Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2023 - GP d'Espagne

 

 

Les essais qualificatifs :

Après la petite averse qui a perturbé les Libres 3 ce matin à Barcelone, les équipes et les pilotes de F1 ont les yeux tournés vers le ciel pour cette qualification du Grand Prix d’Espagne.
 
La course de Formule 2, disputée juste avant, a été bien touchée par la pluie avant de se terminer sur une piste quasiment sèche. Et au moment d’aborder la Q1, le tracé est effectivement sec mais les risques de pluie pendant la séance sont très grands. C’est encore un peu humide devant les garages des équipes mais cela ne devrait pas gêner les pilotes.
 
De quoi chambouler la grille une fois que nous en serons à la Q3 ? Sur le sec, Red Bull ne devrait pas être inquiétée pour la pole en tout cas, à en juger par les essais libres 1, 2 et 3, dominés par Max Verstappen.
  •  1ere partie :
Il est 16h pile et c’est à ce moment que quelques gouttes de pluie décident de tomber sur le circuit. Tout le monde va donc se précipiter en piste pour tenter de mettre un tour en banque. Il faut assurer... mais pas trop puisqu’il ne pourrait y avoir qu’un seul tour rapide possible !
 
De manière étonnante, Ferrari et Logan Sargeant restent aux stands ! Incroyable... Près de trois minutes s’écoulent avant que Sainz et Leclerc s’élancent. L’Américain n’a peut-être pas de voiture réparée encore suite à son accident des Libres 3, Williams n’ayant pas communiqué sur ce sujet.
 
Les meilleurs temps défilent dans cet ordre : Ocon, puis Gasly puis Hulkenberg... et le drapeau rouge est brandi alors que Valtteri Bottas a visité les bacs à gravier, tout comme Fernando Alonso ! Les deux pilotes AlphaTauri ont également commis des petites erreurs, tout comme Alexander Albon. La piste est très glissante. Le drapeau rouge a probablement été brandi un peu trop tôt puisque tous les pilotes ont pu se sortir des bacs.
 
Avant le drapeau rouge (et la pluie plus forte ?), seuls 7 pilotes ont signé un chrono : Gasly en 1’14’’618 devant Ocon, Stroll, Magnussen, Hamilton, Russell et Alonso. Hulkenberg avait le meilleur temps mais son chrono a été retiré pour dépassement des limites de piste !
 
La FIA indique qu’il y a trop de graviers en piste. Le nettoyage est en cours alors que le radar météo semble indiquer que la petite pluie fine devrait s’arrêter et s’éloigner. Il restera 14 minutes et 13 secondes, la séance repartira à 16h12 soit un peu moins de 8 minutes d’interruption.
 
La séance repart et cette fois Ferrari se place parmi les premières équipes à repartir. Le crachin s’étant éloigné, cela devrait mieux se passer côté piste...
 
Verstappen prend le meilleur temps en 1’13’’660 alors que Pierre Gasly gêne Carlos Sainz dans son tour rapide. Le Français pourrait être pénalisé. Bonne nouvelle pour Williams, Sargeant peut participer à la qualification et s’élance.
 
Après ce premier run un peu brouillon pour pas mal de pilotes, Verstappen devance Piastri, Ocon, Zhou, Sainz, Alonso, Gasly, Bottas, Stroll, Hulkenberg, Magnussen, Hamilton, Tsunoda, Sargeant, Russell, Perez, Leclerc et Norris. Leclerc a perdu son chrono pour dépassement des limites de piste.
 
Certains pilotes enchainent avec un autre tour rapide après un tour de relâche. Hamilton remonte ainsi au 3e rang et Norris au 7e, vite battu par De Vries qui était parti en tête-à-queue sur sa 1ère tentative. Verstappen améliore son temps de 45 millièmes alors que Leclerc ne remonte qu’au 16e rang, soit en dehors du passage à la Q2. Ce n’est pas mieux pour Perez qui lui prend la 16e place. Il reste toutefois plus de 5 minutes, Perez, Leclerc, Tsunoda, Albon et Sargeant sont menacés.
 
La dernière tentative est lancée et Lance Stroll remonte au 3e rang, derrière Piastri dont le 2e temps à 76 millièmes de Verstappen tient toujours bon. Perez se sort de la zone rouge avec le 4e temps alors que Gasly prend le meilleur temps en 1’13’’471... battu ensuite par Hulkenberg en 1’13’’420. Verstappen a décidé de ne pas défendre son temps, suffisant pour passer la Q1. Leclerc remonte à la 11e place mais tout le monde améliore.
 
Hamilton prend le meilleur temps en 1’12’’937 devant Norris en 1’13’’295. Russell est 3e, Sainz 4e. Voilà qui suffit à éliminer Leclerc de la Q1. Et c’est même pire ! Il sera avant dernier alors que Perez passe de justesse. Sont éliminés : Bottas, Magnussen, Albon, Leclerc et Sargeant.
 
A noter que Gasly a également gêné Max Verstappen. Deux enquêtes pour le Français donc et autant de chances de prendre 3 places de pénalité au minimum...
  •  2ème partie : 
La séance repart pour la Q2, toujours sans pluie mais les premiers pilotes ne tardent pas à aller en piste comme les deux Red Bull et Carlos Sainz notamment.
 
Verstappen signe un premier tour propre en 1’27’’760, légèrement plus rapide que le meilleur temps de Hamilton en Q1. Perez est loin en 1’13’’614, décidément. Sainz ne fait pas mieux cependant en 1’13’’790.
 
Russell prend le 2e chrono en 1’13’’447, battu par Stroll, puis Alonso. Ocon se place entre les Aston Martin. Hamilton a arrêté sa tentative après un record du 1er secteur, suite à une petite erreur. Il se relance au tour suivant, avec un nouveau record dans le 1er secteur et le 3e, ce qui lui vaut le 2e temps en 1’12’’999.
 
Il reste un peu moins de 6 minutes pour une 2e tentative pour les pilotes qui le souhaitent. Verstappen et Hamilton semblent assurés d’un passage en Q3 mais pas les 13 autres pilotes.
 
A 4 minutes de la fin. Perez, seulement 8e, se relance en premier. Verstappen le suit finalement en piste. Sainz, seulement 9e, doit aussi monter le rythme pour ne pas éliminer totalement Ferrari de cette séance avant la Q3.
 
Perez se loupe après le 1er secteur et passe par le bac à graviers, il doit se relancer car le temps imparti n’est pas suffisant pour changer de pneus. Verstappen n’améliore pas son chrono alors que Sainz remonte en 2e place à 30 millièmes seulement de la Red Bull.
 
Norris déloge Sainz pour 14 millièmes et prend la 2e place ! Verstappen garde son meilleur temps, devant Norris, Sainz, Hamilton, Ocon, Piastri, Stroll, Alonso, Gasly et Hulkenberg. Perez ne passe pas pour 5 millièmes !
 
Sont éliminés : Perez, Russell, Zhou, De Vries et Tsunoda.
 
Un replay montre un accrochage en ligne droite entre Lewis Hamilton et George Russell, à très haute vitesse. Incroyable mésentente entre les deux hommes qui coûtent un aileron au septuple champion du monde qui prenait l’aspiration de son équipier. Une explication est à venir... (Voir la photo sous le tableau des chronos)
  •  3ème partie :
Toujours pas de pluie, qui n’est pourtant pas loin du circuit. Cela devrait tenir pour cette Q3. Les pilotes reprennent la piste sauf Alonso, dont on voit les mécaniciens s’affairer sous le plancher de l’Aston Martin F1. Hulkenberg n’est pas sorti également au moment du feu vert.
 
Ocon signe la pole provisoire en 1’13’’656, nettement battu de suite par Verstappen en 1’12’’272, déjà 5 dixièmes plus vite qu’en Q2 ! Norris se glisse en 2e position à plus d’une seconde, Hamilton le déloge ensuite mais il est lui aussi à près d’une seconde du Néerlandais. Norris est donc 3e devant Ocon. Sainz est seulement 4e, devant Piastri, Stroll et Gasly.
 
L’écart creusé par Verstappen s’explique : il était le seul doté de pneus neufs pour ce 1er run.
 
Hulkenberg prend enfin la piste à 7 minutes de la fin alors qu’Alonso est toujours dans son box. Le souci tarde à être réglé ou alors l’Espagnol ne fera qu’une tentative. L’Allemand qui n’avait plus qu’un train de tendres neufs prend le 3e temps entre Hamilton et Norris. Reste à voir jusqu’où il va reculer.
 
Il reste 3 minutes et les 9 autres pilotes s’élancent, y compris Alonso ! L’Aston du double champion du monde est trop loin des références et signe le 4e temps provisoire. Sainz remonte à la 2e place, Norris à la 3e, Gasly à la 4e, Hamilton à la 5e. Stroll, Ocon, Hulkenberg, Alonso et Piastri complètent le top 10. A noter que Verstappen a coupé son effort alors qu’il améliorait encore sa marque !
  • Résultat des qualifications : 
Pos. Pilote Voiture Temps Q1 Temps Q2 Temps Q3
1 Max Verstappen Red Bull Honda RBPT RB19 1:13.615 1:12.760 1:12.272
2 Carlos Sainz Ferrari SF-23 1:13.411 1:12.790 1:12.734
3 Lando Norris McLaren Mercedes MCL60 1:13.295 1:12.776 1:12.792
4 Pierre Gasly Alpine Renault A523 1:13.471 1:13.186 1:12.816
5 Lewis Hamilton Mercedes W14 1:12.931 1:12.999 1:12.818
6 Lance Stroll Aston Martin Mercedes AMR23 1:13.766 1:13.082 1:12.994
7 Esteban Ocon Alpine Renault A523 1:13.433 1:13.001 1:13.083
8 Nico Hülkenberg Haas Ferrari VF-23 1:13.420 1:13.283 1:13.229
9 Fernando Alonso Aston Martin Mercedes AMR23 1:13.747 1:13.098 1:13.507
10 Oscar Piastri McLaren Mercedes MCL60 1:13.691 1:13.059 1:13.682
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
11 Sergio Pérez Red Bull Honda RBPT RB19 1:13.874 1:13.334  
12 George Russell Mercedes W14 1:13.326 1:13.447  
13 Guanyu Zhou Alfa Romeo Ferrari C43 1:13.677 1:13.521  
14 Nyck de Vries AlphaTauri Honda RBPT AT04 1:13.581 1:14.083  
15 Yuki Tsunoda AlphaTauri Honda RBPT AT04 1:13.862 1:14.477  
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
16 Valtteri Bottas Alfa Romeo Ferrari C43 1:13.977    
17 Kevin Magnussen Haas Ferrari VF-23 1:14.042    
18 Alex Albon Williams Mercedes FW45 1:14.063    
19 Charles Leclerc Ferrari SF-23 1:14.079    
20 Logan Sargeant Williams Mercedes FW45 1:14.699    
  • Grille de départ :
M. Verstappen  pour_grille_de_depart.GIF  
1'12"272 C. Sainz
  1'12"734
L. Norris pour_grille_de_depart.GIF  
1'12"792 L. Hamilton
  1'12"818
L. Stroll pour_grille_de_depart.GIF  
1'12"994 E. Ocon
  1'"13"083
N. Hulkenberg pour_grille_de_depart.GIF  
1'13"229 F. Alonso
  1'13"507
O. Piastri pour_grille_de_depart.GIF  
1'13"682 P. Gasly*
  1'12"816
S. Perez pour_grille_de_depart.GIF  
1'13"334 G. Russell
  1'13"447
G. Zhou pour_grille_de_depart.GIF  
1'13"521 N. De Vries
  1'14"083
Y. Tsundoa pour_grille_de_depart.GIF  
1'14"477 V. Bottas
  1'13"977
K. Magnussen pour_grille_de_depart.GIF  
1'14"042 A. Albon
  1'14"063
C. Leclerc pour_grille_de_depart.GIF  
1'14"079 L. Sargeant
  1'14"699

* P. Gasly est pénalisé de 6 places pour avoir gêné C. Sainz et M. Verstappen lors des qualifications

La course :

Le Grand Prix d’Espagne a réservé des surprises jusqu’ici, malgré une pole position pour Max Verstappen avec plusieurs dixièmes d’avance sur la concurrence. Mais le fait que l’on retrouve sept équipes différentes aux sept premières places de la grille montre que la course pourrait être plus disputée que prévu.
 
Et si le pilote Red Bull est évidemment favori, il est très difficile d’imaginer qui représentera la plus grande menace pour lui. Carlos Sainz l’accompagne en première ligne, devant l’étonnant Lando Norris et Lewis Hamilton, qui était ravi de sa Mercedes évoluée en qualifs.
 
Lance Stroll et Esteban Ocon sont en troisième ligne, devant Nico Hülkenberg et Fernando Alonso, puis Oscar Piastri et Pierre Gasly. La sixième ligne de la grille est occupée par deux pilotes que l’on attendait pas si bas, Sergio Pérez et George Russell.
 
Guanyu Zhou devant les deux AlphaTauri puis Valtteri Bottas au départ, devant Kevin Magnussen et Alex Albon. Charles Leclerc et Logan Sargeant, derniers des qualifications, partiront depuis la voie des stands.
 
Une des inconnues, outre la dégradation des pneus consécutive à la nouvelle configuration du circuit, est la météo, alors que la pluie menace à quelques minutes du départ.
 
14h45 : McLaren F1 travaille sur la suspension arrière droite de Lando Norris, qui a visiblement un problème, mais l’équipe semble en confiance pour boucler ses travaux avant de devoir quitter la grille.
 
14h49 : Christian Horner confirme que la stratégie et l’économie des gommes sera cruciale avec la configuration du tracé : "Le pneu avant gauche souffre énormément", a déclaré le directeur de Red Bull.
 
14h54 : La FIA annonce désormais 40 % de risque de pluie.
 
14h58 : Verstappen, Pérez et Sargeant partent en pneus mediums, Leclerc en gommes dures, et les autres ont choisi les tendres.
 
Départ : Très bon départ de Sainz qui se porte à hauteur de Verstappen, mais la Red Bull reste en tête !
 
Tour 1 : Norris et Hamilton se sont touchés, et la McLaren a des dégâts. Stroll prend la troisième place devant Hamilton, Ocon et Alonso, puis Russell, Hülkenberg, Zhou et Pérez. Piastri est 11e et Norris passe aux stands.
 
Tour 2 : Sainz pointe déjà à 1"5 de Verstappen, et Stroll est dans la seconde de l’Espagnol.
 
Tour 3 : Meilleur tour en course de Verstappen en 1’20"402, soit 4 dixièmes de mieux que Sainz malgré des pneus moins performants.
 
Tour 4 : L’écart se stabilise à un peu moins de deux secondes entre les deux hommes de tête.
 
Tour 5 : Verstappen a 2 secondes d’avance sur Sainz et 3"6 sur Stroll. Hamilton suit à un peu plus d’une seconde du Canadien et a 1"5 d’avance sur Ocon, qui est suivi par Alonso, Russell et Zhou. Tsunoda a pris la 11e place à Piastri, tandis que Gasly, qui s’est fait enfermer au départ, est 14e. Russell est sous enquête pour avoir gagné un avantage hors piste.
 
Tour 6 : Bottas s’est arrêté et chausse des pneus durs, mais Leclerc se plaint des mêmes composés. Pas sûr que le Finlandais ait les meilleures gommes.
 
Tour 7 : L’avance de Verstappen dépasse les 3 secondes.
 
Tour 8 : Hamilton prend la troisième place à Stroll, et il est désormais à 2 secondes de Sainz. Ocon est à 2 secondes de Stroll mais se défend toujours face à Russell. Hülkenberg a dégringolé dans le classement, dépassé par Pérez, Tsunoda et Piastri. L’Allemand s’arrête à la fin du tour.
 
Tour 9 : Verstappen améliore le record du tour en 1’19"894 et prend une seconde pleine à Sainz, qui perd près d’une demi-seconde sur Hamilton dans la huitième boucle.
 
Tour 10 : Zhou s’arrête à son tour et ressort devant Hülkenberg, Bottas, de Vries et Norris, qui peine toujours à remonter après son accident au départ. Tsunoda et Magnussen s’arrêtent à leur tour.
 
Tour 11 : Hülkenberg signe le meilleur tour en course en 1’19"527 avec les gommes mediums neuves qu’il a chaussées. Le pilote Haas F1 tente 2 voire 3 arrêts.
 
Tour 12 : L’écart entre Verstappen et Sainz est de 5"7, et Hamilton est revenu à 1"4 de l’Espagnol. Stroll se fait décrocher, et Russelle a dépassé Ocon pour la cinquième place.
 
Tour 13 : Ocon est rentré aux stands et ressort 13e en pneus mediums.
 
Tour 15 : Verstappen possède désormais 7 secondes d’avance sur Sainz, tandis que Hamilton est revenu dans le sillage de la Ferrari. Sainz a demandé à son ingénieur d’être patient pour le changement de pneus, mais le rythme de l’Espagnol n’est pas encourageant. Stroll s’arrête et ressort 12e, juste devant Ocon.
 
Tour 16 : L’écart dépasse les 8 secondes entre Verstappen et Sainz, qui rentre aux stands. Sainz est ressorti neuvième derrière Leclerc mais le Monégasque ne lui fait pas d’ombre, puisqu’il prévoit de s’arrêter à la fin du tour.
 
Tour 17 : Le pari n’a pas été payant pour Leclerc, qui ressort en mediums en 18e place. Hamilton et Russell sont donc deuxième et troisième mais doivent encore s’arrêter. Dans le peloton, Zhou se bat avec les Haas et prend la 13e position.
 
Tour 19 : Verstappen possède 7"9 d’avance sur Hamilton, et Russell est à 8 secondes de son équipier. Alonso suit en quatrième place devant Pérez et Gasly, et ces six pilotes sont les seuls à ne pas s’être arrêtés. Sainz dépasse le Français pour la sixième position.
 
Tour 20 : Alonso et Gasly se sont arrêtés, l’Espagnol ressort 10e en pneus tendres et le Français 15e en gommes médiums.
 
Tour 21 : Verstappen a repoussé Hamilton à 8"9. Russell s’interroge de la possibilité de ne faire qu’un arrêt, alors que la Mercedes modifiée semble ne plus du tout user ses pneus. Piastri dépasse Hülkenberg pour la 11e place.
 
Tour 22 : Gasly signe le meilleur temps en 1’19"437 et fond sur le duo Magnussen/de Vries.
 
Tour 24 : Verstappen a accéléré et possède 11 secondes d’avance sur Hamilton, et 19"7 sur Russell. Pérez est à 26"3 de son équipier et Sainz, qui s’est déjà arrêté, est à 31 secondes du leader. Tsunoda a fait la belle opération de ce début de course en passant devant Alonso, en huitième place.
 
Tour 25 : Hamilton s’arrête et ressort entre Sainz et Stroll avec des pneus mediums.
 
Tour 26 : Russell rentre à son tour et laisse les deux Red Bull en tête. Il ressort derrière Stroll, en gommes mediums.
 
Tour 27 : Verstappen est rentré aux stands et ressort en tête en pneus durs, en améliorant les meilleurs deuxième et troisième secteurs.
 
Tour 28 : Hamilton signe le meilleur tour en course en 1’19"186, battu par Russell en 1’18"878. Pérez est rentré aux stands et ressort neuvième, lui aussi en gommes dures. Et Russell annonce la pluie au virage 5 !
 
Tour 29 : Verstappen améliore le meilleur temps en 1’18"707, tandis que Russell l’améliore en 1’18"264. Hamilton a dépassé Sainz et prend la deuxième place, le pilote Ferrari n’a plus de rythme et a perdu plus de deux secondes dans ce tour.
 
Tour 31 : La pluie évite soigneusement le circuit pour le moment, et Verstappen possède 13 secondes de marge sur Hamilton. Sainz perd près d’une seconde au tour sur Hamilton et Russell, tandis que Stroll est cinquième devant Ocon, Tsunoda et Pérez. Etonnamment, ce dernier ne parvient pas à tourner plus vite que le groupe devant lui, et perd 1"5 sur Verstappen.
 
Tour 32 : Russell revient sur sa déclaration de pluie avec un commentaire amusant : "Quelqu’un d’autre parle de pluie ? Je crois que c’est de la sueur dans mon casque !" Son ingénieur lui répond que personne d’autre ne s’en plaint et que c’est certainement le cas. Pérez a dépassé Alonso.
 
Tour 34 : Vestappen a toujours 13 secondes de marge sur Hamilton, et Sainz n’a plus que 1"5 d’avance sur Russell. Pérez s’est défait de Tsunoda et pointe au septième rang, dans les échappements d’Esteban Ocon.
 
Tour 35 : La Red Bull dépasse l’Alpine pour s’emparer de la sixième position. Stroll et Tsunoda s’arrêtent de nouveau et ressortent respectivement 13e et 14e. Russell se défait de Sainz pour la troisième place.
 
Tour 36 : Ocon est repassé par les stands à son tour, mais il ressort derrière Stroll et Tsunoda.
 
Tour 37 : Verstappen frôle les 15 secondes d’avance sur Hamilton, qui a toujours 9"6 de marge sur son équipier. Sainz leur concède toujours une seconde au tour, ainsi qu’à Pérez qui est à 7 secondes derrière lui. Alonso est sixième devant Piastri, Gasly, Leclerc et de Vries, à la faveur des stratégies décalées.
 
Tour 39 : De Vries s’est également arrêté, et Stroll retrouve le top 10, devant Ocon et Tsunoda. En tête, les écarts se creusent, sauf entre Sainz et Pérez, qui revient à 4"2 de la Ferrari.
 
Tour 40 : Piastri et Gasly s’arrêtent à leur tour, tout comme Bottas. Ils ressortent respectivement 13e, 14e et 19e.
 
Tour 42 : Sainz s’est arrêté et ressort sixième en pneus durs, tandis que Leclerc s’arrête juste après son équipier et dégringole au 14e rang. Il ressort aussi avec des pneus durs.
 
Tour 43 : L’avance se stabilise à 15 secondes entre Verstappen et Hamilton, Russell est troisième à 10 secondes et Pérez quatrième à 7 secondes de la deuxième Mercedes.
 
Tour 45 : Verstappen explique que ses pneus surchauffent un peu, alors qu’il est au 18e tour de son train de pneus durs. L’écart passe au-dessus des 16 secondes face à Hamilton, qui est en mediums et tourne légèrement plus lentement. Alonso s’arrête et ressort dixième derrière Zhou.
 
Tour 46 : Russell rentre aux stands et chausse des pneus tendres. Le Britannique ressort quatrième à 14 secondes de Pérez. Kevin Magnussen signe le meilleur tour en course en 1’18"069 depuis la 19e place.
 
Tour 47 : Verstappen prend un deuxième avertissement pour non-respect des limites de piste, mais avec une avance de 16 secondes, ce n’est pas un gros problème pour le Néerlandais. Alonso a dépassé Zhou.
 
Tour 48 : Russell signe à son tour le meilleur tour en 1’18"057, et il remonte sur Pérez, qui doit encore s’arrêter avant la fin de course. Gasly passe Piastri pour la 11e place.
 
Tour 49 : Russell accélère en 1’17"875 et a repris 1"4 à Pérez en un tour. Le trio de tête composé de Verstappen, Hamilton et Pérez ne se sont pas arrêtés une deuxième fois. Alonso dépasse Tsunoda.
 
Tour 51 : Hamilton et Pérez s’arrêtent. Le pilote Mercedes ressort deuxième en gommes tendres, tandis que Pérez ressort cinquième juste derrière Sainz, lui aussi en pneus tendres.
 
Tour 52 : Tsunoda se plaint à la radio des communications superflues, alors qu’il se bat pour aller chercher la huitième place à Ocon, qui s’est fait dépasser par Alonso. Verstappen s’arrête à son tour.
 
Tour 53 : Il ressort en pneus tendres avec 16 secondes d’avance de nouveau sur Hamilton, qui voit Russell remonter à moins de cinq secondes. Pérez signe le meilleur tour en course en 1’16"666, et se défait de Sainz pour la quatrième place.
 
Tour 54 : Le replay montre qu’Ocon a emmené Alonso au-delà de la ligne intérieure de la piste ! Il n’est pas impossible que le Français soit sous enquête pour cette manœuvre de défense litigieuse.
 
Tour 55 : Les écarts se stabilisent, Russell perd à nouveau du temps sur Hamilton, tandis que Pérez remonte à raison de 8 dixièmes au tour.
 
Tour 56 : Pérez continue de remonter à raison d’une seconde par tour sur Russell.
 
Tour 57 : Tsunoda et Zhou se battent en piste, et le pilote Alfa Romeo coupe la chicane pour éviter un accrochage. Il se plaint à la radio d’avoir été poussé dehors.
 
Tour 59 : Verstappen a creusé l’écart à 18 secondes sur Hamilton, et celui entre Russell et Pérez est de moins de 5 secondes. Mais les temps au tour sont moins disparates entre eux. Verstappen prend un drapeau noir et blanc pour dépassement des limites de piste. C’est donc le dernier avertissement avant une pénalité. Alonso se rapproche de Stroll mais ne compte pas le dépasser : "Dites à Lance de ne pas s’inquiéter, je crée juste un écart avec ceux qui sont derrière, juste au cas. Mais je ne prendrai pas de risque, aucune inquiétude !"
 
Tour 61 : Russell reprend de l’avance sur Pérez.
 
Tour 62 : Meilleur tour en course de Verstappen, en 1’16"330. Il reprend 1"3 à Hamilton sur cette seule boucle ! Tsunoda prend 5 secondes de pénalité pour avoir forcé Zhou hors piste.
 
Tour 63 : Pour le Japonais, cette pénalité va transformer une neuvième position en 13e à l’arrivée, et c’est Gasly qui va hériter du dernier point, tandis que Zhou devrait terminer neuvième.
 
Tour 64 : L’écart entre Verstappen et Hamilton est de 20 secondes, et le Néerlandais s’envole sans forcer en cette fin de course, alors que les pilotes Mercedes assurent désormais le podium. Pérez se montre toutefois menaçant à 3 secondes de Russell.
 
Tour 65 : Pérez fait un dernier effort pour se rapprocher à 2"5 de Russell.
 
Dernier tour : Hamilton roule tranquillement en ces dernières boucles et c’est avec plus de 23 secondes d’avance que Verstappen va aller s’imposer. Pérez perd du terrain dans le premier secteur.
 
Arrivée : Verstappen remporte de nouveau la course, sa 40e en F1, et la cinquième de la saison. C’est aussi un Grand Chelem pour le Néerlandais qui fait la pole, la victoire, le meilleur tour en course, et a mené tous les tours. Hamilton et Russell complètent le podium et marquent vraisemblablement le début d’une nouvelle ère pour l’équipe, avec cette W14 évoluée.
 
Pérez est quatrième devant Sainz, Stroll, Alonso, Ocon, Zhou et Gasly. Leclerc termine à la porte des points devant Tsunoda, qui est donc repoussé en 12e place. La belle qualif de McLaren se transforme en un zéro pointé, avec la 13e place de Piastri comme meilleur résultat. Norris est 17e et pour la 12e fois de l’histoire de la F1, c’est une course sans aucun abandon.
  • Meilleur tour : M. Verstappen : 1'16"330
  • Le classement du GP : 
1er
M. Verstappen
2ème
L. Hamilton
3ème
G. Russell
4ème
S. Perez
5ème
C. Sainz
6ème
L. Stroll
7ème
F. Alonso
8ème
E. Ocon
9ème
G. Zhou
10ème
P. Gasly
11ème
C. Leclerc
12ème
Y. Tsunoda
13ème
O. Piastri
14ème
N. De Vries
15ème
N. Hulkenberg
16ème
A. Albon
17ème
K. Magnussen
18ème
L. Norris
19ème
V. Bottas
20ème
L. Sargeant

Source : motorsport.nextgen-auto.com


Date de création : 03/06/2023 - 21:44
Dernière modification : 04/06/2023 - 20:52
Catégorie : Saison 2023
Page lue 1206 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Connexion...
 Liste des membres Membres : 646

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 6
^ Haut ^