! L’accident est inévitable et le Français abandonne. Robert Kubica fait un tête-à-queue, et la voiture de sécurité est déployée.
 
Tour 2 : Bottas mène devant Verstappen, Ricciardo qui a passé Norris, puis Hamilton. Leclerc et Sainz devancent ensuite Giovinazzi, Stroll et Pérez, qui a perdu une place au départ au profit de l’Aston Martin. Tout s’est mal passé pour AlphaTauri puisque Tsunoda a dû rentrer aussi au stand pour changer d’aileron, il est 19e.
 
Tour 3 : La piste a été nettoyée, la course va reprendre au terme de ce tour !
 
Tour 4 : C’est reparti ! Bottas parvient parfaitement à relancer le peloton et prend tout de suite un peu d’avance. Les places ne changent pas et le pilote Mercedes prend de l’avance, là où son équipier est calé dans le sillage des McLaren.
 
Tour 5 : 1"5 sépare les deux pilotes de tête, et Ricciardo pointe à 2 secondes de Verstappen. Hamilton est dans le sillage de Norris, tandis que derrière, Pérez ne parvient pas à remonter sur Stroll.
 
Tour 6 : Russell dépasse Mazepin pour la 15e place, et le Britannique se retrouve juste derrière son équipier Latifi.
 
Tour 7 : Bottas continue d’attaquer et possède 2 secondes d’avance sur Verstappen, qui a lui-même près de 4 secondes d’avance sur Ricciardo. Norris est à distance respectable de son équipier car il doit surtout gérer la menace de Hamilton.
 
Tour 9 : Pérez attaque Stroll à la première chicane et le dépasse en coupant. Il laisse finalement repasser son rival après que Red Bull lui a demandé.
 
Tour 10 : Bottas signe le meilleur tour en course, battu immédiatement par Verstappen pour 38 millièmes. L’écart entre les deux pilotes reste très légèrement inférieur à deux secondes. Derrière, Pérez réussit cette fois sa manœuvre sur Stroll.
 
Tour 12 : Hamilton met toujours la pression sur Norris, possiblement pour fatiguer les pneus tendres de la McLaren, mais le septuple champion du monde ne parvient pas à remonter à moins de 4 dixièmes de son compatriote, qui n’a pourtant pas le DRS de son équipier. Ricciardo est en effet 2"4 devant le Britannique.
 
Tour 13 : Bottas mène toujours devant Verstappen, et Ricciardo est le plus rapide derrière les deux leaders. Norris est un peu plus loin et contient toujours Hamilton. Les Ferrari sont à distance et devancent Giovinazzi, qui s’accroche à leur rythme tout en subissant le retour de Pérez.
 
Tour 14 : Pérez est sous enquête pour l’incident avec Stroll, certainement pour ne pas avoir rendu sa place assez vite.
 
Tour 15 : Le classement est stable en tête, et Ricciardo continue à se détacher devant Norris et Hamilton avec son propre meilleur tour en course. Devant, l’écart entre Bottas et Verstappen est de 2"1. Le Néerlandais sait qu’il fera la bonne opération puisqu’il s’élancera en pole position demain avec la pénalité de Bottas.
 
Tour 16 : Red Bull explique à Michael Masi, le directeur de course, que Red Bull a réfléchi quelques secondes à rendre l’avantage et qu’ensuite, Pérez n’a pu le faire que dans la deuxième ligne droite du circuit.
 
Tour 17 : Aucune pénalité pour Pérez, l’argumentaire de Red Bull a fait son effet.
 
Dernier tour : Le classement est inchangé et les écarts entre le top 10 sont tous supérieurs à 1 seconde, sauf entre Giovinazzi et Pérez.
 
Arrivée : Valtteri Bottas gagne cette Qualification Sprint et remporte 3 points, devant Max Verstappen et Daniel Ricciardo, qui inscrivent 2 et 1 point. Norris et Hamilton suivent, devant Leclerc, Sainz, Giovinazzi, Pérez et Stroll.
 
Demain en course, c’est Max Verstappen qui sera en pole, accompagné en première ligne de Ricciardo. Norris sera deuxième devant Hamilton, et les Ferrari en troisième ligne.
 
Les Alpine de Fernando Alonso et Esteban Ocon seront 10e et 12e au départ, encadrant Vettel. Pierre Gasly sera dernier.
  • Grille de départ du grand prix :
1er
M. Verstappen
2ème
D. Ricciardo
3ème
L. Norris
4ème
L. Hamilton
5ème
C. Leclerc
6ème
C. Sainz
7ème
A. Giovinazzi
8ème
S. Perez
9ème
L. Stroll
10ème
F. Alonso
11ème
S. Vettel
12ème
E. Ocon
13ème
N. Latifi
14ème
G. Russell
15ème
Y. Tsunoda
16ème
N. Mazepin
17ème
R. Kubica
18ème
M. Schumacher
19ème
P. Gasly
20ème
V. Bottas
* V. Bottas a terminé 1er de la course sprint mais partira dernier suite au changement de son bloc propulseur.

La course :

Malgré le manque de dépassements hier lors de la Qualification Sprint, c’est un beau spectacle qui se profile à Monza pour la course du Grand Prix d’Italie 2021, après des qualifications et un Sprint dominés par Mercedes F1 et Valtteri Bottas.
 
Lewis Hamilton et Bottas semblaient au-dessus du lot en début de week-end, ce qui a poussé l’équipe championne du monde à changer le moteur du Finlandais, et lui faire prendre les pénalités qui vont avec.
 
Un double coup dur pour Mercedes, puisque Bottas s’élancera dernier, tandis que Hamilton partira quatrième sur la grille. En effet, le Britannique a raté son départ hier et n’a pas réussi à repasser les deux McLaren de Daniel Ricciardo et Lando Norris, qui seront respectivement deuxième et troisième au départ.
 
Mais c’est bien Max Verstappen qui sera en pole, après avoir terminé deuxième du Sprint derrière Bottas. Le Néerlandais met donc une option sur la victoire et va forcer son rival à attaquer pour se défaire des McLaren et tenter de le battre.
 
Derrière, les Ferrari s’élancent en troisième ligne et voudront limiter la casse par rapport aux McLaren. Esteban Ocon s’élance 12e tandis que Pierre Gasly, accidenté lors de la Qualif Sprint, partira des stands. Le Français a hérité d’un nouveau moteur et d’un aileron arrière encore plus débraqué.
 
Les pilotes n’ont aucune obligation de choix de pneus, compte tenu du Sprint de la veille, et chacun pourra décider de sa stratégie, y compris pour les dix pilotes ayant atteint la Q3 vendredi.
 
14h45 : Les températures sont très chaudes à Monza, avec 28 degrés dans l’air, mais surtout 44 degrés sur l’asphalte, avec un mercure qui grimpe encore.
 
14h54 : Il semble qu’il y ait un problème sur la voiture de Yuki Tsunoda, ramenée au stand ! Décidément, ce Grand Prix à domicile commence très mal pour AlphaTauri.
 
14h59 : Lewis Hamilton s’élancera en pneus durs ! C’est aussi le cas de Kubica et de Bottas, ainsi que de Gasly. Hamilton sera donc le seul à l’avant du peloton à partir en durs, le reste étant en gommes médiums. Personne n’a opté pour les tendres.
 
15h00 : Leclerc juge le choix de Hamilton "bizarre", ce type de stratégie étant visiblement privilégiée par les équipes du fond de grille. Le tour de chauffe est en cours sans problème.
 
15h01 : C’est déjà l’abandon pour Tsunoda, dont le problème technique ne peut pas être résolu. L’autre AlphaTauri de Gasly se positionne au bout des stands.
 
Départ : Excellent départ de Ricciardo, qui prend la tête de la course devant Verstappen !
 
Tour 1 : Hamilton dépasse Norris et attaque Verstappen mais se rate et laisse repasser Norris, tandis qu’Antonio Giovinazzi part en tête-à-queue et repart avec un aileron avant arraché. La voiture de sécurité virtuelle est déployée quelques secondes avant que la course ne soit relancée.
 
Tour 2 : Ricciardo garde une bonne avance de plus d’une seconde sur Verstappen, et le ralenti montre que Giovinazzi a raté la chicane et est revenu de manière dangereuse avant de se faire percuter par Sainz. C’est clairement la faute de l’Italien.
 
Tour 3 : Norris perd du temps sur Verstappen mais contient Hamilton, tandis que Ricciardo est clairement sous la menace de la Red Bull de son ancien équipier.
 
Tour 4 : Verstappen prend le meilleur tour en course et pointe à moins d’une seconde de Ricciardo. Norris est à 2"8 de la Red Bull.
 
Tour 5 : Gasly est rentré abandonner à son tour, et le problème semble donc concerner les deux AlphaTauri. Le Français connaît un week-end difficile sur le circuit qui l’a vu gagner sa première course. Aucune enquête n’est ouverte sur le départ entre Hamilton et Verstappen.
 
Tour 6 : Hamilton est à l’aspiration de Norris mais ne parvient pas à dépasser la McLaren, qui lui offre une belle aspiration et lui permet de signer le meilleur temps absolu dans le premier secteur. A l’arrière du peloton, Bottas continue une belle remontée puisqu’il est déjà 13e. Une enquête est ouverte contre Giovinazzi.
 
Tour 8 : Ricciardo a porté son avance à plus d’une seconde sur Verstappen, et Norris est revenu à 2"5 du Néerlandais. Hamilton est toujours à moins d’une seconde de son compatriote. Derrière, Leclerc est à 3"5 de Hamilton et possède 3"5 sur Sainz, lui-même menacé par Pérez. Alonso est neuvième devant Latifi qui a fait un beau départ, et Esteban Ocon.
 
Tour 9 : Verstappen est revenu à moins d’une seconde. Norris reçoit l’information selon laquelle Hamilton est en difficulté quand il est très proche de lui. Pérez attaque Sainz à la première chicane, le pilote Ferrari repasse devant mais c’est le Mexicain qui a le dernier mot et prend la sixième place.
 
Tour 10 : Bottas a dépassé Vettel pour le gain de la 12e place. Devant, Hamilton est revenu très près de Norris mais ne parvient pas encore à passer.
 
Tour 11 : Bottas est 11e après avoir passé Ocon. Peter Bonnington dit à Hamilton que la dégradation arrive sur les pneus médiums de la concurrence, et qu’il doit respecter l’objectif prévu pour essayer d’en profiter.
 
Tour 12 : Hamilton est très proche d’attaquer Norris et le pilote McLaren défend l’intérieur à la première chicane. Dans la courbe qui suit, Hamilton attaque de nouveau mais la McLaren est redoutable en vitesse de pointe et Norris garde sa place !
 
Tour 14 : Bottas atteint le top 10 en se défaisant de Latifi, qui fait lui aussi une belle course. L’absence de dégradation des pneus durs des Mercedes porte ses fruits pour le Finlandais. Devant, les écarts sont les mêmes, mais Leclerc est fortement revenu sur Leclerc, avec seulement 1"3 de retard et des chronos plus rapides d’une seconde au tour.
 
Tour 15 : Malgré la pression de Verstappen, Ricciardo mène toujours. Son ingénieur, Tom Stallard, lui explique qu’il suivra le plan A. Derrière, Norris est à 5"3 de Verstappen, tandis que Hamilton et Leclerc sont proches de la McLaren. Pérez revient lui aussi sur Leclerc, à 3"8 de la Ferrari. Vettel et Ocon se sont touchés après que le Français s’est rabattu sur l’Aston Martin.
 
Tour 16 : Norris et Hamilton ont accéléré et reprennent désormais du temps sur Leclerc, qui a reculé à 3 secondes du pilote Mercedes F1.
 
Tour 17 : Bottas a dépassé Alonso pour le gain de la neuvième place. Devant, Ricciardo et Norris gardent une seconde d’avance respectivement sur Verstappen et Hamilton.
 
Tour 19 : Verstappen s’est un peu rapproché de Ricciardo mais reste incapable de dépasser la McLaren.
 
Tour 20 : Les commissaires de piste infligent 5 secondes de pénalité à Ocon pour l’incident avec Vettel.
 
Tour 21 : Ricciardo a repris un peu d’air après une petite erreur de Verstappen à la première chicane. Les pneus commencent à être en grande souffrance sur la Red Bull, et visiblement plus que sur la McLaren. Bottas a dépassé Stroll et est huitième.
 
Tour 23 : Ricciardo rentre aux stands ! Le leader effectue son arrêt aux stands et ressort septième en pneus durs, à 2"6 de Sainz. Red Bull prépare Verstappen à rentrer au tour suivant, alors que Ricciardo va plus vite dans le deuxième secteur !
 
Tour 24 : Et l’arrêt de Verstappen est raté ! Un problème se produit pour changer l’avant-droit de la RB16B du Néerlandais, qui reste immobilisé 11 secondes dans son box ! Il ressort dixième en piste. Devant, Hamilton a dépassé Norris et prend la tête du Grand Prix ! McLaren arrête Norris à la fin du tour.
 
Tour 25 : Norris est ressort juste devant Verstappen, ce qui permet à McLaren d’envisager d’avoir ses deux voitures sur le podium.
 
Tour 26 : Hamilton s’arrête et ressort des stands à hauteur de Verstappen ! Hamilton attaque Verstappen, qui résiste et les deux hommes s’accrochent ! C’est fini pour les deux pilotes puisque la Red Bull est plantée sur la Mercedes !
 
Tour 27 : La voiture de sécurité est déployée et Leclerc, Pérez, Sainz, Bottas, Ocon, Russell et Kubica s’arrêtent aux stands ! Ricciardo pointe en tête de la course alors qu’on atteint la moitié du Grand Prix. Il devance Leclerc, Norris, Pérez, Sainz, Bottas, Stroll, Alonso, Russell et Latifi.
 
Tour 28 : Verstappen se fait un peu pousser à l’extérieur par Hamilton mais insiste à l’intérieur, mord la chicane comme à Imola au départ, et cette fois se propulse devant Hamilton, puis sur la Mercedes. La roue arrière a pénétré au-dessus du Halo, qui a clairement évité une blessure à Hamilton.
 
Tour 30 : La course va être relancée avec Ricciardo en tête devant Leclerc et Norris !
 
Tour 31 : C’est reparti ! Ricciardo garde la tête et Norris attaque Leclerc ! Les deux hommes manquent de se toucher et Norris attaque finalement la Ferrari après la première chicane et prend la deuxième place, alors que Leclerc est déjà sous les assauts de Pérez et Sainz, puis Bottas. Les deux McLaren sont en tête !
 
Tour 32 : Pérez dépasse Leclerc et semble désormais le plus rapide derrière les McLaren, qui restent en formation groupée en tête. Bottas est cinquième après avoir passé Sainz. Le ralenti montre que Nikita Mazepin a sorti Mick Schumacher et l’a envoyé en tête-à-queue.
 
Tour 34 : L’écart est de six dixièmes entre Norris et Ricciardo, et le Britannique est plus rapide que son équipier. McLaren va-t-elle devoir faire le choix de consignes ? Bottas prend la quatrième place à Leclerc.
 
Tour 35 : Bottas est le plus rapide en piste, à raison de plus d’une seconde de mieux au tour sur les trois leaders, puisqu’il est chaussé de pneus médiums, contre des durs pour ses trois rivaux. La vitesse de pointe peut-elle permettre aux McLaren de rester en tête ? Norris se plaint du rythme de Ricciardo.
 
Tour 37 : Ricciardo accélère et signe son meilleur tour en course personnel, tandis que Pérez ne semble pas en mesure d’aller chercher les deux pilotes de tête. Bottas est à une demi-seconde de la Red Bull. Et Pérez écope de 5 secondes de pénalité pour avoir dépassé Leclerc hors de la piste sans lui avoir rendu sa place.
 
Tour 38 : Ricciardo continue à rouler sous la minute 26 secondes, ce qui lui permet de garder plus d’une seconde d’avance sur Norris.
 
Tour 39 : Derrière le quatuor de tête, Leclerc est proche de Bottas et a ramené Sainz avec lui. Stroll est septième devant Alonso, Russell et Ocon.
 
Tour 40 : L’écart reste à 1"2 entre les deux McLaren. Mazepin prend 5 secondes de pénalité pour avoir envoyé son équipier en tête-à-queue.
 
Tour 41 : Les deux pilotes McLaren signent leur meilleur tour personnel en course et ont repoussé Pérez à plus d’une seconde. Norris demande s’il faut que McLaren conserve la hiérarchie actuelle, et son ingénieur lui répond que les positions sont pour le moment figées.
 
Tour 42 : Pérez et Bottas, ainsi que Leclerc et Sainz, bénéficient du DRS derrière Norris, tandis que ce dernier est à plus d’une seconde de Ricciardo.
 
Tour 43 : Bottas attaque Pérez et passe la Red Bull ! Le Finlandais est troisième mais se rate et perd une place de nouveau. Devant, Ricciardo possède 2 secondes d’avance sur Norris.
 
Tour 44 : Abandon de Mazepin et la voiture de sécurité virtuelle est déployée. A la relance, Ricciardo garde deux secondes d’avance sur son équipier, qui doit encore surveiller Pérez, Bottas, Leclerc et Sainz dans ses rétroviseurs.
 
Tour 46 : Les McLaren ont bien géré cette relance puisque Ricciardo et Norris ont désormais de la marge sur Pérez. Le Britannique revient très légèrement sur son équipier.
 
Tour 47 : Les écarts semblent stabilisés en tête, plus d’une seconde séparant les six premiers. Norris est très légèrement plus rapide que Ricciardo, mais rien ne semble devoir changer.
 
Tour 49 : Ricciardo mène toujours de 1"5 devant Norris, et Pérez est à 1"7 de la deuxième McLaren. Bottas est à une seconde du Mexicain mais a le podium assuré avec la pénalité du pilote Red Bull. Leclerc et Sainz sont pour le moment en position de passer devant Pérez grâce à la pénalité.
 
Tour 51 : Une enquête est ouverte contre Lance Stroll, qui n’a pas assez ralenti sous drapeau jaune.
 
Dernier tour : Les deux McLaren entament le dernier tour en formation, avec 1"6 d’écart, et 1"6 d’avance sur Pérez !
 
Arrivée : Et c’est fait pour McLaren ! Ricciardo et Norris signent le doublé, le premier depuis le Grand Prix du Canada 2010, et la première victoire de McLaren depuis le Brésil 2012 ! Et Ricciardo prend le meilleur tour en course et un point de plus dans la dernière boucle !
 
Norris et Bottas complètent le podium devant Leclerc et Pérez. Sainz est sixième devant Stroll, qui pourrait être pénalisé. Alonso, Russell et Ocon complètent le top 10.
  • Meilleur tour : D. Ricciardo : 1'24"812
  • Le classement du GP : 
1er
D. Ricciardo
2ème
L. Norris
3ème
V. Bottas
4ème
C. Leclerc
5ème
S. Perez
6ème
C. Sainz
7ème
L. Stroll
8ème
F. Alonso
9ème
G. Russell
10ème
E. Ocon
11ème
N. Latifi
12ème
S. Vettel
13ème
A. Giovinazzi
14ème
R. Kubica
15ème
M. Schumacher

Source : motorsport.nextgen-auto.com


Date de création : 19/02/2020 - 21:40
Dernière modification : 12/09/2021 - 22:07
Catégorie : Saison 2021
Page lue 68 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Connexion...
 Liste des membres Membres : 646

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 13
^ Haut ^