Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2022 - GP d'Abu Dhabi

 

 

Les essais qualificatifs :

La dernière qualification de la saison 2022 de F1 se déroule ce samedi. La nuit est tombée sur l’Emirat au moment de débuter cette dernière heure de roulage à pleine vitesse pour déterminer la grille de départ de la course, qui se déroulera elle au crépuscule.
 
Mercedes F1 et Red Bull ont dominé les séances d’essais libres et la pole position devrait certainement se jouer entre ces deux équipes, même s’il ne faut pas exclure les pilotes Ferrari, Charles Leclerc et Carlos Sainz.
 
Lewis Hamilton a échappé à une pénalité après avoir dépassé deux concurrents sous drapeau rouge en EL3, car il a ralenti dès qu’il a vu l’interruption. De plus, Max Verstappen avait été épargné dans les mêmes circonstances au Grand Prix des Pays-Bas, ce qui a poussé les commissaires à la clémence.
 
Daniel Ricciardo écopera quant à lui de trois places sur la grille de départ pour avoir percuté Kevin Magnussen au premier tour du Grand Prix du Brésil, la semaine dernière.
  •  1ere partie :
Yuki Tsunoda a signé la première référence en 1’26"125, 0"130 devant Mick Schumacher, tandis que les pilotes Aston Martin F1, Sebastian Vettel puis Lance Stroll, se sont succédés à la troisième place. Pierre Gasly, Magnussen et les Williams F1 n’ont pas réussi non plus à dépasser la marque du Japonais pour leur première tentative.
 
Leclerc et Sergio Pérez, qui se disputent ce week-end le titre honorifique de vice-champion du monde, sont ensuite sortis en piste. Le pilote Ferrari a signé un 1’25"211, et le Mexicain l’a battu immédiatement en 1’24"820.
 
Lando Norris a pris la troisième position, et Verstappen était en piste. Le champion du monde a pris la main en 1’24"754. Les pilotes Mercedes F1 ont fait un premier tour, Hamilton s’est placé sixième, et George Russell a pris la quatrième place.
 
Sainz a dépassé Leclerc pour prendre la troisième place et, en ce début de saison, c’était clairement Mercedes qui décevait en matière de chrono, mais l’essentiel était fait pour aller en Q2. Esteban Ocon a signé le huitième temps, et Fernando Alonso le 12e.
 
Les pilotes sont tous ressortis, à l’exception de Sainz et Leclerc, et les Aston Martin, les Haas, les Alfa Romeo et les Williams jouaient une place en Q2. Le trafic était impressionnant en piste, Hamilton devant notamment s’arrêter avant le dernier virage.
 
Vettel a été le premier à amélioré et il est remonté en cinquième place. Nicholas Latifi a pris la 14e place, Guanyu Zhou la neuvième, et Schumacher la dixième. Stroll n’a pris que la 12e place, et Alex Albon a fait à peine mieux que Latifi, tandis que Valtteri Bottas n’est pas entré dans le top 15.
 
Magnussen est remonté en 14e place, repoussant Gasly hors du top 15. Alonso a pris la 14e place et Tsunoda la dixième.
 
Les éliminés étaient Magnussen, Gasly, Bottas, Albon et Latifi.
  •  2ème partie : 
Les pilotes Mercedes F1 ont été les premiers à s’élancer, et les seuls en piste pendant près de 3 minutes. Hamilton s’est plaint d’un problème de freins, mais il a entamé son tour rapide immédiatement.
 
Hamilton a signé un 1’25"772, battu par Russell en 1’25"363. Le septuple champion du monde a commis une erreur lors de son tour, mais les deux hommes n’étaient pas encore en pneus neufs.
 
Ocon et Vettel se sont intercalés entre les deux hommes, et Alonso s’est positionné juste derrière Hamilton. Leclerc a battu Russell en 1’25"345, et Sainz a fait mieux en 1’25"039. Norris s’est placé entre les Ferrari à 0"090 de Sainz.
 
Verstappen a amélioré en 1’24"862, et Pérez l’a battu assez nettement en 1’24"419. Red Bull continue de monter une nette supériorité sur la concurrence, pour le moment représentée par Ferrari, Norris et Mercedes.
 
Hamilton a progressé lors de sa deuxième tentative, décalée du reste des pilotes à l’exception de Russell, et s’est positionné en deuxième position. Russell a amélioré également et s’est positionné quatrième. Dans le même temps, les autres pilotes reprenaient la piste.
 
Vettel a signé le meilleur premier secteur absolu tandis que Stroll progressait lui aussi. Le Canadien est remonté au huitième rang provisoire, et Vettel a pris la cinquième place. Schumacher est remonté en huitième position, et Zhou a amélioré mais n’a signé que le 11e temps.
 
Ocon a pris la sixième place, Ricciardo la huitième devant Alonso. Leclerc a lui aussi amélioré et est remonté en deuxième place, à un dixième de Pérez. Norris a progressé à son tour en sixième position.
 
Les éliminés étaient Alonso, Tsunoda, Schumacher, Stroll et Zhou.
  •  3ème partie :
Verstappen aurait dû donner son aspiration à Pérez, mais le Néerlandais a eu un problème sur sa monoplace et n’est pas parti en piste en temps voulu. "Qu’est-ce qui s’est passé ?", s’est interrogé le Mexicain.
 
Hamilton a signé un 1’24"678, et Leclerc un 1’24"694. Leclerc a battu les Mercedes en 1’24"343, et Sainz a fait mieux en 1’24"281. Ocon s’est placé derrière Russell, et Pérez s’est placé deuxième à 0"035 de Sainz.
 
Verstappen a amélioré et pris le meilleur chrono en 1’23"988 grâce au meilleur troisième secteur. Norris, Vettel et Ricciardo étaient aux stands, n’ayant qu’un run de prévu, et ils se sont élancés en piste.
 
Le quadruple champion du monde a pris la septième place provisoire, et Ricciardo s’est positionné huitième, entre Vettel et Ocon.
 
Leclerc a amélioré en prenant la deuxième position. Norris a enfin signé son premier chrono, et la septième place, meilleur des autres, tandis qu’Ocon a lui aussi devancé Vettel. Sainz n’a pas amélioré et reste derrière Leclerc.
 
Verstappen a signé un temps de 1’23"824, Pérez a échoué à deux dixièmes de son équipier, tandis que Hamilton n’a pas du tout amélioré son dernier run en cinquième place, tandis que Russell est resté sixième.
 
Les Red Bull de Verstappen et Pérez seront en première ligne devant les Ferrari de Leclerc et Sainz, puis les Mercedes F1 de Hamilton et Russell. Norris sera septième devant Ocon, Vettel et Ricciardo.
  • Résultat des qualifications : 
Pos. Pilote Voiture Temps Q1 Temps Q2 Temps Q3
1 Max Verstappen Red Bull RBPT RB18 1:24.754 1:24.622 1:23.824
2 Sergio Perez Red Bull RBPT RB18 1:24.820 1:24.419 1:24.052
3 Charles Leclerc Ferrari F1-75 1:25.211 1:24.517 1:24.092
4 Carlos Sainz Ferrari F1-75 1:25.090 1:24.521 1:24.242
5 Lewis Hamilton Mercedes W13 1:25.594 1:24.774 1:24.508
6 George Russell Mercedes W13 1:25.545 1:24.940 1:24.511
7 Lando Norris McLaren Mercedes MCL36 1:25.837 1:24.903 1:24.769
8 Esteban Ocon Alpine Renault A522 1:25.735 1:25.007 1:24.830
9 Sebastian Vettel Aston Martin Mercedes AMR22 1:25.523 1:24.974 1:24.961
10 Daniel Ricciardo McLaren Mercedes MCL36 1:25.766 1:25.068 1:25.045
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
11 Fernando Alonso Alpine Renault A522 1:25.782 1:25.096  
12 Yuki Tsunoda AlphaTauri RBPT AT03 1:25.630 1:25.219  
13 Mick Schumacher Haas Ferrari VF-22 1:25.711 1:25.225  
14 Lance Stroll Aston Martin Mercedes AMR22 1:25.741 1:25.359  
15 Guanyu Zhou Alfa Romeo Ferrari C42 1:25.594 1:25.408  
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
16 Kevin Magnussen Haas Ferrari VF-22 1:25.834    
17 Pierre Gasly AlphaTauri RBPT AT03 1:25.859    
18 Valtteri Bottas Alfa Romeo Ferrari C42 1:25.892    
19 Alexander Albon Williams Mercedes FW44 1:26.028    
20 Nicholas Latifi Williams Mercedes FW44 1:26.054    
  • Grille de départ : 
M. Verstappen  pour_grille_de_depart.GIF  
1'23"821 S. Perez
  1'24"052
C. Leclerc pour_grille_de_depart.GIF  
1'24"092 S. Perez
  1'24"242
L. Hamilton pour_grille_de_depart.GIF  
1'24"508 G. Russel
  1'24"511
L. Norris pour_grille_de_depart.GIF  
1'24"769 E. Ocon
  1'24"830
S. Vettel pour_grille_de_depart.GIF  
1'24"961 F. Alonso
  1'25"096
Y. Tsunoda pour_grille_de_depart.GIF  
1'25"219 M. Schumacher
  1'25"225
D. Ricciardo* pour_grille_de_depart.GIF  
1'25"045 L. Stroll
  1'25"359
G. Zhou pour_grille_de_depart.GIF  
1'25"408 K. Magnussen
  1'25"834
P. Gasly pour_grille_de_depart.GIF  
1'25"859 V. Bottas
  1'25"892
A. Albon pour_grille_de_depart.GIF  
1'26"028 N. Latifi
  1'26"054

* D. Ricciardo est pénalisé de 3 places suite à son accrochage de K. Magnussen lors du GP du Brésil. 

La course :

C’est l’heure de la 22e et dernière course de la saison 2022 de Formule 1, la 1079e de l’histoire de la discipline. Elle va donner lieu à une dernière bataille entre Red Bull, Ferrari et Mercedes F1, les trois équipes ayant dominé les qualifications.
 
Max Verstappen et Sergio Pérez sont en première ligne devant Charles Leclerc et Carlos Sainz. Pérez et Leclerc se disputent la place de vice-champion du monde, puisqu’ils sont à égalité en deuxième position avec 290 points chacun.
 
Les pilotes Mercedes F1, Lewis Hamilton et George Russell, seront en troisième ligne, et l’enjeu pour eux sera d’aller chercher les Ferrari. En effet, la Scuderia possède encore 19 points de marge sur l’équipe championne en titre pour la deuxième place du championnat.
 
Dix-neuf points, c’est également l’écart entre Alpine F1 et McLaren pour la quatrième place du championnat des constructeurs. Lando Norris et Esteban Ocon se partagent la quatrième ligne, mais il n’est arrivé qu’une fois cette année que McLaren reprenne plus de 19 points à Alpine, c’était à Singapour.
 
Sebastian Vettel et Fernando Alonso composent la cinquième place de la grille, et Alonso peut encore aller chercher Ocon au classement, cinq points les séparant.
 
Aston Martin F1 joue aussi gros, puisque l’équipe a cinq points de retard sur Alfa Romeo pour la sixième place du championnat. Les luttes sont à tous les étages car AlphaTauri peut encore prendre la huitième place des constructeurs à Haas. Deux points séparent ces deux teams.
 
Yuki Tsunoda et Mick Schumacher suivent en sixième ligne devant Daniel Ricciardo, qui a trois places de pénalité, et Lance Stroll. Guanyu Zhou et Kevin Magnussen suivent devant Pierre Gasly et Valtteri Bottas, puis Alex Albon et Nicholas Latifi.
 
Pour la première fois, le vainqueur recevra une médaille. La FIA a décidé de donner un souvenir de leur succès aux vainqueurs à partir de cette course et à l’avenir. En effet, c’est souvent l’équipe qui garde le trophée original, et cela leur offrira un souvenir authentique, en plus d’une possible réplique de la coupe.
 
13h34 : Pirelli prévoit des stratégies à deux arrêts, avec une utilisation peu probable des pneus tendres, très fragiles sur ce tracé. Les stratégies les plus rapides seront donc mediums-durs-mediums, ou mediums-durs-durs. La tactique à un arrêt avec mediums-durs est une option, tandis qu’une stratégie mediums-durs-tendres est possible mais peu probable. Certains pilotes tenteront surement d’inverser et de s’élancer en gommes dures.
 
13h46 : Il s’agit donc du dernier Grand Prix en carrière de Vettel, qui prend sa retraite ce week-end. Ce sera aussi possiblement la dernière de Ricciardo, Schumacher et Latifi, qui ne seront pas présents en 2023. A noter que Bottas dispute quant à lui son 200e Grand Prix.
 
13h49 : Verstappen pourrait remporter sa 15e course de la saison s’il s’impose ce dimanche, mais il ne battra pas le taux de victoires sur l’année de Michael Schumacher en 2002, quoi qu’il arrive. Red Bull pourrait dépasser le record de 739 points de Mercedes en 2019, puisque l’équipe de Milton Keynes en a inscrit 719 jusqu’ici. A noter toutefois qu’il y avait une course de moins cette année-là.
 
13h53 : Interrogé sur F1 TV au sujet de possibles consignes en course, Christian Horner, le directeur de Red Bull, botte en touche : "On va travailler en équipe, et l’on a deux objectifs. Le premier est que Checo sécurise la deuxième place au championnat, et le second est la victoire."
 
13h58 : Du côté des pneus, Magnussen et Bottas s’élancent en pneus durs, Gasly en gommes tendres, et le reste des pilotes a chaussé des mediums pour le départ. La stratégie du Français semble la plus risquée compte tenu des indications de Pirelli.
 
Départ : Excellent départ des pilotes Red Bull, et Leclerc suit Verstappen et Pérez qui n’ont pas changé de positions.
 
Tour 1 : Hamilton a dépassé Sainz, non sans passer par ’intérieur de la chicane, et Russell s’est fait passer par Norris et Ocon. Stroll a pris un bon départ et gagné deux places, Bottas pointe en revanche dernier.
 
Tour 2 : Pérez s’accroche à Verstappen et reste à moins d’une seconde. Leclerc est à 1"2 du Mexicain tandis que les écarts derrière sont très serrés, le peloton étant en file indienne. Russell a repris une place à Ocon.
 
Tour 3 : Verstappen signe le meilleur tour en course en 1’30"541, mais Pérez est dans le même dixième au tour et reste à moins d’une seconde. Le reste des pilotes perd au moins une demi-seconde au tour. Sainz est à plus d’une seconde de Hamilton, qui est revenu très près de Leclerc.
 
Tour 4 : Verstappen améliore le meilleur chrono en 1’29"968, et repousse Pérez à plus d’une seconde grâce à un très bon premier secteur. Hamilton laisse passer Sainz après une consigne d’équipe venant des commissaires.
 
Tour 5 : Verstappen possède 1"8 d’avance sur Pérez, qui a 2"2 de marge sur Leclerc. Hamilton se défait de nouveau de Sainz et reste à 1"3 de Leclerc. La Mercedes semble plus rapide que la Ferrari, puisque Russell a passé Norris et pointe dans la seconde de Sainz.
 
Tour 6 : Hamilton ne revient plus sur Leclerc et doit se défendre face à Sainz, qui est lui-même attaqué par Russell. En deuxième partie de peloton, Albon confirme la bonne forme de Williams en étant 15e, devant Schumacher qui a perdu quatre places depuis le départ. Gasly est toujours 17e et Bottas ne parvient pas à se défaire de Latifi, les pneus durs ne semblant pas performants.
 
Tour 7 : L’écart est supérieur à 2 secondes entre les Red Bull, et Leclerc est à 3 secondes. Hamilton est à 2"2 de Leclerc et Russell se plaint que son équipier donne le DRS à Sainz. Norris et Ocon tiennent toujours le rythme des top teams en pointant à 11 secondes et 12"5 du leader. Vettel et Alonso sont toujours dans le top 10.
 
Tour 8 : De manière étonnante, Hamilton perd en rythme et se fait dépasser par Sainz. Derrière, Vettel attaque Ocon et se défait du Français, mais celui-ci reprend la huitième place.
 
Tour 9 : Mercedes F1 dit à ses pilotes qu’ils sont libres de se battre. Hamilton se fait dépasser par Russell après avoir été décroché par Sainz, qui lui a pris 1"3. En tête, il y a 2"5 d’écart entre les Red Bull.
 
Tour 10 : Hamilton perd désormais 1"5 au tour sur Russell, et il se plaint de pertes de puissance. Heureusement pour lui, Norris et Ocon sont dans un rythme similaire au sien. Bottas s’est défait de Latifi et se retrouve proche de Magnussen.
 
Tour 11 : L’écart entre Verstappen et Pérez dépasse les 3 secondes. C’est aussi ce qui sépare le Mexicain de Leclerc, ainsi que les deux Ferrari. Russell est moins rapide que les Ferrari pour le moment et pointe à 1"8 de l’Espagnol. Hamilton a repris un peu de rythme mais perd quand même du terrain et pointe à 2 secondes de son équipier.
 
Tour 12 : Pérez est à 3"5 de Verstappen, les écarts sont stabilisés dans le top 10, à l’exception de Vettel qui est à l’attaque sur Ocon, mais l’Alpine est plus rapide en ligne droite.
 
Tour 13 : Verstappen creuse l’écart avec 4"2 de marge. Hamilton est désormais à 2"8 de Russell et dit que "quelque chose ne va pas" avec sa voiture. Alonso est dans le sillage de Vettel, lui-même dans l’échappement d’Ocon. C’est pour le moment la grosse bataille de cette course.
 
Tour 15 : Il y a désormais 6 secondes entre les Red Bull, Pérez perd une seconde au tour. Leclerc revient sur le Mexicain, il est à neuf dixièmes et ne pourra donc pas compter sur l’aide de son équipier, largement en tête. Ocon et Tsunoda se sont arrêtés, ainsi que Schumacher et Gasly. Et Pérez s’arrête à la fin du tour, tout comme Russell, qui demande de passer au plan B, et Norris.
 
Tour 16 : Pérez est ressorti septième derrière Alonso et l’a dépassé immédiatement, puis il se défait de Vettel dans son tour de sortie. Mais Vettel le repasse pour la cinquième place. Russell est ressorti neuvième après un arrêt chaotique, Norris 12e.
 
Tour 17 : Verstappen a 7"7 d’avance sur Leclerc et 11"8 sur Sainz, qui s’arrête à la fin du tour.
 
Tour 18 : Russell signe le meilleur tour en course en 1’29"864 et remonte en huitième place. Norris a repris deux positions et pointe dixième. Pérez est de retour dans un très bon rythme et reprend une seconde au tour à Verstappen comme à Leclerc. Sainz est ressorti septième, lui aussi en gommes dures, selon les consignes de Pirelli. Hamilton s’arrête à son tour.
 
Tour 19 : Verstappen a 7"4 d’avance sur Leclerc, qui n’a plus que 19 secondes de marge sur Pérez. Ferrari aurait sûrement dû le faire rentrer au tour suivant, quand Pérez a perdu du temps avec Vettel. Sainz se défait d’Alonso, tandis que Hamilton est ressorti neuvième et pense que son plancher est cassé. Une enquête pour unsafe release est ouverte contre Russell, qui a été relâché juste devant Norris.
 
Tour 20 : Pérez signe le meilleur tour en course en 1’29"798 et il reprend deux secondes au tour à Verstappen et Leclerc. Ferrari essaie certainement de prolonger le premier arrêt de Leclerc pour terminer la course en gommes mediums, et non en gommes dures comme le fera possible Pérez. Verstappen rentre aux stands après s’être plaint de l’état de son pneu avant droit.
 
Tour 21 : Leclerc est donc en tête devant Verstappen, qui est ressorti avec seulement huit dixièmes de marge sur Pérez ! Sainz est à 8 secondes des Red Bull, et Russell vient de se défaire de Vettel. Leclerc rentre à son tour. Russell est pénalisé de 5 secondes pour l’unsafe release.
 
Tour 22 : Verstappen a 1"5 d’avance sur Pérez, et Leclerc ressort juste devant Sainz, qui est proche de l’attaquer ! Mais Ferrari lui indique de ne pas le faire. Vettel est sixième et il est le seul pilote en mediums à ne pas s’être arrêté. Bottas et Magnussen, 11e et 14e, ne se sont pas arrêtés non plus, mais avaient des durs au départ.
 
Tour 23 : Hamilton se défait de Vettel, et Tsunoda résiste à Alonso, qui venait d’attaquer l’AlphaTauri.
 
Tour 25 : Verstappen a 2"2 d’avance sur Pérez, lui-même 4"2 devant Leclerc. Le Monégasque reprend toutefois une demi-seconde aux Red Bull à chaque tour. Sainz est à 1"6 de son équipier et suit son rythme. Russell perd un peu de temps sur les Ferrari et a 4"6 de marge sur Hamilton. Norris est à 3"7 de son compatriote et il devance Vettel, qui va tenter un seul arrêt. Mais il se plaint d’être "une proie facile", et rentre aux stands.
 
Tour 26 : Pérez revient sous les deux secondes de Verstappen, et Leclerc reste à 4"3 du Mexicain. Vettel est ressorti 19e après un arrêt moyen, et il va devoir espérer pouvoir aller jusqu’à l’arrivée. Gasly a pris la 17e place à Magnussen, en difficulté avec ses durs fatigués. C’est aussi le cas pour Bottas, qui perd deux secondes au tour sur les rivaux qui l’entourent.
 
Tour 27 : Leclerc continue à reprendre du temps à Pérez, il est à 3"6 de la Red Bull, et il creuse l’écart sur Sainz. En revanche, Russell remonte de nouveau sur Sainz. Alonso rentre déjà une deuxième fois aux stands.
 
Tour 28 : C’est l’abandon pour Alonso, visiblement victime d’un problème mécanique. Leclerc signe le meilleur tour en course en 1’29"744 et revient à 2"4 de Pérez !
 
Tour 30 : Pérez est à 2"1 de Verstappen mais explique être "retenu" par son équipier. Une manœuvre politique visant évidemment à recevoir l’aide du Néerlandais pour contenir Leclerc, qui est à 2"3 du Mexicain.
 
Tour 31 : Verstappen signe son meilleur chrono personnel et reprend deux dixièmes à son équipier. Leclerc est à 2"1. Derière, Bottas continue sa dégringolade et pointe désormais 17e après avoir été dépassé par Vettel et Gasly. Albon est aux portes des points, juste derrière Tsunoda. Alpine révèle qu’Alonso a subi une fuite d’eau sur sa voiture.
 
Tour 32 : Russell, qui subira 5 secondes de pénalité lors de son prochain arrêt, ne veut pas "s’arrêter trop tôt".
 
Tour 33 : Verstappen fait comprendre qu’une consigne n’est pas d’actualité et reprend de l’avance, il est 3 secondes devant Pérez. Leclerc n’est plus qu’à 1"3 du Mexicain pour la lutte pour le titre honorifique de vice-champion. Sainz commence à être en souffrance avec ses pneus. Pérez rentre à la fin du tour, puisque son décalage stratégique l’a aidé à reprendre du temps sur Leclerc au début du deuxième relais. Ferrari dit à Leclerc qu’ils font l’inverse de Pérez.
 
Tour 34 : Pérez est ressorti sixième en gommes dures neuves. Reste à voir si Ferrari va laisser Leclerc en piste pendant une dizaine de tours afin de lui offrir un dernier relais en mediums, ou si la stratégie va être calquée en léger décalage sur Pérez.
 
Tour 35 : Verstappen a 5 secondes d’avance sur Leclerc, et le Monégasque a 5 secondes de marge sur son équipier. Russell est à 2"8 de l’Espagnol et Hamilton à 1"8. Pérez est à 9 secondes du Britannique. Red Bull demande à Verstappen de gérer ses pneus.
 
Tour 36 : De nouveau, Pérez s’empare du meilleur tour en course en 1’29"212, soit huit dixièmes au tour de mieux que Leclerc.
 
Tour 37 : L’écart entre Verstappen et Leclerc est de 5"3, et Sainz est à 5"7 de son équipier. Pérez a encore amélioré le meilleur tour en course en 1’29"199.
 
Tour 38 : Leclerc reste en piste après que son ingénieur lui a demandé s’il peut conserver son rythme actuel avec le Plan C. Il semblerait donc que Ferrari envisage de faire tenir Leclerc jusqu’au bout de la course sans repasser par les stands. Cela obligera aussi Verstappen à ne pas s’arrêter si c’est le cas. Pérez améliore son chrono en 1’29"153.
 
Tour 39 : Latifi et Schumacher se sont accrochés mais repartent tous les deux. Latifi a une crevaison à l’arrière et l’aileron arrière abîmé. C’est l’Allemand qui a harponné la Williams. Sainz s’arrête à la fin du tour, comme Russell.
 
Tour 40 : Verstappen a 7 secondes d’avance sur Leclerc et 16 sur Hamilton. Pérez est à 13 secondes de Leclerc et lui reprend 8 dixièmes au tour. Sainz est ressorti cinquième en durs devant Norris et Ocon, et Russell est ressorti huitième, sa pénalité purgée, avec des mediums. Hamilton veut s’arrêter lui aussi : "Ne me laisse pas sur une stratégie à un arrêt". Stroll s’arrête lui aussi.
 
Tour 41 : Ocon s’arrête, et Schumacher écope de 5 secondes de pénalité.
 
Tour 42 : Verstappen possède 7"3 d’avance sur Leclerc, et Hamilton est aussi dans le même temps, les trois pilotes ayant des chronos séparés par seulement un demi-dixième de seconde. Russell signe le meilleur tour en course en 1’29"042. Ocon est ressorti neuvième, juste devant Zhou et Vettel, avec qui il va lutter pour les dernières places dans les points. Norris s’arrête.
 
Tour 43 : Il reste 16 tours et il y a 11 secondes de marge entre Leclerc et Pérez. La Scuderia va devoir tenter d’aller au bout, en espérant que les pneus de Pérez perdent eux aussi en rythme. Vettel attaque Zhou mais ne parvient pas à le dépasser.
 
Tour 44 : Verstappen et Leclerc vont devoir rester sur un arrêt. Hamilton voulait en faire deux, mais il n’a plus vraiment l’opportunité de le faire, car il ressortirait sixième. Russell améliore le meilleur tour en course en 1’28"895. Il reprend trois à quatre dixièmes par tour sur Sainz, qui est à 7"5 devant lui. Zhou se fait passer par les deux Aston Martin mais il se défend face à Stroll et garde la 11e place.
 
Tour 45 : Leclerc demande à la radio : "Si je m’arrête, je n’aurai pas le temps de remonter ?". Son ingénieur lui dit qu’à ce rythme, il se fera certainement rattraper. Pérez attaque Hamilton mais le Britannique se défend et garde la troisième place. Norris signe le meilleur tour en course en 1’28"391.
 
Tour 46 : Pérez attaque de nouveau mais cette fois, il le fait sur la deuxième ligne droite et empêche Hamilton d’avoir une chance de l’attaquer. Le Mexicain est à 9"3 de Leclerc avec 13 tours à disputer. Zhou est repassé par les stands et, comme Tsunoda, a chaussé les pneus tendres.
 
Tour 48 : Verstappen possède 7"8 d’avance sur Leclerc, et Pérez est à 8"4 du Monégasque. Hamilton se fait décrocher à 2"4 de la deuxième Red Bull. Sainz reprend une seconde au tour à Hamilton. Stroll se défait de Vettel pour la dixième place, et l’Allemand, avec ses pneus durs, semble désormais dans l’impossibilité de terminer sa carrière par une arrivée dans les points.
 
Tour 50 : Pérez est à 7"2 de Leclerc, à qui il reprend désormais 8 dixièmes par tour. Il reste moins de 10 tours et le Mexicain va devoir continuer à cravacher s’il veut espérer aller chercher la place de vice-champion du monde. Vettel se demande comment son équipe a pu autant se tromper sur la stratégie.
 
Tour 51 : Pérez ne pointe qu’à 6"8, Leclerc fait pour le moment le nécessaire. Hamilton, qui perd 1"3 face à Sainz dans le dernier tour, annonce que ses pneus s’effondrent. Cela pourrait aussi arriver à Verstappen et Leclerc.
 
Tour 52 : Pérez est à 5"9, il continue à entretenir le suspense, mais cela s’annonce serré avec Leclerc pour aller chercher cette position.
 
Tour 53 : Pérez est à 4"8 de Leclerc, et Sainz est remonté à 3"7 de Hamilton. Stroll a passé Ricciardo pour la neuvième place, et Vettel semble en mesure de reprendre la McLaren, mais Tsunoda est menaçant derrière l’Allemand.
 
Tour 54 : Red Bull explique à Pérez que Verstappen, qui a 7 secondes d’avance sur Leclerc, va faire en sorte de ne pas lui donner le DRS, pour aider le Mexicain.
 
Tour 55 : Pérez est à 3"5 de Leclerc à quatre tours de l’arrivée. Sainz n’est plus qu’à 1"5 de Hamilton, qui redit à la radio qu’ils auraient dû s’arrêter une deuxième fois. Et Hamilton est en panne de boîte de vitesses, le Britannique est au ralenti !
 
Tour 56 : Hamilton est rentré abandonner, ce qui promeut Vettel dans les points. Pérez est ralenti par Gasly et Albon, mais il est à 2,5 secondes de Leclerc malgré tout.
 
Tour 57 : L’écart passe sous les deux secondes entre Leclerc et Pérez ! Tsunoda perd en rythme à la 11e place, ses pneus tendres semblant s’effondrer. Vettel devrait ainsi réussir à rester dans les points.
 
Dernier tour : Il y a 1"7 d’écart entre Leclerc et Pérez à l’entame de ce dernier tour, et Leclerc semble avoir bien assez de rythme pour tenir.
 
Arrivée : Verstappen remporte sa 15e course de la saison, améliorant le record de victoires en une saison. Leclerc termine deuxième et devient ainsi vice-champion du monde, tandis que Pérez complète le podium. Il s’agit donc du podium du championnat qui termine dans le top 3.
 
Sainz est quatrième devant Russell. Ferrari conserve largement sa 2e place au championnat devant Mercedes F1. Norris est sixième - avec le point du meilleur tour en plus - devant Ocon et Stroll puis Ricciardo. McLaren n’aura donc pas rattrapé Alpine F1, qui boucle la saison en quatrième position. Vettel termine dixième pour sa dernière course en F1, et son point permet à Aston Martin F1 d’égaler Alfa Romeo en sixième place du championnat, mais la quatrième place de Bottas à Imola permet à Alfa de conserver sa place.
 
Tsunoda est 11e devant Zhou et Albon, puis Gasly, Bottas, Schumacher et Magnussen. Haas F1 reste huitième au championnat des constructeurs devant AlphaTauri.
  • Meilleur tour : L. Norris : 1'28"391
  • Le classement du GP : 
1er
M. Verstappen
2ème
C. Leclerc
3ème
S. Perez
4ème
C. Sainz
5ème
G. Russell
6ème
L. Norris
7ème
E. Ocon
8ème
L. Stroll
9ème
D. Ricciardo
10ème
S. Vettel
11ème
Y. Tsunoda
12ème
G. Zhou
13ème
A. Albon
14ème
P. Gasly
15ème
V. Bottas
16ème
M. Schumacher
17ème
K. Magnussen

Source : motorsport.nextgen-auto.com


Date de création : 19/11/2022 - 21:32
Dernière modification : 20/11/2022 - 22:09
Catégorie : Saison 2022
Page lue 142 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Connexion...
 Liste des membres Membres : 646

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 18
^ Haut ^