Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2023 - GP du Japon

 

 

Les essais qualificatifs :

Sur un circuit de Suzuka très différent de celui de Singapour, où était la F1 la semaine dernière, la hiérarchie est de nouveau très différente. Il semble ainsi que Max Verstappen soit de nouveau le favori pour la pole position, le pilote Red Bull ayant dominé les trois séances d’essais libres du Grand Prix du Japon.
 
Si l’on en croit les tours rapides effectués ce samedi matin à l’occasion des EL3, les pilotes McLaren, Lando Norris et Oscar Piastri, seront les principaux rivaux du Néerlandais, puisqu’ils étaient deuxième et troisième.
 
Sergio Pérez évolue à distance de son équipier et l’on ne voit pas comment il le battrait dans des conditions normales. Les pilotes Ferrari étaient cinquième et sixième ce matin mais se montraient plus menaçants en fin de journée hier.
 
En revanche, il semble que la pole position soit hors de portée pour les pilotes Mercedes, dont l’équipe apparait comme la quatrième force à Suzuka. C’est aussi le cas pour Fernando Alonso, qui évolue dans des temps proches de ceux de Lewis Hamilton et George Russell.
 
A noter que comme à Monza, les pilotes doivent respecter un temps minimal entre les deux lignes de Safety Car, en l’occurrence 1’54"000. Néanmoins, les pilotes Ferrari ne l’avaient pas respecté à Monza mais avaient été blanchis car ils s’étaient écartés.
  •  1ere partie :
Liam Lawson a été le premier à signer un chrono en 1’31"729, cinq dixièmes devant le premier tour rapide de Lance Stroll, tandis que les autres pilotes prenaient la piste, à l’image des pilotes Red Bull, Mercedes, ou encore de Lando Norris et Fernando Alonso.
 
Verstappen a signé une nouvelle référence en 1’29"878, accélérant énormément depuis les temps effectués en essais. Hamilton en a terminé de son tour à plus d’une seconde, tandis que Pérez s’est placé deuxième à huit dixièmes de son équipier.
 
De nouveau, c’est Norris qui s’est placé comme la plus grande menace de Verstappen avec un temps en 1’30"063. Russell a signé le quatrième temps et Alonso le sixième, tandis qu’Esteban Ocon se plaçait septième. Yuki Tsunoda s’est intercalé entre le Français et Lawson, en huitième position.
 
Piastri a signé le troisième temps, et la séance a été interrompue alors que les pilotes Ferrari venaient de s’élancer, à la suite d’un gros accident de Logan Sargeant. Le pilote Williams F1 a détruit sa FW45 dans le dernier virage après une glissade qui l’a envoyé dans l’herbe, puis dans le mur.
 
08h20 : La séance va reprendre dans deux minutes.
 
Sans aucun chrono enregistré, les pilotes Ferrari ont été les premiers à sortir en piste, alors qu’il ne restait déjà que 9 minutes dans cette première partie de séance. Leclerc et les pilotes Alfa Romeo ont été placés sous enquête pour ne pas avoir respecté le delta minimal entre les deux lignes de Safety Car.
 
Leclerc a pris le troisième temps à une demi-seconde de Verstappen, et Sainz s’est placé entre Piastri et Pérez, en cinquième position. Lawson a lui aussi fait mieux en remontant au septième rang.
 
Une majorité des pilotes se sont lancés en piste en même temps, et les écarts laissés par chacun ont créé un énorme embouteillage au bout de la voie des stands. Le trafic était très important en cette fin de Q1.
 
Verstappen, Norris, Leclerc et Sainz ne sont pas ressortis pour cette dernière tentative, alors que Bottas est remonté au dixième rang. Pierre Gasly est remonté septième, et Kevin Magnussen neuvième. Esteban Ocon a signé le huitième temps, et Russell le septième.
 
Lance Stroll a progressé en 15e place, mais Tsunoda a progressé et a éliminé le Canadien en signant le septième temps. Alonso est remonté au 11e rang, et Lawson a pris le quatrième chrono ! Hamilton s’est assuré un passage en Q2 avec le dixième temps, et Albon en a terminé avec la 12e place.
 
Les éliminés étaient Bottas, Stroll, Hülkenberg, Zhou - qui a failli sortir de la piste à Degner - et Sargeant.
  •  2ème partie : 
Verstappen a été le premier à reprendre la piste et à assurer un chrono dans cette Q2. Le Néerlandais a signé un 1’29"964, légèrement plus lent qu’en Q1. Albon s’est placé provisoirement deuxième, mais à 1"6 du Néerlandais.
 
Leclerc s’est placé deuxième, avec la même demi-seconde de retard qu’en Q1, tandis que Sainz a signé un temps plus lent de 0"700 que celui de son équipier. La FIA a annoncé que, comme à Monza, les incidents liés aux tours de préparation trop lents seraient étudiés après la séance.
 
Les pilotes Mercedes se sont placés quatrième et cinquième, mais à plus d’une seconde de Verstappen. Pérez a pris le deuxième temps à 0"370 de son équipier, alors que les pilotes McLaren étaient en piste pour un tour rapide.
 
Tsunoda a pris le troisième chrono provisoire, à moins de 4 dixièmes de Verstappen, et Lawson s’est positionné huitième devant les Alpine d’Ocon et Gasly. Norris a signé le deuxième temps, et Piastri en a terminé en prenant la deuxième position à son équipier, à 0"158 de Verstappen.
 
Albon en a terminé de son deuxième tour avec le septième temps, à six dixièmes de Verstappen. Il s’est positionné entre les deux Ferrari, qui étaient alors séparées de sept dixièmes dans le classement.
 
Leclerc s’est emparé du meilleur temps en 1’29"940, et Sainz est remonté troisième, alors que Verstappen était encore au garage, comme les pilotes McLaren. Magnussen s’est placé neuvième, mais Hamilton est remonté troisième et Alonso neuvième, ce qui a éliminé le Danois.
 
Lawson a progressé en dixième place, et Ocon en 12e position seulement. Pérez a repris le troisième temps, tandis que Russell est remonté septième. Tsunoda a progressé en septième position, et Gasly en a terminé en 12e position. Alonso a eu chaud en dixième position, 43 millièmes devant Lawson, 44 millièmes devant Gasly et 72 millièmes devant Albon.
 
Les éliminés étaient Lawson, Gasly, Albon, Ocon et Magnussen.
  •  3ème partie :
Les Ferrari, les Red Bull, les Mercedes, les McLaren, Tsunoda et Alonso vont se disputer la Q3, tandis que c’est la sixième fois de la saison qu’il n’y a aucune Alpine en Q3, Gasly et Ocon ayant tous les deux calé au stade de la Q2.
 
Verstappen est ressorti immédiatement en Q3 pour effectuer le premier de ses deux tours rapides. Avec un 30.8 dans le premier secteur, le Néerlandais a frappé fort, prenant sept dixièmes à Pérez sur la première partie du tour.
 
Le champion du monde en a terminé en 1’29"012, tandis que Pérez a signé un temps de 1’30"423 ! Le Mexicain avait des pneus usés pour ce premier run, comme Hamilton chez Mercedes.
 
Ce dernier a pris le troisième chrono, et Piastri le deuxième en 1’29"458. Norris en a terminé avec son tour rapide en 1’29"493, tandis que Tsunoda était sixième. Les Ferrari, Russell et Alonso ne sont pas sortis immédiatement, les quatre pilotes ayant une seule tentative à effectuer en cette dernière partie de séance.
 
Russell en a terminé avec son tour et a signé le quatrième temps, alors que les pilotes Ferrari sortaient en même temps que les autres pilotes pour leur seul tour. Alonso s’est placé sixième, entre Pérez et Hamilton.
 
Verstappen a fait encore mieux dans le premier secteur en 30.725, dans lequel il prenait 4 dixièmes à Leclerc et 5 à Sainz. Verstappen a gagné encore un peu de temps dans le troisième secteur et a signé un temps de 1’28"877 !
 
Leclerc s’est placé quatrième en 1’29"542, et Sainz s’est positionné juste derrière lui, à trois dixièmes de son équipier. Piastri n’a pas amélioré et Norris non plus, les deux pilotes restant deuxième et troisième.
 
Pérez a amélioré son temps mais n’a fait que le cinquième chrono, à 0"773 de son équipier. Hamilton a lui aussi progressé, en septième position, et Tsunoda a pris le neuvième temps devant Alonso.
 
Verstappen a donc signé une pole position stratosphérique avec plus d’une demi-seconde d’avance sur un excellent Piastri, qui signe sa première première ligne en carrière, puisque la précédente était lors d’un Sprint en Belgique.
 
Norris et Leclerc seront en deuxième ligne, devant Pérez et Sainz. La quatrième ligne sera monopolisée par Mercedes avec Hamilton devant Russell, tandis que Tsunoda et Alonso seront en cinquième ligne. A noter que Leclerc pourrait reculer puisqu’il est sous enquête pour un tour trop lent.
  • Résultat des qualifications : 
Pos. Pilote Voiture Temps Q1 Temps Q2 Temps Q3
1 Max Verstappen Red Bull Honda RBPT RB19 1:29.878 1:29.964 1:28.877
2 Oscar Piastri McLaren Mercedes MCL60 1:30.439 1:30.121 1:29.458
3 Lando Norris McLaren Mercedes MCL60 1:30.063 1:30.296 1:29.493
4 Charles Leclerc Ferrari SF-23 1:30.393 1:29.940 1:29.542
5 Sergio Pérez Red Bull Honda RBPT RB19 1:30.652 1:29.965 1:29.650
6 Carlos Sainz Ferrari SF-23 1:30.651 1:30.067 1:29.850
7 Lewis Hamilton Mercedes W14 1:30.811 1:30.040 1:29.908
8 George Russell Mercedes W14 1:30.811 1:30.268 1:30.219
9 Yuki Tsunoda AlphaTauri Honda RBPT AT04 1:30.733 1:30.204 1:30.303
10 Fernando Alonso Aston Martin Mercedes AMR23 1:30.971 1:30.465 1:30.560
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
11 Liam Lawson AlphaTauri Honda RBPT AT04 1:30.425 1:30.508  
12 Pierre Gasly Alpine Renault A523 1:30.843 1:30.509  
13 Alex Albon Williams Mercedes FW45 1:30.941 1:30.537  
14 Esteban Ocon Alpine Renault A523 1:30.960 1:30.586  
15 Kevin Magnussen Haas Ferrari VF-23 1:30.976 1:30.6665  
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
16 Valtteri Bottas Alfa Romeo Ferrari C43 1:31.049    
17 Lance Stroll Aston Martin Mercedes AMR23 1:31.181    
18 Nico Hülkenberg Haas Ferrari VF-23 1:31.299    
19 Guanyu Zhou Alfa Romeo Ferrari C43 1:31.398    
20 Logan Sargeant Williams Mercedes FW45 - :—.---    
  • Grille de départ : 
M. Verstappen  pour_grille_de_depart.GIF  
1'28"877 O. Piastri
  1'29"458
L. Norris pour_grille_de_depart.GIF  
1'29"493 C. Leclerc
  1'29"542
S. Perez pour_grille_de_depart.GIF  
1'29"650 C. Sainz
  1'29"850
L. Hamilton pour_grille_de_depart.GIF  
1'29"908 G. Russell
  1'30"219
Y. Tsunoda pour_grille_de_depart.GIF  
1'30"303 F. Alonso
  1'30"560
L. Lawson pour_grille_de_depart.GIF  
1'30"508 P. Gasly
  1'30"509
A. Albon pour_grille_de_depart.GIF  
1'30"537 E. Ocon
  1'30"586
K. Magnussen pour_grille_de_depart.GIF  
1'30"665 V. Bottas
  1'31"049
L. Stroll pour_grille_de_depart.GIF  
1'31"181 N. Hulkenberg
  1'31"299
G. Zhou pour_grille_de_depart.GIF  
1'31"398 L. Sargeant
  pas de temps

La course :

Après un week-end durant lequel Max Verstappen a dominé chaque séance d’essais libres et s’est adjugé la pole position avec une demi-seconde d’avance sur les pilotes McLaren F1, il est difficile d’imaginer un autre favori que le pensionnaire Red Bull, sur un tracé où il s’est imposé l’an dernier.
 
Oscar Piastri s’élance deuxième, et c’est la première fois que l’Australien est en première ligne, tandis que son équipier Lando Norris part troisième. Charles Leclerc est en deuxième ligne aux côtés du Britannique, devant Sergio Pérez et Carlos Sainz. Les deux Mercedes de Lewis Hamilton et George Russell suivent, tandis que le local de l’étape Yuki Tsunoda est neuvième.
 
Fernando Alonso a prolongé sa série de Q3 avec la dixième place, devant Liam Lawson et Pierre Gasly. Alex Albon est 13e devant Esteban Ocon, puis Kevin Magnussen et Valtteri Bottas. Lance Stroll et Nico Hülkenberg suivent devant Guanyu Zhou et Logan Sargeant, qui a été victime d’un accident en qualifications.
 
L’Américain s’élance depuis la voie des stands et écopera d’une pénalité de 10 secondes en course, car Williams a reconstruit un châssis avec un assemblage de cellule de survie préfabriqué avant le week-end, ce qui est considéré comme un troisième châssis.
 
Verstappen ne peut pas être champion du monde chez les pilotes, mais Red Bull peut décrocher son sixième titre mondial des constructeurs à l’issue de la course. Elle doit pour cela prendre un point à Mercedes, et ne pas concéder plus de 24 points à Ferrari. A l’issue de la course, elle peut sécuriser les deux titres, car Pérez pourrait être le seul rival encore en lice pour Verstappen (voir tous les scénarios ici).
 
06h30 : Comme à l’occasion des qualifications, le soleil est présent pour la course, et la pluie n’est pas prévue, ce qui est toujours une bonne chose dans un pays où elle peut rapidement se transformer en trombes d’eau.
 
06h42 : Les pilotes devraient tenter une stratégie en deux arrêts, car la température de piste est à 46 degrés, et la dégradation va être énorme. La stratégie devrait être mediums / mediums / durs, sauf pour les pilotes McLaren, les pilotes Mercedes, les pilotes Alpine, Alonso et Magnussen, qui ont gardé un deuxième train de pneus durs et pourraient tenter un départ en pneus tendres, selon Mario Isola, le directeur F1 de Pirelli.
 
06h57 : Tsunoda, Alonso, Lawson, Bottas, Stroll, Hülkenberg et Zhou prennent le départ en pneus tendres, tous les autres s’élancent en gommes mediums.
 
Départ : Très bon départ de Piastri qui se fait tasser par Verstappen alors que Norris tente de prendre la tête, en vain. Il y a eu un accrochage à l’arrière !
 
Tour 1 : Verstappen mène devant Norris et Piastri, puis Leclerc, Sainz et Alonso qui a pris un excellent départ. Pérez n’est que septième devant Hamilton et Russell, puis Lawson et Tsunoda. La voiture de sécurité est lancée en piste car il y a beaucoup de débris en piste. Bottas a son aileron avant détruit et Ocon est 19e. Albon, Zhou, Ocon et Bottas rentrent au stand.
 
Tour 2 : Le ralenti montre qu’Albon s’est accroché avec Bottas, consécutivement à une touchette entre Bottas et Ocon. Outre l’aileron de Bottas Albon a décollé sur la roue avant de l’Alfa. Devant, Sainz et Pérez ont failli s’accrocher, et le Mexicain est allé taper Hamilton. Pérez est rentré au stand avec un aileron avant cassé, tout comme Sargeant qui purge sa pénalité.
 
Tour 3 : Parmi les pilotes qui se sont arrêtés, Ocon est 15e avec les durs, Zhou est 16e avec les tendres, Albon 17e avec les mediums, Pérez 18e avec les pneus durs, Sargeant 19e en mediums avec sa pénalité purgée, et Bottas en tendres en dernière place. Stroll et Hülkenberg sont les grands gagnants du départ avec six places de gagnées.
 
Tour 4 : Le peloton est regroupé derrière la voiture de sécurité. Pérez est sous enquête pour une violation de la procédure de voiture de sécurité. Albon a des dégâts sur son plancher et va devoir faire des compromis aéro. La course va reprendre !
 
Tour 5 : Verstappen effectue une très bonne relance et réussit immédiatement à mettre plus d’une seconde entre lui et Norris. Ce dernier en fait de même avec Piastri, qui voit quant à lui les Ferrari le menacer. Alonso a gagné quatre positions et profite de ses pneus tendres pour mettre la pression aux Ferrari. Bottas sort de piste et s’énerve à la radio. Russell se défait de Hamilton mais le septuple champion repasse après un échange tendu.
 
Tour 6 : Verstappen compte déjà deux secondes d’avance après avoir signé le meilleur tour en course en 1’36"748. Norris a presque la même avance sur son équipier. On comprend mieux l’énerverment de Bottas, qui s’est fait harponner violemment à la chicane par Sargeant.
 
Tour 7 : Sargeant et Bottas sont repassés par les stands à la suite de leur contact, tandis que Pérez prend la 16e place à Zhou après avoir passé Albon.
 
Tour 8 : Verstappen possède 2"5 d’avance sur Norris, et 5"3 sur Piastri, qui a réussi à repousser Leclerc à 1"4. Sainz, Alonso et Hamilton sont dans le sillage du Monégasque, Russell est à 1"7 de son équipier et Lawson tient le rythme à 1"5 de Russell. Tsunoda est dixième à 1"7 de l’autre AlphaTauri, et sous la menace de Stroll. Hülkenberg passe par les stands tandis que Bottas rentre abandonner.
 
Tour 9 : Sargeant écope d’une pénalité de 5 secondes pour avoir harponné Bottas. Cela va de mal en pis pour l’Américain. Tsunoda s’arrête, alors qu’il était en manque de rythme en pneus tendres. Pérez prend aussi 5 secondes de pénalité pour ne pas avoir respecté la procédure de Safety Car. On l’a vu un instant devant Albon avant de laisser passer le Thaïlandais. Et en effet, il a accéléré en sortant des stands et a dépassé sous régime de Safety Car.
 
Tour 11 : Lawson et Zhou s’arrêtent. Tsunoda a fait l’undercut sur Lawson, ce qui montre la puissance de l’undercut sur ce circuit. Verstappen a désormais 4 secondes d’avance sur Norris, qui a la même marge sur Piastri. Les Ferrari sont à plus d’une seconde derrière, et Alonso est coincé derrière Hamilton, ce qui le pousse à rentrer.
 
Tour 12 : Alonso est reparti en pneus durs en 14e position. Le drapeau jaune est déployé car Pérez a harponné Magnussen ! Le Danois repart mais des débris jonchent le sol. Les deux hommes doivent rentrer au stand avec des dégâts.
 
Tour 13 : La voiture de sécurité virtuelle est déployée, et Piastri rentre pile à ce moment là. C’est aussi le cas d’Albon mais il passe 30 secondes au stand pour des vérifications.
 
Tour 14 : Le pilote McLaren ressort neuvième en pneus durs et pourrait avoir fait une bonne opération en vue d’un possible podium. Pérez va rentrer abandonner, pour terminer un week-end catastrophique.
 
Tour 15 : Verstappen possède 9"5 d’avance sur Norris, qui n’a plus que 1"7 sur Leclerc. Sainz est proche derrière son équipier, et Hamilton est à 2 secondes. Russell suit devant Gasly et Ocon, qui profitent d’un peloton dissipé et de quelques décalages stratégiques. Le ralenti montre que Pérez a failli accrocher Norris.
 
Tour 16 : Hamilton s’est raté et se fait attaquer par Russell, qui passe, mais le septuple champion du monde repasse en mettant son équipier hors piste. Verstappen rentre à la fin du tour, tout comme Hamilton.
 
Tour 17 : Le Néerlandais repart cinquième en pneus mediums, et il possède 3 secondes d’avance sur Piastri qui a fait une bonne opération. Hamilton ressort dixième, en gommes dures. Norris est leader du Grand Prix mais quand il s’arrêtera, il ressortira derrière Piastri, notamment à cause de l’undercut, mais aussi de la manoeuvre dangereuse de Pérez. Hamilton a failli sortir de piste à Degner dans son tour de sortie.
 
Tour 18 : Norris et Leclerc s’arrêtent alors qu’ils étaient tous les deux en tête, et laissent Sainz prendre les commandes. Norris ressort derrière Piastri mais aussi derrière les Alpine. Leclerc est neuvième.
 
Tour 19 : Sainz s’est arrêté et Russell hérite des commandes. L’Espagnol ressort en gommes mediums derrière Leclerc et Alonso. Gasly s’est aussi arrêté et repart 15e en pneus durs. Les commissaires ont noté l’incident entre les Mercedes. Verstappen n’attend pas l’arrêt de Russell et reprend la tête en piste.
 
Tour 20 : Norris signe le meilleur tour en course en 1’36"689, et il remonte à 4"6 de Piastri. Ce dernier remonte sur Russell, qui fait durer son relais et tourne en 1’40. Sainz dépasse Alonso, et Mercedes envisage le plan B pour Russell.
 
Tour 21 : Il n’y a pas d’enquête contre Hamilton pour l’incident avec Russell. Stroll s’arrête et semble avoir un problème, tandis qu’Alonso dit à son équipe qu’il a été "jeté aux lions" en rentrant si tôt aux stands. Hamilton dépasse à son tour Alonso.
 
Tour 22 : Verstappen a 6"4 d’avance sur Russell, qui n’a plus que 2 secondes de marge sur Piastri. Norris est remonté à 2 secondes de son équipier et a creusé l’écart à 4"9 sur Leclerc. Les deux Ferrari sont séparées par 3"3. Stroll abandonne avec un aileron arrière qui semblait avoir un risque de casse.
 
Tour 23 : McLaren dit à Norris que Russell va tenter un seul arrêt, mais qu’il ne sera une menace que si les pilotes McLaren abusent de leurs pneus. Gasly a dépassé Lawson.
 
Tour 24 : Le Français en profite pour dépasser aussi Tsunoda. Sargeant est repassé par les stands et semble prêt à abandonner lui aussi. Devant, Piastri et Norris sont revenus dans le sillage de Russell. Ce dernier s’arrête.
 
Tour 25 : Le pilote Mercedes ressort neuvième en pneus durs. Les pilotes McLaren vont pouvoir rouler plus vite pour essayer de creuser un écart qui leur permettrait de repasser devant le Britannique, qui va devoir faire de la gestion de pneus puisqu’il reste 28 tours. Ocon dépasse Alonso et Russell en fait de même, alors que l’Espagnol s’énerve à la radio. Norris s’agace d’être bloqué derrière Piastri. Alonso rentre aux stands.
 
Tour 26 : Sargeant a abandonné de manière officielle. Norris se montre dans les rétros de Piastri mais McLaren n’applique aucune consigne, alors qu’ils perdent du temps sur Verstappen, mais aussi sur les Ferrari. Alonso est ressorti 12e avec son deuxième train de gommes dures.
 
Tour 27 : Norris a dit que Piastri "ruinait" la course des McLaren et risquait de faire passer Russell. McLaren applique une consigne et Norris se détache immédiatement. Albon abandonne à son tour, mais Pérez remonte dans sa voiture !
 
Tour 28 : Verstappen possède 13 secondes d’avance sur Norris, qui a 2"5 d’avance sur Piastri. Ce dernier roule dans le rythme des Ferrari derrière lui et maintient entre 3"5 et 4 secondes d’avance sur les Ferrari.
 
Tour 29 : Russell est virtuellement sur le podium puisqu’il ne doit plus s’arrêter, mais il va devoir gérer ses pneus, tandis que les pilotes McLaren auront un dernier relais en pneus durs neufs, ce qui leur permettra d’attaquer. Alonso se défait de Tsunoda.
 
Tour 30 : Verstappen a 14 secondes d’avance sur Norris, qui a 4 secondes de marge sur Piastri. Ce dernier garde de la marge sur les Ferrari. Ocon s’est arrêté une deuxième fois et ressort 11e en pneus durs neufs.
 
Tour 31 : Tsunoda s’est arrêté et ressort 14e en pneus durs. C’est Ocon qui hérite provisoirement de la dixième place. Hülkenberg est 11e et Lawson 12e.
 
Tour 33 : Verstappen a 15 secondes d’avance sur Norris, et l’écart entre les McLaren est de 5 secondes. Russell pointe à 19 secondes de Norris et à 14 secondes de Piastri. Le podium devrait se jouer entre Piastri et Russell, qui devra mesurer son attaque s’il ne veut pas s’effondrer en fin de course face aux Ferrari.
 
Tour 34 : Leclerc et Hamilton s’arrêtent à la fin du tour.
 
Tour 35 : Ils ressortent sixième et septième en pneus durs. Piastri roule désormais dans les chronos de Russell et limite donc la perte de temps. Piastri s’arrête à la fin du tour.
 
Tour 36 : L’Australien ressort cinquième, à 8 secondes de Russell, et il va devoir aller le chercher en piste. Sainz est provisoirement troisième mais va lui aussi devoir s’arrêter. Norris s’arrête également.
 
Tour 37 : Le pilote McLaren ressort quatrième à 1"8 de Russell. Hamilton signe le meilleur tour en course en 1’35"611. Verstappen s’arrête.
 
Tour 38 : Le Néerlandais repart en tête avec 9"9 d’avance sur Sainz et 14 secondes sur Norris. Ce dernier se défait de Russell, tandis que Piastri est déjà revenu à 3"4 de Russell et lui reprend près de deux secondes au tour. Sainz est le suivant à passer par les stands.
 
Tour 39 : Sainz ressort en septième place, à 7 secondes de Hamilton, avec des pneus durs. La Red Bull de Pérez a été relancée et le Mexicain est prêt à repartir.
 
Tour 40 : Verstappen signe le meilleur tour en course en 1’34"183, portant son écart à 15"8 en tête. Piastri est à 1"2 de Russell. Pérez reprend la piste et va pouvoir purger ses 5 secondes de pénalité, ce qui lui évitera d’écoper d’une pénalité sur la grille au Qatar dans deux semaines pour l’accrochage avec Bottas.
 
Tour 41 : Piastri est dans le sillage de Russell et l’Australien semble patient. Sa voiture est éviemment plus rapide avec des pneus plus frais de 11 tours. Il sera juste important pour lui de ne pas les sortir de leur fenêtre de fonctionnement. Pérez passe au stand et va donc purger sa pénalité. Piastri attaque Russell à la chicane mais ne passe pas.
 
Tour 42 : Le pilote McLaren tente une nouvelle attaque en bout de ligne droite avec le DRS et passe par l’extérieur au virage 1 ! Le revoila sur le podium. Russell est maintenant sous la menace de Leclerc, qui est bien remonté sur les deux hommes.
 
Tour 43 : Pérez abandonne de nouveau. Verstappen mène avec 16 secondes d’avance sur Norris, qui a lui-même 11 secondes de marge sur Piastri. Ce dernier a repoussé Russell à 2 secondes, et Leclerc est à l’attaque sur le Britannique. Hamilton est sixième devant Sainz, Alonso, Ocon et Gasly, qui ont bien profité de leur trains de pneus durs neufs. Lawson est à la porte des points devant Tsunoda, et Zhou est 13e devant les Haas.
 
Tour 44 : McLaren dit à Piastri que s’il y a une voiture de sécurité, il pourrait chausser des pneus tendres et perdre trois positions. L’Australien répond "oui, je m’arrêterais".
 
Tour 45 : Leclerc se défait enfin de Russell et pointe désormais à 3 secondes de Piastri.
 
Tour 47 : Piastri a creusé l’écart sur Leclerc et tourne plus vite que le Monégasque, ils sont désormais séparés par 4"8. Hamilton est revenu sur Russell avec des pneus bien plus frais, et Sainz en profite pour revenir dans leur sillage. Il se pourrait que Russell perde deux positions avant la fin de course.
 
Tour 48 : Hamilton demande une consigne à la radio : "Nous allons perdre les deux positions". Et pour cause, Sainz est désormais à moins d’une demi-seconde de la deuxième Mercedes. L’équipe demande à Russell de laisser passer Hamilton, et il demande à le faire dans le dernier tour, pour continuer à offrir le DRS à Hamilton face à Sainz. Son ingénieur hausse légèrement le ton : "C’est un ordre George, inverse les positions".
 
Tour 49 : Russell s’exécute et laisse passer Hamilton, mais pas Sainz. L’Espagnol est toutefois proche d’attaquer la deuxième Mercedes. Hamilton décroche immédiatement Russell, qui demande à avoir le DRS de la part de Hamilton, rappelant que son aîné l’a sorti de la piste en début de course. Hamilton reçoit cette demande et dit qu’il va s’exécuter.
 
Tour 50 : Mais le septuple champion du monde n’a pas le temps d’aider son équipier puisque Sainz l’attaque dans la ligne droite et prend la sixième place. Sainz note que Mercedes a tenté de faire la même stratégie qu’il a faite avec Norris contre Mercedes à Singapour.
 
Tour 51 : Les quatre premières places semblent scellées, Verstappen, Norris, Piastri et Leclerc étant isolés à leurs places respectives. En revanche, Hamilton voit Sainz revenir dans la seconde derrière lui alors que Russell a déjà perdu 4"4 sur l’Espagnol.
 
Tour 52 : Hamilton tente de repousser Sainz à plus d’une seconde, mais l’Espagnol revient à une demi-seconde à l’entame du dernier tour.
 
Dernier tour : Hamilton garde de la marge et devrait sauver sa place.
 
Arrivée : Verstappen remporte le Grand Prix du Japon de F1, et offre seul le titre constructeurs à Red Bull grâce à un Hat Trick avec le point du meilleur tour, dans une journée où Pérez a brillé par ses errances en piste. Ce résultat permet à Verstappen d’envisager le titre pilotes dès le Sprint au Qatar le samedi.
 
Norris signe son quatrième podium de la saison en deuxième place, et c’est un double podium pour McLaren F1 puisque Piastri décroche le premier de sa carrière.
 
Leclerc termine encore au pied du podium, et Hamilton sauve la cinquième place devant Sainz. Russell est septième devant Alonso, Ocon et Gasly, qui a perdu 6 secondes dans le dernier tour et sa 9e place face à son équipier. Lawson termine à la porte des points devant Tsunoda, Zhou et les Haas de Hülkenberg et Magnussen, 14e et 15e et derniers classés.
  • Meilleur tour : M. Verstappen : 1'34"183
  • Le classement du GP : 
1er
M. Verstappen
2ème
L. Norris
3ème
O. Piastri
4ème
C. Leclerc
5ème
L. Hamilton
6ème
C. Sainz
7ème
G. Russell
8ème
F. Alonso
9ème
P. Gasly
10ème
E. Ocon
11ème
L. Lawson
12ème
Y. Tsunoda
13ème
G. Zhou
14ème
N. Hulkenberg
15ème
K. Magnussen

Source : motorsport.nextgen-auto.com


Date de création : 21/10/2023 - 13:54
Dernière modification : 21/10/2023 - 13:54
Catégorie : Saison 2023
Page lue 1051 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Connexion...
 Liste des membres Membres : 646

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 48
^ Haut ^