Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2023 - GP du Canada

 

 

Les essais qualificatifs :

Après une séance d’Essais Libres 3 perturbée par la pluie, c’est toujours sous la même météo que se déroule la séance qualificative du Grand Prix du Canada, à Montréal. Le déluge s’est abattu dans les dernières minutes de la séance du matin, et la pluie continue de toucher Montréal.
 
Max Verstappen a dominé les Libres 3 dans ces conditions, juste devant Charles Leclerc. Mais on a surtout vu des pilotes à la limite, et des erreurs de plusieurs d’entre eux. Yuki Tsunoda a fait deux tête-à-queue, mais c’est Carlos Sainz qui a payé le plus lourd tribut avec un accident au premier virage.
 
Comme souvent, Verstappen s’est plaint de ses descentes de rapport, mais Christian Horner a a assuré que ce n’était qu’une "question de réglages", et rien ne semble poser problème sur la Red Bull RB19 du Néerlandais.
 
Les pilotes doivent éviter les erreurs au maximum car les vibreurs sont agressifs, et les murs proches sur l’ensemble du tracé. La pluie a cessé peu avant la qualification, et une piste séchante comme en EL3 était la plus probable.
 
Charles Leclerc peut utiliser de nouveau son casque en hommage à Gilles Villeneuve, après un quiproquo avec la famille du pilote canadien. Le doute a été levé, et il revient à son design spécial pour ce week-end.
  •  1ere partie :
La Ferrari de Sainz a bien été réparée, et l’Espagnol peut prendre part à la séance qualificative ! Très bon travail des mécanicien(ne)s de la Scuderia pour permettre au pilote de rouler. A noter que l’Espagnol n’a eu qu’une réprimande pour avoir gêné deux fois Alex Albon.
 
Et dès la première minute de qualification, Guanyu Zhou était au ralenti à cause d’un problème moteur. Le pilote Alfa Romeo F1 expliquait avoir "perdu la puissance", et tentait de revenir à son stand : "Plus j’utilise l’accélérateur, pire c’est".
 
Le drapeau rouge a été brandi alors que Zhou était immobilisé. Après avoir pu relancer sa voiture, il est rentré au ralenti comme tous les autres pilotes, tandis que la pluie semblait s’intensifier légèrement.
 
La séance a repris après pratiquement dix minutes de pause, et Logan Sargeant a annoncé qu’il pleuvait au virage 2 ! Les pilotes devaient alors faire rapidement un temps, dans le cas où les conditions empireraient drastiquement.
 
Les pilotes Williams F1 se sont placés en tête en 1’27, mais Verstappen a pris la tête en 1’24"106. Sergio Pérez s’est placé deuxième, mais les pilotes Williams l’ont dépassé. Nico Hülkenberg s’est intercalé entre Alex Albon et Logan Sargeant.
 
Kevin Magnussen a pris la deuxième place provisoire, Lando Norris la quatrième, et Fernando Alonso s’est placé premier en 1’23"581 ! Esteban Ocon a pris le troisième temps provisoire, et Verstappen a repris la main en 1’22"843.
 
Les temps s’amélioraient avant la pluie, et Pérez a repris la deuxième position, mais il a coupé une chicane. Plusieurs pilotes ont fait des erreurs, dont Leclerc et Lewis Hamilton. Les deux pilotes ont pris respectivement la troisième et la quatrième places.
 
Alonso a repris la première position en 1’22"655, et Lance Stroll est remonté au sixième rang. Norris est remonté au troisième rang, et les pilotes Haas se sont placés cinquième et sixième.
 
Verstappen a de nouveau dépassé le chrono d’Alonso pour reprendre la tête en 1’21"988. Leclerc s’est placé deuxième à 2 dixièmes du Néerlandais, et Sainz à une seconde de Verstappen. Alonso a amélioré pour se rapprocher à 0"063 de Verstappen. Ocon est remonté au cinquième rang.
 
George Russell s’est donné de l’air en prenant le quatrième chrono provisoire, avant d’être battu par Norris. Pérez en a fait de même en prenant le cinquième temps, et Hamilton est remonté en troisième place. La pluie n’était finalement pas sur le circuit et les chronos continuaient de progresser.
 
Verstappen a refusé de tenter les pneus tendres, et il a eu raison puisqu’il a amélioré en 1’21"739. Albon a signé une très belle performance en quatrième place, et Norris est remonté deuxième à 1mn30 de la fin de séance.
 
Hülkenberg et Magnussen sont remontés neuvième et 11e, et Alonso a repris la main en 1’21"583. Lance Stroll a progressé et est remonté au huitième rang. Bottas est remonté septième, Ocon en a terminé et a pris le cinquième temps, tandis que Gasly était éliminé pour le moment après avoir été gêné par Sainz.
 
L’Espagnol, qui a déjà gêné deux fois Albon ce matin, a gêné Tsunoda et Gasly dans le dernier virage. Hamilton a repris le troisième temps, et Verstappen s’est porté en tête en 1’20"851. Piastri a signé le neuvième chrono, et Russell le quatrième.
 
Les éliminés étaient Tsunoda, Gasly (tous les deux gênés par Sainz), de Vries, Sargeant et Zhou.
  •  2ème partie : 
La piste a continué à sécher et il était possible d’utiliser le DRS pour cette Q2, mais les pilotes sont partis en intermédiaires. Des gouttes étaient attendues plus tard dans la séance, sans certitude.
 
Tsunoda (pour avoir gêné Hülkenberg), Hamilton (pour avoir gêné Stroll) et Sainz (pour avoir gêné Gasly et Tsunoda) seront convoqués après la séance. L’Espagnol devrait écoper d’une pénalité après ses deux incartades de la matinée.
 
Norris et Leclerc ont dit que la piste pouvait être exploitée en slicks, et Albon a immédiatement mis des gommes tendres. Ferrari a annoncé que la pluie arrivait.
 
Verstappen a signé un temps de 1’20"135, avec les pneus intermédiaires. Piastri s’est placé à 3 dixièmes, Alonso juste derrière lui, et Lance Stroll a fait un tête-à-queue, mais a évité un accident malgré la proximité des murs !
 
Russell a fait un temps de 1’20"098, et Verstappen est rentré aux stands chausser des pneus tendres ! Le chrono de Hamilton a été annulé pour avoir dépassé les limites de piste, et Norris a entamé une nouvelle tentative de chrono en slicks.
 
Albon a signé le meilleur temps en 1’19"471, et la pluie était de retour ! Alonso a pu signer le deuxième chrono en pneus intermédiaires à 3 dixièmes d’Albon. Ce dernier améliorait encore et en a terminé en 1’18"725 !
 
En tendres, Norris a pris le troisième temps, et Stroll a terminé un tour en intermédiaires avec le 12e chrono. Sa sortie de piste lors de sa première tentative lui a coûté cher. Hamilton a réussi à revenir en sixième place.
 
Verstappen a repris le deuxième temps à 3 dixièmes d’Albon, tandis que Pérez n’améliorait pas avec le même composé pneumatique... Le Mexicain est rentré au garage et occupait la 11e place à 5 mn de la fin de Q2.
 
Le replay a encore montré Sainz au ralenti en plein milieu de la piste, alors que la pluie continuait de s’intensifier. A 4 mn de la fin de séance, Leclerc était éliminé provisoirement, et les pilotes McLaren étaient remontés au troisième et quatrième rangs.
 
Les dernières minutes de la séance ont été calmes puisque la pluie avait redoublé. Les pilotes tentaient de se relancer, notamment ceux qui étaient en danger d’élimination, à l’image de Pérez qui a raté sa dernière tentative.
 
Leclerc s’est énervé à la radio en disant que les pneus n’étaient pas prêts, et il n’a pas amélioré non plus après une erreur. C’est donc Albon qui a signé le meilleur temps de cette Q2 !
 
Les éliminés étaient Leclerc, Pérez, Stroll, Magnussen et Bottas.
  •  3ème partie :
Dès le début de la Q3, l’ingénieur de Hülkenberg lui a dit que la pluie était de pire en pire. Pour résumer : les pilotes avaient besoin de signer immédiatement un excellent chrono, au cas où ils ne puissent pas faire mieux.
 
Verstappen a signé un premier temps en 1’27"059, et Ocon s’est placé deuxième à 1"1. Hülkenberg a pris le troisième temps, et Alonso a échoué en deuxième place à 2 dixièmes. Norris a pris la troisième position, et Piastri la sixième. Sainz a pris la sixième place provisoire.
 
Hamilton est remonté troisième, et Russell quatrième ! Et Verstappen a amélioré en 1’25"858, alors que Piastri tapait le mur. Juste avant que le drapeau rouge ne soit déployé, Hülkenberg a signé un incroyable deuxième temps !
 
D’après l’ingénieur de Williams, la pluie n’allait pas s’arrêter dans les minutes suivantes, laissant penser que les chronos pourraient être figés.
 
La séance a été relancée, et Verstappen a confirmé que la piste était bien plus mouillée. Une averse encore plus forte était attendue, et il semblait impossible d’améliorer les chronos. Verstappen est d’ailleurs rentré après un tour de piste.
 
Verstappen partagera donc la première ligne avec l’étonnant Hülkenberg, tandis qu’Alonso et Hamilton les suivront. Russell et Ocon seront en troisième ligne devant Norris. Sainz est huitième mais devait être pénalisé, tandis que Piastri et Albon complètent le top 10.
  • Résultat des qualifications : 
Pos. Pilote Voiture Temps Q1 Temps Q2 Temps Q3
1 Max Verstappen Red Bull Honda RBPT RB19 1:20.851 1:19.092 1:25.858
2 Nico Hülkenberg Haas Ferrari VF-23 1:22.730 1.20.305 1:27.102
3 Fernando Alonso Aston Martin Mercedes AMR23 1:21.481 1:19.776 1:27.288
4 Lewis Hamilton Mercedes W14 1:21.554 1:20.426 1:27.627
5 George Russell Mercedes W14 1:21.789 1:20.098 1:27.893
6 Esteban Ocon Alpine Renault A523 1:22.114 1:20.406 1:27.945
7 Lando Norris McLaren Mercedes MCL60 1:21.998 1:19.347 1:28.046
8 Carlos Sainz Ferrari SF-23 1:22.248 1:19.856 1:29.294
9 Oscar Piastri McLaren Mercedes MCL60 1:22.190 1:19.659 1:31.349
10 Alex Albon Williams Mercedes FW45 1:21.938 1:18.725 - :—.---
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
11 Charles Leclerc Ferrari SF-23 1:21.843 1:20.615  
12 Sergio Pérez Red Bull Honda RBPT RB19 1:22.151 1:20.959  
13 Lance Stroll Aston Martin Mercedes AMR23 1:22.677 1:21.484  
14 Kevin Magnussen Haas Ferrari VF-23 1:22.351 1.21.678  
15 Valtteri Bottas Alfa Romeo Ferrari C43 1:22.332 1:21.821  
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
16 Yuki Tsunoda AlphaTauri Honda RBPT AT04 1:22.746    
17 Pierre Gasly Alpine Renault A523 1:22.886    
18 Nyck de Vries AlphaTauri Honda RBPT AT04 1:23.137    
19 Logan Sargeant Williams Mercedes FW45 1:23.337    
20 Guanyu Zhou Alfa Romeo Ferrari C43 1:23.342    
 
  • Grille de départ : 
M. Verstappen  pour_grille_de_depart.GIF  
1'25"858 F. Alonso
  1'27"288
L. Hamilton pour_grille_de_depart.GIF  
1'27"627 G. Russell
  1'27"893
N. Hulkenberg* pour_grille_de_depart.GIF  
1'27"102 E. Ocon
  1'27"945
L. Norris pour_grille_de_depart.GIF  
1'28"046 O. Piastri
  1'31"349
A. Albon pour_grille_de_depart.GIF  
pas de temps C. Leclerc
  pas de temps
C. Sainz** pour_grille_de_depart.GIF  
1'29"294 S. Perez
  1'20"959
K. Magnussen pour_grille_de_depart.GIF  
1'21"678 V. Bottas
  1'21"821
P. Gasly pour_grille_de_depart.GIF  
1'22"886 L. Stroll**
  1'21"484
N. De Vries pour_grille_de_depart.GIF  
1'23"137 L. Sargeant
  1'23"337
Y. Tsunoda** pour_grille_de_depart.GIF  
1'22"746 G. Zhou
  1'23"342

* N. Hulkenberg est pénalisé de 3 places pour ne pas avoir assez ralenti sous drapeau rouge.
** C. Sainz, Y. Tsunoda et L. Stroll sont pénalisésde 3 places pour avoir gêné un autre pilote.

La course :

Après une séance qualificative disputée sous la pluie et sur une piste séchante, les pilotes ont retrouvé des conditions sèches avant la course du Grand Prix du Canada de F1, sur le circuit Gilles Villeneuve de Montréal.
 
Max Verstappen a signé la pole position dans des conditions délicates, et il s’élance en première ligne aux côtés de Fernando Alonso. Les pilotes Mercedes F1, Lewis Hamilton devant George Russell, seront en embuscade au départ, tandis que Nico Hülkenberg est un surprenant cinquième.
 
Le pilote allemand avait même amené sa Haas en deuxième position, mais il a été pénalisé pour avoir roulé trop vite sous drapeau rouge, et il s’élance aux côtés d’Esteban Ocon. Les McLaren de Lando Norris et Oscar Piastri sont en 4e ligne devant Alex Albon et Charles Leclerc.
 
Le pilote Ferrari devance Carlos Sainz, initialement huitième mais pénalisé pour avoir gêné Pierre Gasly. Sergio Pérez est 12e aux côtés de l’Espagnol, devant Kevin Magnussen et Valtteri Bottas, puis Gasly et Lance Stroll, lui aussi pénalisé. On trouve ensuite Nyck de Vries, Logan Sargeant, Yuki Tsunoda et Guanyu Zhou.
 
La pluie devrait se tenir à l’écart de Montréal ce dimanche, après avoir touché la ville canadienne vendredi et samedi. Le soleil a même percé à une petite demi-heure du départ.
 
19h40 : La Ferrari de Leclerc est surélevée pour un changement de pièce mécanique, mais Nicols Todt a assuré à Canal+ que le Monégasque pourrait bien prendre le départ.
 
19h42 : D’après Pirelli, la meilleure stratégie consistera en deux arrêts, avec deux relais en mediums et un relais en durs. Le pneu tendre n’est utilisé dans aucune des simulations du manufacturier pneumatique, et il sera intéressant de voir si des équipes le tentent.
 
19h45 : La FIA a décidé de supprimer le mur qui séparait le dégagement du premier virage et la piste après le long virage à droite, afin que les pilotes puissent revenir plus loin en piste s’ils sortent, et ainsi éviter un retour en piste qui serait trop dangereux en sortie de virage.
 
19h48 : La voiture d’Albon a aussi été vue avec le capot moteur retiré, mais l’équipe a tout vérifié et l’a remise en état de prendre le départ.
 
19h55 : Le travail semble terminé sur la Ferrari de Leclerc, après que le pilote Ferrari a apparemment eu quelques dégâts sur le plancher lors du tour de reconnaissance.
 
19h58 : Pérez, Magnussen et Bottas s’élancent en pneus durs, Gasly en tendres, et tous les autres en mediums.
 
19h59 : Malgré les gros nuages qui sont au fond du circuit, le ciel bleu prédomine et la FIA annonce 10 % de risques de pluie.
 
Départ : Très bon départ de Verstappen et de Hamilton, qui dépasse Alonso ! Le premier virage est franchi sans encombre dans le peloton !
 
Tour 1 : Bon départ d’Ocon qui dépasse Hülkenberg, et de Leclerc qui dépasse Albon ! Pérez dépasse Sainz après une erreur de l’Espagnol, mais la Ferrari reprend la position. Magnussen est sorti large au dernier virage et a perdu deux positions.
 
Tour 2 : Verstappen prend déjà une seconde d’avance sur Hamilton, qui en fait de même sur Alonso.
 
Tour 3 : Verstappen signe le meilleur tour en course en 1’18"075, et prend trois dixièmes à Hamilton. Derrière, c’est Hülkenberg qui crée un bouchon pour Piastri, qui a passé Norris au départ, et Leclerc.
 
Tour 4 : Verstappen signe le meilleur tour en course en 1’17"767, battu par Hamilton en 1’17"732, et par Alonso en 1’17"438 ! Il y a 1"1 entre chacun des 3 hommes de tête, et Russell pointe à 1"2 d’Alonso. Ocon est à 2"4 du Britannique, tandis que Hülkenberg est revenu sur le Français avec les McLaren, Leclerc, Albon, Sainz, Pérez, Gasly, Stroll, Magnussen et Bottas, puis de Vries, Sargeant, Zhou et Tsunoda. Le peloton est en file indienne derrière Ocon.
 
Tour 5 : Verstappen accélère et signe un temps en 1’17"203. Le ralenti montre que Fernando Alonso a touché le mur en sortie de troisième virage dans le 4e tour avec sa roue arrière, mais il semble garder son rythme.
 
Tour 6 : L’écart entre Verstappen et Hamilton est de 1"9, et Alonso est à 6 dixièmes du Britannique. Russell a fait le break avec Ocon, et Hülkenberg est légèrement décroché derrière l’Alpine. Piastri est dans le sillage de la Haas.
 
Tour 7 : Le train de DRS fait son office dans le peloton et empêche des dépassements, mais Piastri parvient à se défaire de Hülkenberg et prend la sixième place !
 
Tour 8 : Verstappen a 2"6 d’avance sur Hamilton, tandis qu’Alonso est toujours derrière la Mercedes. Sargeant est obligé d’arrêter sa voiture en piste et la voiture de sécurité virtuelle est déployée pour dépanner la Williams. Les commissaires ont été très efficaces et la VSC n’a même pas duré un tour !
 
Tour 9 : Verstappen possède désormais 3"2 d’avance en tête. Alonso et Russell sont proches de Hamilton, tandis que Norris veut rapidement dépasser Hülkenberg.
 
Tour 10 : Les positions sont figées, mais Leclerc se montre très menaçant sur Norris, toujours coincé derrière Hülkenberg. Verstappen continue de s’envoler à coups de dixièmes, avec 3"5 d’avance sur Hamilton.
 
Tour 11 : Chaussé de pneus tendres au départ, Gasly rentre depuis la 13e place. Le Français va faire deux arrêts, et il ressort en gommes dures. L’espoir d’Alpine maintenant est de profiter du rythme plus lent du peloton pour qu’il puisse remonter et profiter ensuite des arrêts de ses rivaux.
 
Tour 12 : L’écart en tête est de 4 secondes, et les premiers arrêts des pilotes en mediums se produisent, ave Hülkenberg, Stroll et de Vries. Verstappen indique d’avoir percuté un oiseau. Et Russell est au ralenti après avoir percuté le mur ! La voiture de sécurité est déployée ! Verstappen, Hamilton, Alonso, Ocon, Piastri, Norris, Albon et Zhou rentrent au stand !
 
Tour 13 : Hamilton est ressorti devant Alonso d’un coup d’accélérateur rageur ! Verstappen mène toujours devant le Britannique et l’Espagnol. Les pilotes Ferrari, Leclerc et Sainz, sont quatrième et cinquième sans s’être arrêtés. Pérez est sixième et n’est pas passé par les stands, tout comme Magnussen et Bottas qui étaient aussi en pneus durs au départ.
 
Tour 14 : Russell repart après une vérification de sa suspension, et le changement de son aileron. Mais le comportement de la voiture va vite se révéler, après un choc important. L’unsafe release est noté entre Hamilton et Alonso, et un autre est noté entre Norris et Albon. Russell explique que le feeling avec sa voiture est bon : "C’est un peu tordu, mais ça va !"
 
Tour 15 : Ferrari a laissé ses pilotes en gommes mediums en piste, alors que certains pilotes s’arrêtaient avec les mêmes composés. Etonnant de voir la Scuderia mettre ses œufs dans le même panier, alors que les trois autres pilotes à ne pas s’être arrêtés sont en gommes dures.
 
Tour 16 : Ferrari explique à Leclerc que la chauffe des pneus durs n’est pas assez bonne pour les tenter, mais la dégradation des mediums risque de rattraper la Scuderia rapidement. Et la course va reprendre !
 
Tour 17 : C’est reparti avec un peloton très compact, mais Verstappen arrive à prendre rapidement une seconde de marge, tandis qu’Alonso et les Ferrari sont menaçants derrière Hamilton, tout comme Pérez. Magnussen est septième mais se fait rapidement distancer.
 
Tour 18 : Verstappen attaque fort d’entrée de jeu et signe le meilleur tour en course en 1’17"145. L’écart dépasse aisément la seconde entre lui et Hamilton, qui voit toujours le groupe compact composé d’Alonso, les Ferrari et Pérez. Derrière, Norris a dépassé Piastri pour la dixième place, juste derrière Ocon, et devant Albon.
 
Tour 19 : Verstappen enfonce le clou en 1’16"682, mais Hamilton reste sous les deux secondes.
 
Tour 20 : Verstappen signe le meilleur tour en course en 1’16"630, mais Alonso le lui reprend en 1’16"575. Les trois hommes de tête se tiennent en 2"7, tandis que Leclerc est distancé à 1"6 de l’Espagnol. Derrière, Albon a dépassé Piastri après l’avoir poussé à la faute.
 
Tour 21 : Magnussen a dû rendre une place à Ocon pour ne pas avoir respecté les règles du Safety Car, et Bottas et Norris en ont profité pour passer la Haas !
 
Tour 22 : Verstappen mène avec 2"2 d’avance sur Hamilton et 2"6 sur Alonso. Leclerc est quatrième à 2"4 d’Alonso et il doit se méfier de Sainz, blotti dans ses échappements. APérez est sixième à 3 secondes de Sainz, et Ocon est à 4"2 du Mexicain. Bottas et Norris sont à 1"4 du Français tandis qu’Albon rentre dans les points en passant Magnussen. Mais le Thaïlandais fait une erreur et perd deux places.
 
Tour 23 : Alonso a attaqué Hamilton et l’a dépassé dans le dernier virage du 22e tour ! L’Espagnol va essayer de voir s’il peut remonter sur Verstappen, qui possède désormais 2"8 d’avance.
 
Tour 24 : Sainz dit qu’il a "un peu plus de rythme" et sous-entend qu’il aimerait dépasser Leclerc. Mais les deux hommes sont sur la même stratégie.
 
Tour 25 : Piastri s’est défait de Magnussen et prend la 12e place. En tête, Verstappen continue à creuser l’écart et possède 3"4 d’avance sur Alonso, qui a 1"2 sur Hamilton. Leclerc remonte sur le Britannique et a repoussé Sainz à plus d’une seconde.
 
Tour 26 : La FIA a délibéré sur les deux unsafe release, et aucune pénalité n’a été notée pour Hamilton ou Norris, qui étaient ressorti tout juste devant Alonso et Albon, respectivement.
 
Tour 28 : Verstappen possède 3"5 d’avance sur Alonso et 5"3 sur Hamilton. Leclerc montre un bon rythme et pointe à 2"9 de la Mercedes. Ferrari lui a demandé un relais propre en lui assurant que Sainz ne l’attaquerait pas, et l’Espagnol est à 2 secondes. On peut désormais imaginer que Ferrari vise un seul arrêt. Stroll est rentré au stand pour chausser un deuxième train de durs.
 
Tour 29 : Verstappen se plaint de ne pas avoir de grip avec ces pneus, mais son avance frôle les 4 secondes. Ferrari demande à Sainz de changer de stratégie et il demande d’attendre pour rentrer.
 
Tour 30 : Verstappen a 4 secondes d’avance sur Alonso et 6"6 sur Hamilton. Leclerc et Sainz suivent devant Pérez, Ocon, Bottas, Norris et Piastri. Albon est repassé 11e, tandis que Gasly paie son départ en softs et pointe 17e.
 
Tour 31 : Verstappen redit que ses pneus n’ont pas de grip. Mais puisque son avance augmente, son ingénieur laisse passer le message : "Oui Max, on a bien compris le message, garde la tête baissée et continue".
 
Tour 32 : Hülkenberg est rentré aux stands et ressort derrière Stroll, qui remonte à raison d’une seconde au tour sur Gasly et Russell. Devant, Verstappen a 5"2 d’avance.
 
Tour 34 : Gasly s’est arrêté et ressort derrière Hülkenberg, en 18e place, mais devant Zhou, subi un arrêt raté.
 
Tour 35 : La mi-course est atteinte et Verstappen mène toujours, avec 5"8 d’avance sur Alonso. Hamilton est troisième à 3"6 de l’Espagnol, tandis que Leclerc pointe à 2"9 de Hamilton. Sainz est cinquième. De Vries et Magnussen se sont accrochés, mais ils n’ont pas de dégâts. En revanche, ils sont tous deux dans une échappatoire et ils doivent faire une marche arrière. Norris a tenté de s’arrêter, espérant une Safety Car, et ressort 12e. Ferrari a failli faire arrêter ses pilotes mais a annulé l’arrêt.
 
Tour 36 : Ocon et Bottas s’arrêtent à leur tour, tandis que de Vries et Magnussen ont repris la piste aux deux dernières positions.
 
Tour 37 : Ocon est ressorti dixième en gommes dures, et Bottas est juste derrière en pneus mediums. Pérez s’arrête à son tour pour la première fois. Piastri s’arrête aussi.
 
Tour 38 : Pérez est ressorti septième en mediums et pourrait ne plus s’arrêter. Piastri est 13e, deux positions derrière Norris, lui aussi avec des pneus durs. Norris écope de 5 secondes de pénalité pour un pilotage antisportif.
 
Tour 39 : Verstappen a stabilisé son avance à 5"2 sur Alonso, et ce dernier possède 4"6 de marge sur Hamilton. Leclerc est à 3"6 tandis que Sainz est rentré. L’Espagnol ressort toujours en cinquième place, en pneus durs. Et Leclerc s’arrête fort logiquement au tour suivant.
 
Tour 40 : Leclerc est ressorti 1"6 devant Sainz, toujours en quatrième position. Les Ferrari pourraient terminer dans ces positions, tandis que Pérez a dépassé Albon pour la sixième place. Hamilton rentre à la fin du tour pour tenter l’undercut sur Alonso.
 
Tour 41 : Il est ressorti à 23 secondes d’Alonso, qui est revenu à 4"4 de Verstappen et plonge au stand à la fin de la 41e boucle.
 
Tour 42 : Il ressort avec 5"4 d’avance sur Hamilton après un arrêt très rapide. Pérez a signé le meilleur tour en course en 1’16"410, et Verstappen rentre au stand à la fin du tour pour couvrir ses rivaux.
 
Tour 43 : Verstappen ressort avec 4"8 d’avance sur Alonso, et Leclerc signe le meilleur tour en course en 1’16"180. Pérez le bat en 1’16"149.
 
Tour 44 : Avec Verstappen en mediums, Alonso en durs et Hamilton en mediums, tandis que les Ferrari sont en durs et Pérez en mediums, la gestion des gommes va être cruciale sur la fin de course. Albon est toujours septième mais doit encore s’arrêter, devant Russell, Ocon et Bottas. Norris est 11e devant Stroll et Piastri, puis Gasly. Ferrari fige les positions, comme le dit l’ingénieur de Leclerc : "Sainz ne t’attaquera pas".
 
Tour 45 : Hamilton signe le meilleur tour en course en 1’16"003, et l’écart est de 4"8 avec Alonso. Son avance sur Leclerc est de 3 secondes. Verstappen a toujours 4"5 d’avance sur Alonso.
 
Tour 46 : Les trois pilotes de tête tournent en 1’16"0.
 
Tour 47 : Alonso bat le record du tour en 1’15"891, mais Hamilton le reprend immédiatement en 1’15"879. Verstappen n’avait plus que 3"9 d’avance sur Alonso, mais ce dernier a commis une erreur.
 
Tour 48 : Hamilton enchaîne avec un nouveau meilleur tour en course en 1’15"396, et il y a 3 secondes entre Alonso et lui. Verstappen a 5"3 d’avance. Derrière, les écarts sont établis entre les Ferrari et avec Pérez, mais Albon n’a plus de marge sur Russell. Alonso demande de ne plus faire de lift and coast, le fait d’économiser la voiture, et son ingénieur lui dit de continuer. L’Espagnol s’agace : "Je ne veux pas le faire, je veux gagner la course."
 
Tour 49 : Ocon en profite pour remonter sur Albon et Russell, et il ramène notamment Bottas et Norris avec lui.
 
Tour 50 : Verstappen creuse encore l’écart avec 5"7 d’avance sur Alonso, qui se redonne de l’air face à Hamilton avec 3"3.
 
Tour 51 : Albon et Russell ont déjà effectué 38 tours avec leurs pneus, et il leur en reste encore 18. Ce sont des durs, mais les deux hommes n’auront pas le choix que de tenter de les conserver car s’ils s’arrêtent, ils replongeront aux alentours de la 15e place.
 
Tour 52 : Verstappen accélère et tourne en 1’15"7, tandis que Alonso, Hamilton, Leclerc et Sainz roulent en 1’16"1. Pérez est en 1’16"7 et pointe à 5 secondes des Ferrari. Albon et Russell paient leurs vieilles gommes et roulent en 1’17"4. Ocon, Bottas et Norris sont revenus dans leur sillage.
 
Tour 54 : Verstappen frôle les 7 secondes d’avance sur Alonso, qui voit Hamilton revenir à 2"5.
 
Tour 55 : Russell rentre abandonner car la température du frein avant gauche est trop haute. Après son accident, il semblerait que sa voiture use trop les freins, et Mercedes ne veut pas prendre de risque de sécurité.
 
Tour 56 : Verstappen a 7"5 d’avance sur Alonso, qui n’a plus que 2 secondes de marge sur Hamilton. Leclerc et Sainz, ainsi que Pérez, sont isolés. Albon est toujours lent face au groupe de tête, et il a désormais Ocon, Bottas et Norris dans son sillage.
 
Tour 58 : Les pneus médiums de Hamilton continuent de mieux fonctionner que les durs d’Alonso, et l’écart entre les deux hommes n’est que de 1"6.
 
Tour 59 : Stroll a rejoint le groupe Albon/Ocon/Bottas/Norris, et le Canadien est à la porte des points.
 
Tour 60 : Il reste dix tours et Verstappen a 8 secondes d’avance. Alonso et Hamilton sont toujours séparés par 1"5. Le véritable suspense se trouve du côté d’Albon, qui se bat toujours pour garder sa septième place ace à Ocon, Bottas, Norris et Stroll. Piastri et Gasly visent également un retour dans ce groupe.
 
Tour 62 : Hamilton a fait une petite erreur et a perdu du temps sur Alonso. Il pointe désormais à 2 secondes de l’Espagnol, qui est revenu à 7"5 de Verstappen.
 
Tour 64 : Les écarts sont stabilisés, et Alonso reprend un peu d’air pour tenter de garder sa deuxième position. Norris a dépassé Bottas pour la neuvième place, et Stroll espère trouver la faille pour rentrer dans les points.
 
Tour 66 : Il y a toujours 8 secondes entre Versappen et Alonso, et Hamilton est à 2"9 de l’Aston. Leclerc et Sainz, ainsi que Pérez, naviguent dans le top 6 sans qu’il ne se passe quoi que ce soit. Verstappen a failli avoir un accident mais semble s’en amuser.
 
Tour 67 : Piastri et Gasly sont revenus dans le groupe Albon, mais les positions y sont pour le moment figées malgré une erreur de Stroll à l’épingle. L’aileron arrière d’Ocon se déplace énormément de gauche à droite sur le passage des vibreurs et Norris s’en plaint. Le Britannique aimerait que l’Alpine soit rappelée au garage, alors qu’il a 5 secondes de pénalité qui le renverraient pour l’instant en 13e place. Il attaque Ocon à l’épingle mais rien ne se passe.
 
Tour 68 : Verstappen accélère pour tenter d’aller chercher le meilleur tour et signer un nouveau Grand Chelem.
 
Tour 69 : Il n’y parvient pas, et Red Bull fait rentrer Pérez pour lui chausser des pneus tendres et tenter de signer le meilleur tour en course, actuellement propriété de Lewis Hamilton.
 
Dernier tour : Les commissaires notent le fait que l’aileron d’Ocon bouge anormalement, mais rien ne devrait se produire. Et Pérez allume tous les secteurs en violet dans son dernier chrono !
 
Arrivée : Verstappen franchit la ligne d’arrivée en vainqueur. Il égale Ayrton Senna avec sa 41e, et c’est la 100e de Red Bull en Formule 1. Alonso termine deuxième à 9"5 et Hamilton est troisième. Leclerc et Sainz sont quatrième et cinquième, et Pérez signe le meilleur tour en course en 1’14"481 ! Voilà un point de plus pour lui.
 
Albon termine à une magnifique septième place devant Ocon. Norris s’est loupé dans le dernier tour et perd gros avec sa pénalité ! Stroll a dépassé Bottas et termine donc neuvième devant le Finlandais. Piastri est classé 11e devant Gasly, Norris, Tsunoda, Hülkenberg, Zhou, Magnussen et de Vries.
  • Meilleur tour : S. Perez : 1'14"481
  • Le classement du GP : 
1er
M.  Verstappen
2ème
F. Alonso
3ème
L. Hamilton
4ème
C. Leclerc
5ème
C. Sainz
6ème
S. Perez
7ème
A. Albon
8ème
E. Ocon
9ème
L. Stroll
10ème
V. Bottas
11ème
O. Piastri
12ème
P. Gasly
13ème
L. Norris
14ème
Y. Tsunoda
15ème
N. Hulkenberg
16ème
G. Zhou
17ème
K. Magnussen
18ème
N. De Vries

Source : motorsport.nextgen-auto.com


Date de création : 16/06/2023 - 21:23
Dernière modification : 18/06/2023 - 22:51
Catégorie : Saison 2023
Page lue 1089 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Connexion...
 Liste des membres Membres : 646

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 13
^ Haut ^