Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2022 - GP de Belgique

 

 

Les essais qualificatifs :

Le Grand Prix de Belgique va vivre des qualifications particulières, puisque la pole position ne sera pas occupée par un des deux leaders du championnat. En effet, Max Verstappen et Charles Leclerc s’élanceront en fond de grille pour des changements de pièces moteur dépassant leur quota, ce qui provoque des pénalités supérieures à 15 places.
 
Les deux pilotes, ainsi que Lando Norris, Esteban Ocon, Mick Schumacher et Guanyu Zhou, s’élanceront donc depuis le fond de grille. Valtteri Bottas n’a écopé "que" de 15 places pour des changements moteur (20 places au total avec la boîte de vitesses), et s’élancera forcément devant eux.
 
Leclerc avait pris deux pénalités séparées, avec des changements en EL1 et des changements ultérieurs, mais la FIA a confirmé que toutes les pénalités pour changement de pièces moteur se cumulent, et il devra donc partir du fond de grille.
 
Le Finlandais sera donc quoi qu’il arrive 14e sur la grille, tandis que le pilote le plus lent de la Q1 sera 13e sur la grille. L’ordre des pilotes pénalisé reste encore à établir selon leurs performances en qualifications.
 
La météo est toujours mitigée à Spa-Francorchamps, mais les nuages ne craquent pas et la piste est prévue comme sèche pendant la qualification.
 
Il est probable de voir Leclerc et Verstappen disputer l’intégralité de la séance qualificative, à la fois pour obtenir une meilleure place sur la grille, mais aussi pour travailler de concert avec leurs équipiers, afin de leur donner l’aspiration.
 
16h00 : La séance est retardée de quelques minutes pour terminer les réparations d’un rail, consécutives à la sortie de piste d’un pilote en Porsche Supercup.
 
16h11 : La FIA annonce que le début des qualifications sera à 16h25 !
  •  1ere partie :
 
Il est 16h25 et c’est le moment de lancer officiellement les qualifications du Grand Prix de Belgique. Le ciel est toujours très chargé, mais pour le moment l’asphalte est sec, bien qu’il y ait 30 % de risque de pluie.
 
Schumacher a été le premier à signer un chrono en 1’47"929, alors que l’ensemble des pilotes ont pris la piste pour effectuer un tour rapidement, dans le cas où une averse vienne s’abattre sur le circuit de Spa-Francorchamps.
 
Lewis Hamilton a ensuite battu sa référence en 1’46"703, et George Russell a accéléré en 1’46"269. Kevin Magnussen s’est intercalé entre les Mercedes, et Sergio Pérez a pris la main en 1’45"377.
 
Leclerc a pris la deuxième position à moins de deux dixièmes, et Norris s’est placé troisième. Carlos Sainz a ensuite signé le meilleur chrono provisoire en 1’45"050, avant que Verstappen ne vienne mettre tout le monde d’accord en 1’44"581.
 
Esteban Ocon et Feernando Alonso se sont positionnés en cinquième et sixième positions, devant Pierre Gasly et Daniel Ricciardo, qui s’est positionné devant Norris et Russell. Alex Albon a pris le 11e temps provisoire.
 
Les pilotes Mercedes F1 ont refait un tour rapide, Russell est resté dixième, et Hamilton s’est placé juste derrière lui en 11e position. La W13 n’offrait pas les performances espérées jusque-là dans ce Grand Prix de Belgique.
 
Tous les pilotes, à l’exception des Red Bull et des Ferrari, se sont relancés en piste à trois minutes du terme de la séance pour aller améliorer leur chrono.
 
Russell a annoncé à la radio qu’un crachin frappait le Raidillon de l’Eau Rouge, sans que les conditions ne se dégradent clairement. Les pilotes menacés par une élimination étaient les premiers en piste à viser une amélioration.
 
Latifi est remonté en 13e place, Stroll a pris la dixième position, et Schumacher s’est porté en 13e place. Bottas est rentré aux stands et Zhou a pris la septième position. Vettel n’a pris que le 15e temps, éliminant les Williams, mais Albon était encore en piste.
 
Tsunoda a raté son dernier virage et s’est éliminé à cause de cette erreur. Norris a pris la cinquième place juste devant Ricciardo et les Alpine, mais Ricciardo a vu son temps annulé. Hamilton est remonté cinquième, battu tout juste par Russell et Albon !
 
Les éliminés sont Vettel, Latifi, Magnussen, Tsunoda et Bottas.
  •  2ème partie : 
Avant même le début de cette Q2, le top 10 des pilotes était déjà connu, pas dans l’ordre évidemment, avec Sainz, Pérez, Russell, Albon, Hamilton, Alonso, Gasly, Ricciardo, Stroll et Vettel. Mais l’ordre de ce top 10 restait donc à déterminer, en Q2 et en Q3.
 
Les Mercedes ont signé les premiers chronos de cette deuxième partie de séance qualificative, avec un 1’46"622 pour Hamilton et un 1’46"284 pour Russell. Verstappen a de nouveau fait bien mieux en 1’44"723, tandis que Sainz a pris le deuxième temps à près de sept dixièmes.
 
En revanche, Pérez s’est approché à moins d’un dixième de Verstappen. Norris a pris le quatrième temps devant Alonso, et Gasly s’est intercalé entre les Mercedes. Albon a pris le dixième temps provisoire.
 
Leclerc s’est fait aider par Sainz dans son tour rapide, alors que l’Espagnol était dans son tour de rentrée aux stands, mais le Monégasque avait fait une erreur dans le virage où il avait eu son accident ce matin, une nouvelle fois en mordant à l’extérieur.
 
Le pilote Ferrari a noté par radio un problème sur sa F1-75 : "La voiture saute énormément au point de corde des virages lents, c’est très bizarre". Le verdict du chrono était implacable, puisqu’il accusait une seconde de retard sur les Red Bull. Ocon a pris la quatrième place dans son premier tour de Q2.
 
Tous les pilotes, à l’exception des Red Bull, se sont lancés à l’assaut du chrono. Alonso a amélioré en cinquième place, juste derrière Ocon, et Gasly a pris le huitième temps. Zhou est remonté au neuvième rang, Stroll s’est placé 11e et Ricciardo huitième.
 
Leclerc a pris le meilleur chrono de la Q2 en 1’44"551 et Hamilton est remonté cinquième devant Russell. Albon a pris le dixième chrono et a éliminé Ricciardo !
 
Les éliminés étaient Ricciardo, Gasly, Zhou, Stroll et Schumacher.
  •  3ème partie :
Albon a été le premier à prendre la piste pour effectuer un chrono sans être perturbé par le trafic. Les Red Bull ont suivi de près, ainsi que la plupart des autres concurrents, tandis que Leclerc est sorti en décalé des neuf autres pilotes.
 
Leclerc a demandé à Ferrari "qu’est-ce que c’est que ces pneus ?", et l’équipe lui a répondu : "Désolé c’est une erreur". Il était bien en tendres, mais probablement pas le train de gommes attendu, mais son ingénieur lui a dit de faire le tour quand même.
 
Le pilote Williams a fait un 1’46"369, et Pérez a pris la main en 1’44"462. Verstappen a signé le meilleur chrono du week-end en 1’43"665, et Sainz s’est intercalé entre les Red Bull, devenant le poleman provisoire.
 
Ocon a pris le troisième chrono devant Norris et Russell, tandis qu’Albon n’a pas battu Hamilton. Leclerc a fait son temps avec les pneus montés par erreur, et s’est placé quatrième devant Ocon.
 
Le tour de préparation de la deuxième tentative a été confus entre les Ferrari et les Alpine, mais Leclerc a pu donner l’aspiration à Sainz dans Kemmel. Albon a amélioré et est remonté au sixième rang, soit la troisième place provisoire de grille !
 
Sainz n’a pas amélioré son chrono avec un temps très décevant. Alonso a pris la sixième place devant Albon et Ocon l’a battu, mais Hamilton n’a pas réussi à dépsser les Alpine. Pérez n’a pas amélioré.
 
Verstappen signe donc le meilleur temps de cette séance, mais c’est Sainz qui sera en pole position devant Pérez, puis Alonso et Hamilton en deuxième ligne. Russell et Albon seront en troisième ligne devant Gasly et Ricciardo.
  • Résultat des qualifications : 
Pos. Pilote Voiture Temps Q1 Temps Q2 Temps Q3
1 Max Verstappen Red Bull RBPT RB18 1:44.581 1:44.723 1:43.665
2 Carlos Sainz Ferrari F1-75 1:45.050 1:45.418 1:44.297
3 Sergio Perez Red Bull RBPT RB18 1:45.377 1:44.794 1:44.462
4 Charles Leclerc Ferrari F1-75 1:45.572 1:44.551 1:44.553
5 Esteban Ocon Alpine Renault A522 1:46.039 1:45.471 1:45.180
6 Fernando Alonso Alpine Renault A522 1:46.075 1:45.552 1:45.368
7 Lewis Hamilton Mercedes W13 1:45.736 1:45.420 1:45.503
8 George Russell Mercedes W13 1:45.650 1:45.461 1:45.776
9 Alex Albon Williams Mercedes FW44 1:45.672 1:45.675 1:45.837
10 Lando Norris McLaren Mercedes MCL36 1:45.745 1:45.603 1:46.178
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
11 Daniel Ricciardo McLaren Mercedes MCL36 1:46.212 1:45.767  
12 Pierre Gasly AlphaTauri RBPT AT03 1:46.183 1:45.827  
13 Gunayu Zhou Alfa Romeo Ferrari C42 1:46.178 1:46.085  
14 Lance Stroll Aston Martin Mercedes AMR22 1:46.256 1:46.611  
15 Mick Schumacher Haas Ferrari VF-22 1:46.342 1:47.718  
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
16 Sebastian Vettel Aston Martin Mercedes AMR22 1:46.344    
17 Nicholas Latifi Williams Mercedes FW44 1:46.401    
18 Kevin Magnussen Haas Ferrari VF-22 1:46.557    
19 Yuki Tsunoda AlphaTauri RBPT AT03 1:46.692    
20 Valtteri Bottas Alfa Romeo Ferrari C42 1:47.866    
  • Grille de départ : 
C. Sainz  pour_grille_de_depart.GIF  
1'44"297 S. Perez
  1'44"462
F. Alonso pour_grille_de_depart.GIF  
1'45"368 L. Hamilton
  1'45"503
G. Russell pour_grille_de_depart.GIF  
1'45"776 A. Albon
  1'45"837
D. Ricciardo pour_grille_de_depart.GIF  
1'45"767 P. Gasly
  1'45"827
L. Stroll pour_grille_de_depart.GIF  
1'46"611 S. Vettel
  1'46"344
N. Latifi pour_grille_de_depart.GIF  
1'46"401 K. Magnussen
  1'46"557
Y. Tsunoda pour_grille_de_depart.GIF  
1'46"692 V. Bottas*
  1'47"866
M. Verstappen** pour_grille_de_depart.GIF  
1'43"665 C. Leclerc**
  1'44"553
E. Ocon** pour_grille_de_depart.GIF  
1'45"180 L. Norris**
  1'46"178
G. Zhou** pour_grille_de_depart.GIF  
1'46"085 M. Schumcher**
  1'47"718
* V. Bottas est pénalisé de 20 places suite au changement de certains composants sur sa monoplace.
** M. Verstappen, C. Leclerc, E. Ocon, L. Norris, Z. Gunayu et M. Schumacher sont pénalisés en fond de grille suite au changement de leur groupe propulseur.

La course :

La pluie a laissé le circuit de Spa-Francorchamps tranquille ce samedi pour les qualifications du Grand Prix de Belgique de F1, et c’est de nouveau ce qui est prévu pour la course, avec quelques nuages mais aucune menace d’averse.
 
En revanche, c’est une pluie de pénalités qui a touché la Belgique, avec pas moins de six pilotes renvoyés en fond de grille pour des changements de pièces moteur et sur les boîtes de vitesses.
 
Parmi eux, Max Verstappen et Charles Leclerc, les deux leaders du championnat du monde, qui prendront respectivement le départ en 14e et 15e places. Ils devaient partager la huitième ligne, mais Yuki Tsunoda partira finalement des stands après des changements de pièces dans la nuit.
 
Dans ces conditions, c’est Carlos Sainz qui a hérité de la pole position, malgré un chrono largement meilleur de Verstappen, et il partagera la première ligne avec Sergio Pérez. Fernando Alonso sera troisième au départ devant Lewis Hamilton, tandis que George Russell et Alex Albon seront juste derrière.
 
Pierre Gasly est huitième derrière Daniel Ricciardo et devant les Aston Martin, tandis que l’on retrouve Esteban Ocon en huitième ligne, entre Leclerc et Esteban Ocon.
 
14h45 : AlphaTauri travaille sur l’AT03 de Pierre Gasly, la partie supérieure du capot est enlevée, et il se pourrait que le Français ne puisse pas prendre le départ.
 
14h56 : Pierre Gasly est passé par son garage et pourrait lui aussi s’élancer des stands. Le Français perd le bénéfice de sa bonne qualification... s’il prend le départ.
 
14h58 : Sainz, Bottas, Verstappen et Leclerc s’élancent en gommes tendres, Tsunoda en pneus durs, et le reste du peloton part en pneus médiums.
 
Tour de formation : AlphaTauri prépare Gasly pour qu’il aille se placer au bout de la ligne des stands.
 
Départ : Leclerc prend un bon départ, contrairement à Pérez qui se fait passer par Alonso et les Mercedes !
 
Tour 1 : Hamilton tente de passer Alonso mais les deux hommes se touchent, Pérez en profite pour repasser Russell et prendre la deuxième place ! Stroll passe par les graviers et derrière, Verstappen et Leclerc sont déjà huitième et dixième. Hamilton est au ralenti en piste après le contact avec Alonso, l’équipe lui dit d’arrêter sa voiture.
 
Tour 2 : Leclerc prend la neuvième place en passant Stroll, tandis que derrière, Latifi part en tête-à-queue et envoie Bottas dans le gravier. La voiture de sécurité est déployée.
 
Tour 3 : Sainz mène devant Pérez et Russell, Alonso est quatrième devant Vettel, auteur d’un excellent départ. Ricciardo est sixième devant Albon, puis Verstappen et Leclerc, qui ont effectué une belle remontée. Stroll est dixième devant Magnussen et Ocon, Norris, Zhou, Schumacher, Tsunoda, Gasly et Latifi. Leclerc rentre aux stands !
 
Tour 4 : Le Monégasque voit de la fumée sur les pneus tendres et il chausse les mediums. Le pilote Ferrari avait un tear-off, cette couverture de visière, qui faisait chauffer les freins. Le ralenti montre qu’Alonso s’est plaint de Hamilton à la radio : "Fermer la porte à l’extérieur, c’est n’importe quoi. On avait fait une bonne qualification. Ce gars ne sait piloter que quand il est en tête !" La voiture de sécurité va s’effacer à la fin du tour !
 
Tour 5 : Sainz conserve la main, et le top 5 ne change pas. Alonso attaque Russell à l’extérieur aux Combes mais laisse finalement la Mercedes devant. Verstappen dépasse Ricciardo.
 
Tour 6 : Sainz a signé le meilleur tour en course en 1’52"198, et il porte son avance à plus d’une seconde. Derrière, Verstappen dépasse Albon et pointe sixième ! Verstappen attaque Vettel dans le dernier virage et prend la cinquième position.
 
Tour 7 : Aucune enquête pour l’incident entre Hamilton et Alonso. Le DRS est activé, et Verstappen en profite pour passer Alonso dans la ligne droite de Kemmel. Devant, Sainz possède 1"8 d’avance sur Pérez et 4"3 de marge sur Russell. Verstappen est à 5"3 du leader, à qui l’ingénieur annonce qu’ils vont suivre le Plan B, et qu’ils surveillent la tenue des pneus tendres.
 
Tour 8 : Verstappen signe le meilleur tour en course en 1’51"954, huit dixièmes de mieux que Sainz et 1"1 de mieux que Pérez. Aux Combes, le Néerlandais prend la troisième place.
 
Tour 9 : Sainz se plaint d’une "haute dégradation" de ses pneus tendres, tandis que derrière, Leclerc remonte avec ses gommes médiums. Le Monégasque se défait des AlphaTauri et pointe 14e. Sainz a toujours 1"1 de marge sur Pérez, et 2"9 sur Verstappen. Russell pointe à cinq secondes du leader, et 3"6 devant Alonso, qui voit Vettel l’attaquer. Albon et Ricciardo suivent devant Stroll et Ocon, qui a fait le plus dur pour retrouver les points depuis le fond de grille.
 
Tour 10 : Leclerc se défait de Zhou puis Magnussen et pointe en 12e place. En tête, Sainz conserve une seconde d’avance sur Pérez et Verstappen est dans le sillage de son équipier. Albon passe par les stands. L’ingénieur de Leclerc lui annonce à la radio que la dégradation des pneus est "plus forte que prévu, pour tout le monde".
 
Tour 11 : Verstappen attaque Pérez mais Red Bull n’a pas installé de consigne, et le Mexicain reste devant. Ses pneus médiums ont surement une meilleure tenue que les tendres du Néerlandais. Sainz s’arrête à la fin du tour ! C’est aussi le cas d’Alonso et de Magnussen.
 
Tour 12 : Le pilote Ferrari ressort sixième en pneus mediums, tandis que Verstappen passe Pérez après s’être plaint à la radio d’avoir perdu du temps. Sainz dépasse Ricciardo pour prendre la cinquième place, à 15 secondes du leader. icciardo et Ocon passent à leur tour par les stands.
 
Tour 13 : Verstappen a déjà près de 3 secondes d’avance sur Pérez, et le même écart sépare ce dernier de Russell. Vettel est quatrième à 14 secondes, juste devant Sainz qui parvient à le dépasser. Stroll et Leclerc suivent devant Norris, Zhou et Tsunoda. Alonso est 11e avec un arrêt. Russell s’arrête à la fin du tour, totu comme Norris.
 
Tour 14 : Sainz roule légèrement plus vite que Verstappen sur un tour, tandis que les autres pilotes ne sont plus du tout dans le rythme. Les deux hommes reprennent quasiment deux secondes à tout le peloton. Verstappen veut étendre son premier relais, et Pérez, pourtant en pneus plus résistants que les siens, rentre à la fin du tour ! Vettel plonge aussi dans la voie des stands, tout comme Zhou.
 
Tour 15 : Pérez est ressorti troisième et a légèrement tassé Leclerc, qui l’attaquait, au bout de la ligne droite de Kemmel. Le Mexicain prend ensuite trois secondes dans le tour au Monégasque... Verstappen passe par les stands !
 
Tour 16 : Sainz reprend la tête de la course avec 4"5 d’avance sur Verstappen. Russell passe Leclerc qui n’a plus du tout de rythme, après une petite touchette quand Pérez s’est défendu.
 
Tour 17 : Verstappen a repris trois secondes à Sainz et pointe à une seconde. Pérez signe le meilleur tour en course en 1’51"556. Vettel, qui s’est arrêté, dépasse Albon. Les ingénieurs de Sainz et Leclerc annoncent le Plan D aux deux pilotes. Ocon fait un double dépassement après Blanchimont, et Schumacher dépasse Latifi en bas du Raidillon.
 
Tour 18 : Verstappen signe le meilleur chrono en 1’50"747, soit 2"3 de mieux que Sainz, et le Néerlandais se défait de la Ferrari aux Combes. En moins de deux secteurs, l’Espagnol pointe à deux secondes.
 
Tour 19 : Sainz pointe déjà à 3"5 de Verstappen, tandis que Pérez est dans le sillage de l’Espagnol. L’ingénieur de Leclerc lui propose les mediums et les durs pour la suite de la course.
 
Tour 21 : Pérez attaque Sainz et prend la deuxième place, Red Bull mène maintenant la course avec ses deux pilotes ! Les deux hommes sont à plus de six secondes de Verstappen, et Russell est quatrième à 14 secondes de Verstappen. Leclerc est cinquième à 23 secondes et perd deux secondes par tour sur le leader.
 
Tour 22 : La mi-course est atteinte, Verstappen a 7 secondes d’avance sur Pérez et 10 secondes sur Sainz. Russell est quatrième devant Leclerc, Alonso, Vettel, Ocon, Albon et Ricciardo. Les quatre derniers cités sont en gommes dures, les autres en tendres. Stroll est 11e devant Gasly, Norris, Zhou, Magnussen, Tsunoda, Schumacher et Latifi. Gasly rentre à la fin du tour.
 
Tour 24 : Stroll est menaçant derrière Ricciardo et pourrait empêcher McLaren d’inscrire des points, alors qu’Alpine en marque pour le moment 12.
 
Tour 25 : Russell est en train de revenir sur Sainz, à moins de quatre secondes, et l’Espagnol rentre aux stands à la fin du tour ! Leclerc passe aussi par les stands, tout comme Alonso. Sainz repart quatrième en pneus durs après un arrêt de 2"4, et Leclerc septième en médiums après 3 secondes d’immobilisation. Alonso sort du top 10.
 
Tour 27 : Pérez rentre à son tour aux stands et reprend la piste troisième en pneus durs. Verstappen mène avec 22 secondes sur Russell, Sainz est quatrième à deux secondes de Pérez, et Vettel est toujours cinquième.
 
Tour 28 : Pérez a déjà repris trois secondes à Russell et autant à Sainz. Les tours de sortie des Red Bull sont tout bonnement ahurissants...
 
Tour 29 : Pérez reprend deux secondes à Verstappen, qui a toutefois 27 secondes de marge sur son équipier. Russell rentre aux stands à la fin du tour.
 
Tour 30 : Le pilote Mercedes ressort quatrième à huit secondes de Sainz, en gommes dures. Verstappen rentre à son tour au garage pour couvrir la fin de course, mais il chausse un nouveau train de mediums.
 
Tour 31 : Après son arrêt, il possède 8 secondes d’avance sur Pérez et 15"8 sur Sainz. Russell est à 22 secondes et Leclerc à 35 secondes, après avoir dépassé Vettel. Ocon est septième devant Alonso, Ricciardo et Gasly.
 
Tour 33 : Verstappen signe le meilleur tour en course en 1’49"354, et son avance est déjà de 11 secondes sur Pérez, et 20 sur Sainz. Leclerc améliore son propre chrono tandis que Norris dépasse Zhou pour la 13e place. Ocon et Ricciardo sortent du top 10 en passant par les stands.
 
Tour 34 : Russell revient à raison d’une seconde au tour sur Sainz, et il n’est plus qu’à 4 secondes de la Ferrari.
 
Tour 35 : Verstappen a 13 secondes d’avance sur Pérez et 22 sur Sainz. Russell est à 3"6 du pilote Ferrari. Leclerc est à 16 secondes de Russell. Ocon est toujours dans le top 10 à la faveur d’autres arrêts, tandis que Vettel est septième après être repassé par les stands. Norris est 12e, trois places devant Ricciardo.
 
Tour 36 : Gasly et Vettel sont en lutte, mais c’est de nouveau Ocon qui fait un double dépassement par l’extérieur et s’empare de la septième place !
 
Tour 37 : Russell n’est plus qu’à deux secondes de Sainz. Plus loin, Ocon a creusé l’écart sur Vettel et Gasly, et remonte à raison de 1"3 au tour sur Alonso.
 
Tour 38 : Verstappen mène avec 16 secondes d’avance sur Pérez. Sainz est à 25 secondes et n’a que 1"9 de marge sur Russell. Leclerc est toujours à une cinquantaine de secondes du leader mais tourne près de deux secondes plus lentement que la Red Bull de tête à chaque tour. Les Alpine suivent, et Ocon est à 5"4 de son équipier. Vettel, Gasly et Albon complètent le top 10.
 
Tour 40 : Russell ne parvient plus à se rapprocher de Sainz, avec 2"2 d’avance pour l’Espagnol. Ocon reprend un peu moins de temps, et l’écart est de 3 secondes avec Alonso.
 
Tour 42 : Les écarts sont stabilisés dans le top 10, à l’exception de la bataille pour le dernier point. Albon le tient toujours, mais Stroll, Norris, Tsunoda, Zhou et Ricciardo sont collés à lui. Leclerc s’arrête pour aller chercher le point du meilleur tour !
 
Tour 43 : Le Monégasque ressort en tendres juste devant Alonso, qui le dépasse dans la ligne droite de Kemmel ! Cela va être difficile pour lui d’aller chercher le record du tour... Et même de repasser Alonso puisque le pilote Alpine parvient à rester devant pour le moment !
 
Dernier tour : Leclerc parvient finalement à se défaire de l’Alpine dans Kemmel, mais il ne signera pas le meilleur tour en course.
 
Arrivée : Verstappen gagne devant Pérez, Red Bull inscrit 44 points alors que les pilotes partaient deuxième et 14e. Sainz monte sur le podium devant Russell et Leclerc, qui améliore seulement son chrono, mais sans battre le record.
 
Alonso et Ocon signent un excellent résultat pour Alpine avec 14 points, Vettel est huitième devant Gasly et Albon.
 
UPDATE : Leclerc boit le calice jusqu’à la lie ! Le Monégasque a fait un excès de vitesse dans les stands et prend 5 secondes de pénalité, ce qui lui fait perdre une place au profit d’Alonso, et donc deux points... Alpine prend donc 16 points
  • Meilleur tour : M. Verstappen : 1'49"354
  • Le classement du GP : 
1er
M. Verstappen
2ème
S. Perez
3ème
C. Sainz
4ème
G. Russell
5ème
F. Alonso
6ème
C. Leclerc
7ème
E. Ocon
8ème
S. Vettel
9ème
P. Gasly
10ème
A. Albon
11ème
L. Stroll
12ème
L. Norris
13ème
Y. Tsunoda
14ème
G. Zhou
15ème
D. Ricciardo
16ème
K. Magnussen
17ème
M. Schumacher
18ème
N. Latifii

Source : motorsport.nextgen-auto.com


Date de création : 27/08/2022 - 22:21
Dernière modification : 23/10/2022 - 21:58
Catégorie : Saison 2022
Page lue 188 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Connexion...
 Liste des membres Membres : 646

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 17
^ Haut ^